POSITIVE MEDIA

shopping_cart_outlined
category_outlined / Film, Télé et Musique
Rolling Stone FranceRolling Stone France

Rolling Stone France Prince

Culte, original et créatif, Rolling Stone anticipe les modes, digère les tendances et les met en perspective. Il trouve ainsi sa place parmi les magazines musicaux et multiculturels en envisageant la musique comme moteur de société. L'édition française s'attache, entre légende et modernité, à décrypter les tendances marquantes d'une ""galaxie rock"" toujours en expansion. Profitez de notre offre d’abonnement exceptionnelle : 6 numéros pour le prix de 5 !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
POSITIVE MEDIA
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
39,99 €(TVA Incluse)
10 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time3 min.
introduction

PRINCE A PASSÉ PRÈS DE QUARANTE ÉTONNANTES ANNÉES EN PREMIÈRE LIGNE, ARTISTE LE plus imprévisible qui puisse être et brillant à en devenir exaspérant. Il s’est bâti son propre évangile pop à partir de ses tourments sexuels et spirituels, avec une voix jonglant entre affection et intime, exacerbant l’émotion mieux que personne. Quand il chantait, il devenait votre meilleur ami. On lui doit le meilleur single des années 80, “Little Red Corvette”, et les deux meilleurs albums de la même décennie, 1999 et Sign ‘O’ the Times. Il a changé la manière dont la musique pouvait sonner et émouvoir. L’annonce de sa mort à seulement 57 ans a été d’autant plus déchirante qu’il semblait appelé à prospérer longtemps encore, car c’était un artiste dont on attendait de lui qu’il demeure…

access_time35 min.
prince, une révolution 

Extrait du n°1261 de Rolling Stone, paru le 19 mai 2016 LE MARDI 14 AVRIL, VERS 6 HEURES DU SOIR, UN 4X4 NOIR s’arrête à hauteur du Fox Theatre d’Atlanta. Nous sommes à une heure du début du concert, mais Prince n’a pas besoin d’une grande préparation : c’est la huitième étape de sa tournée Piano and Microphone. Une série de shows inhabituels, souvent deux par soir, qui voit l’un des artistes les plus incroyables de son temps ramener ses performances à un récital intime au piano. “Il n’a participé au soundcheck que quelques minutes”, raconte àRolling Stone Lucy Freas, la promotrice qui a arrangé le concert. Fidèle à ses habitudes depuis plus de dix ans – qu’il se produise seul dans un théâtre de 4 600 sièges, ou dans une…

access_time19 min.
majesté pourpre

Extrait du n°429 de Rolling Stone, paru le 30 août 1984 PRINCE EST ARRIVÉ. PAR CETTE DOUCE MATINÉE D’ÉTÉ À EDEN PRAIRIE, dans la banlieue de Minneapolis, un motard vêtu de noir chevauchant une Honda violette vient de se garer le long d’un entrepôt moderne ordinaire sur Flying Cloud Drive. Un photographe est venu de Toronto avec un assistant pour photographier l’artiste pour la couverture du magazine. Une session photo standard pour une rock star, pense-t-il en jetant un oeil à la gigantesque salle de répétition, au dressing et à tout l’équipement musical. Lorsque Prince entre dans la salle, la première chose que le photographe remarque est sa petite taille : il a l’air tout frêle même dans ses bottes à talons aiguilles de 12 cm. Il porte un chapeau noir…

access_time23 min.
dans le palais des plaisirs

Extrait du n°456 de Rolling Stone, paru le 12 septembre 1985 JOHN NELSON A 69 ANS AUJOURD’HUI ET TOUT CE QUE LE PIANISTE EN SEMIretraite désire, c’est une partie de billard avec son fils aîné. “Il se débrouille très bien avec une queue, dit Prince en riant, tandis qu’il conduit sa vieille Thunderbird blanche dans son ancien quartier, jusqu’à la maison de son père. Il est très cool. Il vit avec son temps.” Traversant le nord de Minneapolis où il a grandi, Prince explique pourquoi il a menti dans ses premières interviews sur son père et sa mère, leur divorce et ses errances d’adolescent entre leurs foyers et ceux de parents et amis. “Au début, j’ai beaucoup taquiné les journalistes, dit-il, je voulais qu’ils se concentrent sur la musique, pas sur…

access_time2 min.
wendy et lisa dans la lumière

Dans quelques minutes, Sheila E. commencer a à manier ses baguettes magiques pour les 6200 fans de l’Universal Amphitheatre. Malgré l’imminence du concert, le foyer dans les coulisses grouille encore de rois, reines et bouffons du royaume musical de Los Angeles. Peu d’entre eux semblent savoir que Prince se tient dans un couloir à un mètre de là. Après le dernier rappel de Sheila, The Revolution – qui compte douze membres à présent – et lui iront jouer un nombre indéterminé de chansons. À l’étage au-dessus de la scène, la claviériste du groupe, Lisa Coleman, et la guitariste, Wendy Melvoin, attendent dans leur loge. Ce sont les seules femmes au sein de The Revolution et les seules dont on reconnaît le visage et le nom. Mais elles n’ont rien d’ornements féminins…

access_time19 min.
prince parle

Extrait du n°589 de Rolling Stone, paru le 18 octobre 1990 LE TÉLÉPHONE SONNE À 4 H 48. “SALUT, C’EST PRINCE, dit une voix bien réveillée depuis sa chambre, à quelques mètres au bout du couloir de cet hôtel londonien. Je vous réveille ?” S’il est admis que Prince dort, personne sur ce Nude Tour estival à travers l’Europe ne sait exactement quand. Il semble apprécier cette image de créature de la nuit qui fait partie de son mythe de génie fou, datant du temps où il livrait des battles entre groupes lycéens dans le nord de Minneapolis à majorité noire. “Ceux qui étaient là à l’époque savaient ce qui se passait, se souvenait Prince deux jours plus tôt. Je travaillais. Pendant qu’ils dormaient, je jammais. Quand ils se levaient, j’avais…

help