LR Presse

Artisanat
Ferrovissime

Ferrovissime MAI JUIN 2016

Une documentation technique béton, une dimension historique essentielle, des photos de haute qualité et une mise en page adaptée pour les mettre en valeur, c'est Ferrovissime, le magazine mensuel de ceux qui aiment les trains.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
LR Presse
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
0,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
34,99 €(TVA Incluse)
6 Numéros

dans ce numéro

2 min.
en 1969, le chemin de fer faisait le grand écart !

Qu’y a-t-il de commun entre les CC 6500 et les locomotives Mallet du PO-Corrèze ? Présentes au sommaire de ce numéro de Ferrovissime, les unes comme les autres sont en activité sur les rails français en 1969. Les premières s’apprêtent à prendre en charge la traction des trains les plus prestigieux circulant sur l’Artère Impériale Paris/Lyon/Marseille. Les secondes terminent leur carrière sur un réseau à voie métrique établi en Corrèze, appartenant à la SNCF mais affermé à la CFTA. Les machines électriques CC 6500 symbolisent alors l’échelon ultime de la modernité dans le domaine du chemin de fer, tandis que les Mallet du PO-Corrèze semblent être l’expression vivante et pittoresque d’un passé ferroviaire qui achève de s’éteindre. En 1969, ces deux types d’engins de traction suscitent une passion d’une égale intensité.…

5 min.
75300 : des prima diesel pour intercités !

LE CHOIX SE PORTE RAPIDEMENT SUR LA MODIFICATION DE LOCOMOTIVES RÉCENTES BB 75000 Depuis le 13 décembre 2015, quatre locomotives série BB 75300 (75320, 75333, 75340, 75341) remplacent les BB 67300/400, entre Valence et Briançon, sur la partie non électrifiée du parcours du train de nuit régulier reliant Paris à cette station alpine. Seuls deux engins sont nécessaires pour assurer l’aller-retour quotidien, les deux autres étant en maintenance au Technicentre d’Avignon ou positionnées en réserve à Portes-les-Valence. Pour optimiser leur disponibilité, les examens en service (ES) sont réalisés en journée à Briançon, où une voie sur fosse a été spécialement rénovée. Louées auprès d’Akiem, ces locomotives revêtent la traditionnelle livrée à base de gris argent. Elle est complétée par un discret pelliculage constitué par de fins bandeaux en limite de toiture…

1 min.
des modifications nécessaires

Par rapport à l’autorisation de mise en exploitation commerciale (AMEC) initiale, plusieurs autres adaptations sont nécessaires pour que les BB 75300 soient aptes à circuler sur des lignes faiblement armées (classifiées à la charge C4 au lieu de D4, telle que Valence/ Briançon ou Brive/Carmaux). De même, pour être autorisées à rouler à la vitesse limite des trains de voyageurs en courbe, elles doivent être validées pour circuler avec une insuffisance de devers de 150 mm au lieu de 130 mm pour les trains de fret.…

2 min.
médiathèque

Valence-Grenoble-Chambéry: Sillon Alpin Sud Par Mariano Flores chez PEF. 224 pages (format 24 x 32 cm) très largement illustrées par 400 photos en N&B et en couleurs sous couverture toilée. En vente pour 69 euros (+ port) chez LR Presse (code SILLON). C’est l’ouvrage de référence sur cette ligne: des photographies magnifiques, une documentation impressionnante et un amour de ce Sillon Alpin Sud qui transparaît page après page. L’essentiel du livre est consacré à la découverte de la ligne avec un commentaire détaillé pour chaque station malheureusement souvent centré sur le XIX siècle. J’aurais ainsi aimé connaître l’année de fermeture aux voyageurs de la gare de Chignin par exemple. De même, je suis un peu resté sur ma faim sur la description de la gare de Domène. Mais est-il possible d’être…

7 min.
les bb 60031 à 33 premières diesel monocabine sncf

LES 4 DMD INNOVENT AVEC LEUR CABINE CENTRALE PARFAITEMENT ADAPTÉE À LA MANŒUVRE. En 1938-39, la SNCF naissante met en service trois locomotives diesel, alors numérotées 4 DMD 1 à 3, commandées en 1936 par la Compagnie du PLM. Construites par la Société des Forges et Aciéries de la Marine et d’Homécourt à Saint-Chamond (future C.A.F.L.), elles devaient permettre à cette compagnie de poursuivre son expérimentation en matière d’engins diesel, démarrée dès le début des années 1930. En effet, alors que la première locomotive diesel, construite par Sulzer, fait son apparition en Suisse en 1913, la Compagnie du PLM expérimente, dès 1931, des locotracteurs Berliet diesel conçus sur les bases des petits engins à moteur à essence que ce réseau avait développés à grande échelle, depuis 1923, pour les manœuvres dans…

1 min.
la numérotation au fil du temps

Le réseau PLM utilise pour ses locomotives une numérotation inspirée de celle qu’il applique, depuis les années 1920, à ses locomotives à vapeur et dont s’inspirera, en 1938, la SNCF. Toutefois, la numérotation «vapeur» du PLM avait ses particularités en n’indiquant pas par un 0, l’absence d’un ou de plusieurs essieux porteurs extrêmes. Ainsi, une machine Bourbonnais immatriculée 5-030 A à la SNCF était une 3 A au PLM. C’est très exactement ce principe qui a été appliqué aux locomotives diesel du PLM: une locomotive de disposition d’essieux BB (= 4 essieux moteurs, pas d’essieu porteur) est numérotée 4, chiffre suivi de lettres désignant la série (A, puis B, C…), éventuellement le service (M pour manoeuvres) et la motorisation (D pour diesel/E pour électrique). La série 4 DMD concerne donc…