POSITIVE MEDIA

Film, Télé et Musique
Rolling Stone France

Rolling Stone France Rolling Stone Hors-Serie, No. 26

Culte, original et créatif, Rolling Stone anticipe les modes, digère les tendances et les met en perspective. Il trouve ainsi sa place parmi les magazines musicaux et multiculturels en envisageant la musique comme moteur de société. L'édition française s'attache, entre légende et modernité, à décrypter les tendances marquantes d'une ""galaxie rock"" toujours en expansion. Profitez de notre offre d’abonnement exceptionnelle : 6 numéros pour le prix de 5 !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
POSITIVE MEDIA
Fréquence:
Monthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
39,99 €(TVA Incluse)
10 Numéros

dans ce numéro

59 min.
magic in my eyes

EXTRAIT DES NO 17 ET 18 DE ROLLING STONE, PARUS LES 14 ET 28 SEPTEMBRE 1968 LES WHO SONT LES REPRÉSENTANTS LES PLUS CÉLÈBRES MAIS AUSSI LES PLUS BRILLANTS du plus important mouvement de jeunes à jamais avoir marqué la Grande-Bretagne : les mods. Leur carrière a débuté à Shepherd’s Bush, un quartier ouvrier de Londres, pour les emmener jusqu’à Brighton, où se sont déroulés il y a plusieurs années les fameux affrontements entre mods et rockers. Le premier disque des Who s’appelait My Generation. Pete Townshend est le guitariste du groupe, mais il en est aussi le moteur, l’auteur-compositeur de la plupart des chansons et la force vive à l’origine de la posture stylistique des Who. Entre autres choses, c’est à lui que l’on doit le style vestimentaire Union Jack,…

22 min.
keith moon contre-attaque

EXTRAIT DU NO 1 24 DE ROLLING STONE, PARU LE 21 DÉCEMBRE 1972 IL SEMBLE NATUREL QUE KEITH MOON JOUE DE l’instrument le plus agressif de tous, la batterie, dans le groupe le plus explosif de tous, les Who, car il est à l’évidence plus extravagant et plus violent qu’aucun de ses contemporains. Depuis dix ans, soit plus d’un tiers de sa vie, il sème derrière lui des bouteilles vides de cognac Courvoisier, des batteries réduites en miettes, des voitures accidentées et des chambres d’hôtel saccagées, ponctuant chaque nouvel incident surréaliste d’un grognement de plaisir absolu. Beaucoup d’histoires circulent sur le compte de Keith Moon. Il nous en raconte plusieurs. Malheureusement, il est difficile de rendre sur papier ce que Moon est dans la réalité. Ses bonds d’un bout à l’autre de…

5 min.
roger daltrey, toujours en colère

EXTRAIT DU NO 240 DE ROLLING STONE , PARU LE 2 JUI N 1977 S’il y avait bien quelque chose que je voulais gagner dans ce business, dit Roger Daltrey, c’était de ne jamais retourner dans une usine. Ça a été le cas. Mais j’ai réalisé que l’argent ne fait jamais sortir de la classe ouvrière. Les classes moyennes ne vous laissent pas oublier d’où vous venez.” Or, Daltrey n’avait pas l’intention d’oublier. Malgré les douze ans passés depuis l’apocalyptique “My Generation” et les critiques des punks reprochant aux Who d’avoir renoncé à leurs racines, Daltrey est catégorique, et le titre de son dernier album solo insiste là-dessus : il reste toujours l’un des garçons…One of the Boys. La chanson-titre du disque, écrite par Steve Gibbons, commence ainsi : “Il bégaie terriblement/Donc…

6 min.
who knows

1 Quel fait a valu aux Who de figurer au livre GUINNESS DES RECORDS en 1976 ? (A) Avoir fracassé des guitares sur scène 88 concerts d’affilé (B) Avoir atteint un volume de 126 décibels pendant un concert (C) Avoir causé, pour Moon, 26 000 dollars de dommages dans un motel. (D) La plus longue boucle de synthé 2 Dans quel style le titre “MY GENERATION”a-t-il été conçu, à l’origine ? (A) Skiffle (B) Folk acoustique (C) Blues (D) Chanson française 3 Qu’est-ce que John Entwistle refuse d’utiliser comme PROTECTION contre sa femme ? (A) Un tank (B) Un garde du corps (C) Un champion ceinture noire de karaté armé d’une mitrailleuse (D) Une machette 4 Où HAPPY JACK vivait-il ? (A) Sur l’île de Man (B) À Brixton (C) À Shepherd’s Bush (D) Sur l’île de Wight 5 Dans quel CLUB de Londres les Who donnaient-ils un concert par…

2 min.
une tragédie du rock’n’roll

ROLLING STONE NO 309 | 24 JANVIER 1980 VERS 18 H 30, LE 3 DÉCEMBRE 1979, LE LIEUTENANT DALE MENKHAUS, qui était à la tête des vingt-cinq hommes postés devant le Riverfront Coliseum de Cincinnati, décidait que les huit mille personnes se pressant aux portes de la salle commençaient à poser un sérieux problème. Les portes ne devaient ouvrir qu’à 7 heures, mais la foule, qui pouvait entendre les Who faire la balance, voulait entrer. Richard Klopp a vécu l’horreur. Plus tard, il a été très choqué de voir la scène décrite dans la presse comme une “bousculade” Pour lui, un nombre trop important de personnes présentes dans un espace trop petit n’a eu d’autre choix que d’avancer. Certains criaient : “Restez debout, ou vous êtes foutus !” D’autres hurlaient : “Ouvrez…

5 min.
who else

Doug Sandom BATTERIE | 1962 À 1964 DE QUINZE BONNES ANNÉES L’AÎNÉ DU RESTE DE GROUPE, Doug Sandom joua de la batterie pour les Who quand ils s’appelaient encore The Detours. Il les quitta après que sa femme se soit plaint qu’il passe ses nuits dehors à courir les groupies (une des autres raisons : les producteurs du début n’aimaient pas sa manière de jouer). “En partant, j’ai fait la plus grosse erreur ma vie, a-t-il déclaré l’an dernier. Je ne l’ai réalisé que lorsque je les ai vus jouer avant les jeux Olympiques il y a quelques années. Moi aussi j’aurais pu être là, sur scène.” Kenney Jones BATTERIE | 1979 À 1982 REFORMATIONS EN 1985, 1988 ET 2014 À LEUR SÉPARATION, AU MILIEU DES années 70, les Faces furent démantelés comme une vieille voiture…