LR Presse

Artisanat
Ferrovissime

Ferrovissime JUILLET AOUT 2016

Une documentation technique béton, une dimension historique essentielle, des photos de haute qualité et une mise en page adaptée pour les mettre en valeur, c'est Ferrovissime, le magazine mensuel de ceux qui aiment les trains.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
LR Presse
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
0,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
34,99 €(TVA Incluse)
6 Numéros

dans ce numéro

1 min.
au chemin de fer, rien ne se perd !

«Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». On pourrait appliquer cette Loi de Lavoisier à certains matériels ferroviaires que nous vous présentons dans ce numéro de Ferrovissime. Et en tout premier lieu aux 141 P. Car à la base de ces locomotives à vapeur livrées entre 1942 et 1952, il y a les 680 Mikado 141 C du PLM de 1918. Nées à un quart de siècle de distance, on observe sur les deux générations de machines une esthétique assez proche, les quatre cylindres compound, la forme en « coupe-vent » de la façade de l’abri et maints détails qui valident la filiation entre elles. Pour autant, aucun immobilisme dans ce projet. Avec André Chapelon à sa tête, ce fut même tout le contraire !…

2 min.
bb 8500 : les dernières danseuses toulousaines quittent la scène

LES 8588 À 8646 SE DISTINGUENT PAR LEURS CABINES ALLONGÉES ET LEURS PERSIENNES EN INOX. Incontournables depuis plus de trente ans sur les trains régionaux de Midi-Pyrénées, en tête ou en pousse des RRR ou RIO, les BB 8500 survivantes viennent de s'éclipser. Après les X 2100 et leurs remorques XR 6000, chassés en décembre dernier par l'arrivée des Régiolis bimodes B 83500, la livraison en cours des Régiolis électriques Z 54500 va marquer la fin de la mesure pour les dernières BB 8500 de Toulouse qui doivent être radiées à la fin du moins de juin 2016, ainsi que pour les RRR qui les accompagnent. Toulouse, fief des 8500 longues Formant la quatrième sous-série des BB 8500, ces locomotives, immatriculées 8588 à 8646, se distinguent, lors de leur mise en service entre…

8 min.
fête de la vapeur 2016: la grande cavalcade du cfbs

Après avoir envié les cava lcades, défilés et autres Plandampf de nos voisins allemands, britanniques et suisses, c’est finalement le dynamique CFBS qui a relevé le gant en France pour organiser, tous les trois ans, la grande fête française de la traction vapeur et du matériel ferroviaire du patrimoine historique. Dans l’Hexagone, c’est vraiment l’évènement à ne pas manquer, tant chaque édition apporte son lot de présentations exceptionnelles et d’attractions inattendues. En 2016, c’est plus d’une vingtaine d’engins de traction qui ont été mis en ligne, du 15 au 17 avril, sur trois écartements: voie métrique, voie normale et voie étroite. Trois jours durant lesquels 24000 visiteurs sont venus voir un spectacle ferroviaire de haute tenue mettant en scène, sur le fameux Réseau des bains de mer du CFBS, une…

1 min.
l’ultime départemental fermé en 1972

Dans les années 1960, le Réseau des bains de Mer est le tout dernier chemin de fer départemental à voie métrique assurant encore du trafic voyageurs. Il exploite deux lignes rescapées qui desservent les stations balnéaires de la baie de Somme: Noyelles/Saint-Valery/ Cayeux-sur-Mer et Noyelles/Le Crotoy, Noyelles étant gare de correspondance avec la SNCF. Entre Noyelles et Saint-Valery, la ligne comporte quatre files de rails (l’écartement métrique étant imbriqué dans l’écartement normal), permettant une desserte fret à voie normale. Le réseau est exploité pour le compte du département par la CFTA. Les raisons de la survivance des deux lignes de la Somme sont à chercher dans le fait que les stations balnéaires de la baie sont essentiellement fréquentées par une clientèle populaire, qui a tardé à s’équiper en automobile. Ainsi,…

1 min.
création de l'a.f.p.f.

L'Association pour la Fondation du Patrimoine Ferroviaire (A.F.P.F.) est composée de personnes expérimentées dans le secteur du patrimoine technique et soutenue par le collège d'experts en patrimoine ferroviaire du Ministère de la Culture, cette association a pour objectif d'apporter un soutien aux associations de terrain pour la sauvegarde et l'exploitation de leur patrimoine ferroviaire et de trouver des financements pour leur mise en valeur. Pour la contacter: patrimoineferroviaire@gmail.com…

2 min.
la belle histoire du plus important réseau touristique français

Le 13 mars 1970, le n° 61 du Journal Officiel officialise la création du «Chemin de fer de la baie de Somme» (CFBS). Son siège est fixé en gare du Crotoy. C’est l’époque où, partout dans l’Hexagone, des équipes d’amateurs passionnés tentent, lors des fermetures des ultimes réseaux à voie métrique français, d’en reprendre l’exploitation à des fins touristiques. Présidée par Charles-Edouard Girode, l’équipe qui donne naissance au CFBS est réduite mais très fortement motivée. Elle compte déjà dans ses rangs Maurice Testu, alors jeune lycéen abbevillois… et aujourd’hui Président du CFBS. Après la réanimation de la ligne du Crotoy, celle de Cayeux est reprise à des fins touristiques par le CFBS dès sa fermeture au service public. Puis il y a partition entre les deux lignes avec un exploitant…