POSITIVE MEDIA

shopping_cart_outlined
category_outlined / Film, Télé et Musique
Rolling Stone FranceRolling Stone France

Rolling Stone France No. 92

Culte, original et créatif, Rolling Stone anticipe les modes, digère les tendances et les met en perspective. Il trouve ainsi sa place parmi les magazines musicaux et multiculturels en envisageant la musique comme moteur de société. L'édition française s'attache, entre légende et modernité, à décrypter les tendances marquantes d'une ""galaxie rock"" toujours en expansion. Profitez de notre offre d’abonnement exceptionnelle : 6 numéros pour le prix de 5 !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
POSITIVE MEDIA
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
39,99 €(TVA Incluse)
10 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time3 min.
protest songs

La vague de contestation qui traverse les Etats-Unis depuis l’arrivée de Donald Trump a comme des airs de déjà-vu. Jamais le pays ne s’était autant mobilisé depuis les grands mouvements des années 1960. Chaque jour depuis le 20 janvier dernier, date de “l’inauguration” du quarante-cinquième président des Etats-Unis, ce sont des centaines de milliers d’Américains, outrés par la brutalité et la bêtise de leur nouveau dirigeant, qui descendent en masse dans la rue. Accompagnés, bien évidemment – bien que le contraire aurait été possible au vu des faibles soutiens dont a bénéficié Hillary Clinton pendant la campagne à l’automne dernier – par le tout- Hollywood et par tout ce que le pays compte comme artistes. Et la mobilisation bat son plein. Cette contestation, v ise non pas la présidence elle-même,…

access_time14 min.
crises, bowie et fanbase

NOUS SOMMES DANS UNE PÉRIODE DE GRANDS CHANgements. Plus je vieillis, plus je suis touché par ce qu’il se passe dans le monde. Je pense à mes enfants et au monde dans lequel ils vont grandir. Ma fille, Rosie, a été très affectée par la présidentielle américaine de l’an dernier… Elle en a pleuré et moi, je me suis dis “Waouh”… C’est une journée nuageuse de mi-janvier. Dave, 54 ans, est habillé de noir de la tête aux pieds. Il est assis devant une assiette de tagliatelles dans le restaurant d’un hôtel de Downtown Manhattan, où il vit depuis plus de dix ans. Même s’il partage avec nous ses craintes sur l’état du monde, il est de bonne humeur et porte un regard objectif sur lui-même. “Martin [Gore] et moi…

access_time2 min.
“where’s the revolution”

Un clip sombre à l’esthétique minimaliste qui signe le retour du réalisateur Anton Corbijn auprès du groupe. Collaborateur de longue date, le photographe/réalisateur néerlandais Anton Corbijn avait notamment réalisé pour eux les clips d’“Enjoy the Silence”, “Never let me down again”, “A Question of Time”, “Strangelove”, “Personal Jesus”, “Policy of Truth”, “World in my eyes”, et “I Feel You”. Il a également travaillé pour U2, Echo and The Bunnymen, Joy Division, Metallica, Coldplay et plus récemment pour Arcade Fire avec le sublime et envoutant clip de “Reflektor”. Dans “Where’s the revolution”, Corbjin met le trio britannique en scène dans la cour d’une usine désa.ectée de type est-allemand, ils sont les personnages d’une dystopie qui mêle parfaitement message politiquement engagé et pointes d’humour noir. Du haut de son pupitre en bois, Dave Gahan,…

access_time4 min.
face à face

BLACKSTAR David Bowie est d’autant plus l’homme de l’année qu’il a rehaussé à mon avis, avec Blackstar, la jauge (subjective) des critères esthétiques entourant l’art populaire (musical) au xxie siècle. Je n’exagère pas ! Car tout oppose en effet Blackstar au narcissisme, aux simulacres, au vil héroïsme, à la superfi cialité, aux minauderies de notre époque. Profond, crucial, dérangeant peut-être, sacré, classique (dans sa thématique existentielle) au-delà des âges, le périple de l’“Etoile noire” délaisse, et c’est un euphémisme, la fi ction dont il est contemporain et nous rapporte la vérité – impensable – de celui qui aba t sa dernière carte. Indépassable. Métaphysique, essentiel, magistral, empirique, transcendant (au sens premier), Blackstar est tout cela. Tout ce que l’art peut, tout ce qu’il doit être. Sa panoplie d’alter ego remisée au…

access_time2 min.
contributeurs

RENAUD DÉLY JOURNALISTE Il suit la vie politique française depuis près de vingt-cinq ans. Directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Marianne, il est aussi chroniqueur à l’émission “28 minutes” di? usée sur Arte. Auteur d’une dizaine d’essais politiques, il publie à la fi n du mois de février, La vraie Marine Le Pen, une bobo chez les fachos, aux éditions Plon, ainsi qu’une bande dessinée, La dynastie Le Pen, aux éditions Delcourt. Dans ce numéro, il jette un regard plutôt original sur la présidentielle. SOPHIE ROSEMONT JOURNALISTE Auteur pour le Dictionnaire du Rock de Michka Assayas, Sophie est aussi journaliste à Rolling Stone, Vanity Fair, Glamour ou encore L’O? ciel, tout en intervenant comme chroniqueuse dans “La Dispute” sur France Culture. Ce mois-ci, elle interroge la nouvelle sensation du rock anglais, Temples, mais aussi Tinariwen…

access_time3 min.
la gauche ? it’s only rock’n’ roll but i like it…

P lus de rythme, plus de souffle, plus d’orchestre, et même plus d’interprète pour oser reprendre en public ses meilleurs morceaux. Cinq ans après son triomphe du Bourget, ce concert à guichets fermés dont le hit, “Mon ennemi c’est la finance !”, trône encore au sommet du box-office des grands classiques de la ritournelle électoraliste, le hollandisme a fini sa course inaudible. Et même, pire que cela, aphone. Oscillant entre les accents de Piaf (“Je ne regrette rien”) et les trémolos de Brel (“Ne me quitte pas”), le crooner corrézien a fait ses adieux au music-hall politique sans gloire, un soir de décembre, et rien ne laisse déjà présager un improbable retour sur scène. La tournée d e l ’héritier r ebelle, Manuel Valls, a v iré au f iasco,…

help