POSITIVE MEDIA

shopping_cart_outlined
category_outlined / Film, Télé et Musique
Rolling Stone FranceRolling Stone France

Rolling Stone France HS No. 33

Culte, original et créatif, Rolling Stone anticipe les modes, digère les tendances et les met en perspective. Il trouve ainsi sa place parmi les magazines musicaux et multiculturels en envisageant la musique comme moteur de société. L'édition française s'attache, entre légende et modernité, à décrypter les tendances marquantes d'une ""galaxie rock"" toujours en expansion. Profitez de notre offre d’abonnement exceptionnelle : 6 numéros pour le prix de 5 !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
POSITIVE MEDIA
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
39,99 €(TVA Incluse)
10 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time7 min.
le ton moderne

TANT DE CONFUSION. TANT DE FRAYEUR. TANT DE méfiance. Les camps. La bombe H. Le monde des adultes. Avoir 10 ans, 15 ans, à Hibbing, Minnesota. Se faire une place au soleil rouge fer de la ville minière ou se réfugier à la bibliothèque ? Après les parties endiablées de hockey, retrouver son calme près des livres qui protègent, grands chênes abattus nous abritant de la foudre. Dans les journaux du siècle dernier, découvrir l’Histoire, les bienfaits du grand pays et les crimes des hors-la-loi qui ravageaient le vaste territoire. L’Ouest. Rien de nouveau. Éplucher la litanie des faits divers comme carburant, combustible de l’imagination. La musique ? Pourquoi pas ? Si cette guitare a le pouvoir de projeter dans l’air empoisonné les mots empruntés à la bibliothèque, va pour…

access_time13 min.
les temps changent tout le temps

ON NE VA PAS CONTINUER éTERNELLEMENT DE POLémiquer sur le fait de savoir si Bob Dylan, artiste au caractère plutôt chafouin, personnage pas vraiment communicatif comme le sont souvent les réels écrivains, méritait qu’on lui décerne ou non le Prix Nobel de littérature : Le débat est définitivement clôt, les aigreurs de certaines sommités auto-revendiquées ne tiennent vraiment pas la route. Oui, il le méritait et plutôt deux fois qu’une… Car au siècle passé – durant la dernière décennie, son implication profonde en tant qu’auteur aura été nettement moins cruciale, à part bien sûr dans la rédaction de Chroniques, volume 1, son recueil de souvenirs resté jusqu’ici sans suite – personne n’aura autant que lui n’aura donné envie de s’attarder sur les mots, de s’intéresser à leur sens, de se faire…

access_time16 min.
sur la route

I NéVITABLEMENT, JE DEVAIS ME RENDRE DANS CETTE NORTH Country où souffle le vent glacé le long de la frontière, durcissant les êtres comme la terre. Certains vont bien à Jérusalem ou à La Mecque, d’autres à la roche de Solutré. Moi c’est Duluth, Hibbing, Minneapolis. Et le Village à New York. C’était en juillet 1991 et j’étais parti en Chevrolet Camaro de Bloomington, Indiana, où je venais de passer trois jours chez un disciple, John Mellencamp, pour remonter à travers l’Illinois, où je m’arrêtais dormir à Peoria dans la dernière chambre disponible de la ville, décrépie et à l’odeur indisposante de cramé. Ensuite, l’Iowa aux immenses plaines monotones striées par les interstates rectilignes qui fendent les champs de maïs à perte de vue, puis le Wisconsin où je déjeune à…

access_time8 min.
coup de feel

QU’EST-CE QUI SE PASSE ? C’éTAIT OCCUPé DEPUIS DIX minutes. Tu préfères parler à ta meuf ou quoi ?” Panique en Alabama, ou plus exactement à l’Écran sonore d’Europe 1, studio où j’étais quelques instants auparavant sur le point d’interviewer Bob Dylan par téléphone. – “Non, non, m’sieur, j’vous jure, c’était pas occupé. On a été coupés, je ne comprends pas. On attendait que vous rappeliez, c’est tout.” C’est que pour l’obtenir, cette interview qui doit couronner une Bob Dylan Story dans le cadre du parrainage de sa tournée de l’été 1981 par Europe 1, il m’a fallu préalablement soumettre au management une soixantaine de pages, rédigées puis traduites en anglais, soient trois jours et trois nuits sans sommeil, rivé à ma machine à écrire, face au jardin de ma…

access_time9 min.
interviewer dylan

LE 3 JUIN 1968, HUIT MOIS APRèS L'ARRIVéE EN KIOSQUE DU premier numéro de Rolling Stone, son rédacteur en chef et propriétaire, Jann Wenner, s’est assis à sa machine à écrire et a tapé une lettre à Bob Dylan. “Je n’ai pas l’intention d’ajouter mon nom à la liste de tous ceux qui te harcèlent quotidiennement, écrit-il. Mais nous aimerions beaucoup inclure quelques comptes-rendus directs de tes activités dans notre publication. Tu n’as pas à nous dire quel genre de flocons d’avoine tu aimes prendre entre les repas, mais ça serait sympa de nous faire savoir, à nous et à nos lecteurs, ce que tu penses de ta musique et de ce qui se passe aujourd’hui dans la musique populaire.” Wenner, 22 ans, ne pouvait pas imaginer qu’il était en train…

access_time13 min.
suze, joan, sara et les autres

LA POCHETTE DE THE FREEWHEELIN’ BOB DYLAN RESTE L’UNE des plus iconiques de l’histoire du disque, et un véritable emblème pour une génération utopique, celle des années 60. Bob Dylan y est photographié se gelant en veste de daim, jeans et bottes, les mains enfoncées dans les poches, sur Jones Street enneigée, dans Greenwich Village, bras-dessus bras-dessous avec une jeune fille aux longs cheveux raides qui se blottit contre lui, engoncée dans un loden vert, image d’amour beatnik qui fera le tour du monde. Il ne s’agit toutefois pas de Joan Baez, comme beaucoup l’auraient imaginé au moment où ils étaient, elle et lui, la Reine et le Roi du folk, mais de Suze Rotolo, 19 ans (Dylan en a alors 22), activiste italo-américaine du Congrès pour l’égalité raciale (CORE)…

help