Milk Magazine

shopping_cart_outlined
category_outlined / Maison et Jardin
MilK DecorationMilK Decoration

MilK Decoration Milk Decoration 26

MilK Decoration est un magazine haut de gamme, dont la vocation est d'inspirer les jeunes familles contemporaines, urbaines, cosmopolites et connectées en matière de styles et de décoration. L'oeil expert de la rédaction décryptera des scènes d'intérieurs et présentera les nouveautés déco & design avec fraîcheur, comme étant les jouets des parents d'aujourd'hui. Un regard intimiste sur la façon de vivre des tribus d'aujourd'hui.<br><br> MilK Decoration presents itself as a beautiful object, a selective and upmarket magazine, to conserve or collect. It offers an interlude of emotion and displays snapshots of family life inside their homes. With a knowing and exclusive eye, it offers an intimate and accessible dive into the universe of the modern family.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Milk Magazine
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
5,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
19,99 €(TVA Incluse)
4 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time1 min.
édito.

Aujourd’hui, les antiquaires ne vendent pas seulement des objets rares mais dessinent aussi du mobilier, les nez ne se contentent pas d’imaginer des fragrances mais inventent les flacons qui vont avec, les designers ne créent pas des pièces mais des œuvres d’art, et les architectes ne modèlent pas uniquement maisons ou appartements mais livrent de véritables concepts de vie.Tout-terrain et entière, telle est la vision qui nourrit cette bande de créateurs, bel et bien artistes, aussi esthètes qu’avant-gardistes.  Pour eux, l’acte de créer ne peut se faire qu’en totale liberté.Radical. Moderne.À l’instar du couple d’architectes Zoe Chan et Merlin Eayrs, en couverture de ce numéro, qui, lassés de ne suivre qu’une partie d’un projet lorsqu’ils travaillaient en agence, ont fait muter leur activité en inventant leur propre studio. Un…

access_time2 min.
contributeurs.

Louise Desrosiers PHOTOGRAPHEPhotographe et directrice artistique de talent, Louise avait l’art de distiller un peu de poésie en toute chose. Cette proche collaboratrice du journal, qui a fait partie de la rédaction pendant plusieurs années, nous a quittés beaucoup trop tôt le 16 août dernier. Son travail était à son image : élégant, sensible et pertinent, créatif et singulier.Ce numéro lui est dédié. Fanny Hansson PHOTOGRAPHE Son chez-elle Un vieux joyau au cœur de Göteborg, en Suède Ses icônes Ilse Crawford, Vilhelm Hammershøi, Phoebe Philo Son lieu rêvé Un petit cottage dans la campagne suédoise Son porte-bonheur Un petit pendentif en forme de cœur, reçu lorsqu’elle était bébé Instagram @fanny_hanssonsDéjà enfant, Fanny avait besoin de s’exprimer de manière créative. En grandissant, elle a étudié l’art, la…

access_time3 min.
gio ponti, l’archi-designer au mad.

Si Gio Ponti est considéré comme l’un des architectes et designers les plus influents du XX siècle, adulé par les amateurs, star des ventes aux enchères, son œuvre reste méconnue du grand public. L’exposition “Tutto Ponti, Gio Ponti archi-designer” met en lumière ses réalisations phares, comme la tour Pirelli à Milan, la chaise la plus légère du monde, la “Superleggera”, ou la revue d’architecture Domus, mais aussi l’importance de son œuvre pluridisciplinaire, multifacette. Gio Ponti ouvre son cabinet d’architecture au début des années 1920 à Milan, un laboratoire de créations dans lequel il s’attelle à brasser tous les domaines de l’habitat, de la petite cuillère au gratte-ciel, de l’artisanat à la production industrielle, en passant par l’architecture intérieure. Il ouvre les perspectives d’un nouvel art de vivre “à  l’italienne”, une…

access_time3 min.
beirut design fair.

En septembre dernier, Paris vibrait au rythme du design libanais, d’abord avec les Rising Talent Awards de Maison & Objet, puis à la Gallery S. Bensimon avec l’exposition “Beyrouth Sujets/Objets”. Un coup de projecteur inspirant qui s’est prolongé dans la capitale libanaise grâce à la seconde édition de la Beirut Design Fair. De la galerie XX siècle à Carwan Gallery, en passant par les céramiques de Nevine Bouez et les éditions de Marta Sala, cet événement mettait en lumière une fine sélection de galeries, artisans et designers, régionaux et européens, dans un décor moderne imaginé par Galal Mahmoud. Une seconde édition ambitieuse, qui n’a fait que confirmer ses nombreuses promesses. En marge de la foire, la Joy Mardini Design Gallery a fait sensation avec l’exposition “Dimanche 6” présentant la nouvelle collection…

access_time4 min.
michael anastassiades × bang & olufsen.

C’est la première fois que vous dessinez une enceinte, comment avez-vous appréhendé ce nouveau challenge ? Je voulais proposer un objet à la fois mystérieux, discret, monolithique, sans aucune perturbation visuelle, le tout au service d’une très haute technologie. J’aimais l’idée de faire de cette enceinte un objet sculptural et abstrait. (Photo : Morten Germund) Avez-vous eu carte blanche pour ce projet ? Il y aeu en amont beaucoup d’échanges avec les ingénieurs. La taille de l’enceinte définit la performance sonore et cette forme circulaire faisait sens. Je voulais aussi rappeler le design de B&O des années  1970 et 1980, marque pionnière dans l’utilisation de l’aluminium poli. J’ai donc imaginé une forme très simple dans laquelle tous les éléments technologiques sont cachés. Mon approche esthétique est la…

access_time1 min.
little petra.

Viggo Boesen et Little Petra, sa belle-mère, dont le surnom a inspiré la création du fauteuil. Le fauteuil “Little Petra” de Viggo Boesen est présenté pour la première fois en 1938 à Copenhague, lors d’une exposition où il est largement remarqué, avant d’être primé à l’occasion d’autres expositions à New York et à Berlin.Avec ses formes organiques épousant le corps, il est représentatif du fonctionnalisme scandinave, le Funkis style, qui s’oppose au fonctionnalisme géométrique allemand ou français par son goût pour les lignes courbes et les matériaux  naturels.À l’époque, “Little Petra” séduit une clientèle aisée qui le fait réaliser sur commande auprès de l’atelier A.J. Iversen, un ébéniste réputé à Copenhague auquel Viggo Boesen est associé. Seules une trentaine de pièces ont ainsi été exécutées. Quatre-vingts ans après la…

help