DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Presse people
Point de vuePoint de vue

Point de vue HS No. 7

Ils règnent sur l’art, la science, la politique, la mode, la beauté, la littérature, les cours, les scènes du monde ou les soirées. Ils sont les princes de l’actualité internationale. Ils font l’Histoire, la grande et la petite. Leur destin nous fascine. Vous aussi.Chaque semaine, avec Point de Vue entrez dans le cercle des gens d’exception !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Royalement Votre Editions SAS
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
19,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time1 min.
une reconnaissance

Si elle était encore parmi nous, elle chercherait sans doute à user de sa notoriété, de son intelligence des êtres et de la vie pour essayer de rendre notre époque meilleure. Diana s’est éteinte le 31 août 1997, à l’âge de 36 ans. De cette vie trop courte, qui a traversé en fulgurance la fin du XX siècle, nous reste un foisonnement d’images, un sourire, un regard. Des souvenirs imprimés en nous à jamais. Une reconnaissance. Ce numéro exceptionnel s’adresse tout autant aux lecteurs de Point de Vue qu’à celles et ceux qui, en cette année de commémoration de la disparition de la princesse de Galles, souhaitent découvrir la véritable histoire d’une femme hors du commun. Nous avons repris le chemin à ses débuts, choisi de retracer son parcours, sa…

access_time8 min.
vingt ans après…

Avec le sens aigu des symboles qui les caractérise, le duc et la duchesse de Cambridge ont placé le baptême de leur fille sous le signe du souvenir. Ce dimanche 5 juillet 2015, la foule est venue en nombre fêter l’entrée dans l’Église anglicane de Charlotte Elizabeth Diana, âgée de 2 mois. Désireux de prendre le monde entier à témoin de l’hommage qu’il a décidé de rendre à sa mère, le fils aîné du prince Charles, pourtant si soucieux de discrétion d’ordinaire, a invité le public à se rassembler le long de la route qui mène du château de Sandringham à l’église St. Mary Magdalene. Les jeunes parents ont en effet souhaité effectuer le chemin à pied. Kate pousse le landau de son bébé – un modèle vintage prêté par…

access_time7 min.
en route vers le mariage…

Samedi 25 juillet 1981. Une foule joyeuse s’est massée sur le terrain de polo de Tidworth. Assise sur un fauteuil en osier installé sur une petite estrade ouverte à tous les vents, Diana, le teint pâle et les traits tendus, attend que commence la rencontre qui doit opposer l’équipe de la marine de Sa Majesté à celle de l’armée de terre. Le prince Charles joue ce jour-là pour la Royal Navy. Vêtue d’un ensemble de cotonnade légère – un gilet et une jupe à motif liberty griffés Bill Pashley accessoirisés d’escarpins lilas –, la jeune femme frissonne dans l’air gris et frais de cet après-midi d’été anglais. Soudain, un attroupement se forme autour de la tribune, une centaine de curieux et plusieurs dizaines de photographes encerclent les rangées de sièges. Prise…

access_time9 min.
élisabeth ii et diana l’histoire inachevée

Balmoral, 31 août 1997. Il est 2 heures du matin. Élisabeth II, réveillée par le page de permanence, est la première à être prévenue du drame: un accident sous le tunnel de l’Alma, à Paris, dans lequel le compagnon de la princesse de Galles, Dodi Al-Fayed, aurait trouvé la mort. Diana, présente dans la voiture elle aussi, aurait, de son côté, miraculeusement survécu – des témoins auraient même vu la jeune femme quitter à pied le lieu du crash. En cette heure d’incertitude, la Royal Household se remet en ordre de marche. Les membres du personnel retrouvent un à un leurs offices et leurs postes de garde dans la nuit d’encre des Highlands; sir Robin Janvrin, le secrétaire particulier adjoint de la reine, regagne, lui, son bureau, au rez-de-chaussée du…

access_time8 min.
le retour du look lady di

Diana sort de sa voiture. Au crépitement des flashs des photographes se mêlent des cris fusant de tous côtés. Dans la foule compacte se devinent ici et là des yeux rougis par les larmes. Et dans le brouhaha, toujours les mêmes exclamations: «Qu’elle est belle! Et quelle élégance!» Le glamour d’une star et l’aura d’une princesse… En quinze ans, la première épouse du prince Charles s’est imposée comme une icône de mode, jusqu’à incarner le modèle féminin dominant du début des années 1990. À la profusion de tissus et de volants, les jabots, les collerettes jusqu’au menton, les imprimés forts et le volume à tous les étages des années 1980 succèdent des fourreaux pour le soir qui gagnent en simplicité, des tailleurs qui s’assagissent et des petites robes décolletées à l’ourlet…

access_time6 min.
l’amour en partage

Elle décide de ne pas porter de gants pour rencontrer les patients. «La pire maladie de notre époque, disait-elle, c’est que tant de personnes aient à souffrir de ne jamais avoir été aimées. » Dès le début des années 1980, Diana, consciente que sa position, son empathie naturelle et le formidable impact de son image peuvent contribuer à changer la vie de ses contemporains, choisit de provoquer un choc des consciences. Dans le domaine caritatif comme ailleurs, l’époque se prête à de nouvelles révolutions. La princesse de Galles s’investit dans des causes jusqu’alors délaissées par les membres de la famille régnante. « Rien ne me donne plus de joie qu’essayer d’aider les éléments les plus vulnérables de la société, déclaret-elle, c’est mon seul et unique but dans la vie, ma destinée.…

help