Photographie
Réponses Photo

Réponses Photo No. 313

Le seul magazine répondant à la fois aux attentes d’apprentissage et d’esthétisme en matière de photographie. Retrouvez chaque mois des actualités, des tests, des concours, un portfolio etc.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
25 €(TVA Incluse)
6 Numéros

dans ce numéro

3 min.
de l’art et de la technique

Des zones de couleur sont davantage perçues comme différentes quand elles sont placées côte à côte que lorsqu’on les observe séparément. Cette propriété, appelée “loi du contraste simultané des couleurs”, a été énoncée en 1839 par un chimiste français, Michel-Eugène Chevreul, alors directeur de la Manufacture nationale des Gobelins, en butte aux problèmes de stabilité des colorants utilisés par les teinturiers dans la confection des fils de tapisserie. Un corollaire de cette loi est qu’avec l’éloignement de l’observateur, de petites touches de couleurs juxtaposées tendent à se mélanger visuellement, selon les règles de la synthèse soustractive. Autrement dit, un nuage homogène de points bleus et jaunes placés côte à côte sera vu à distance comme un aplat vert. La compréhension de ces phénomènes va avoir, dans l’histoire de l’art comme…

1 min.
à l’affiche de ce numéro

PHILIPPE BACHELIER Un test d’imprimante, une généalogie des chambres Linhof, une astuce pour le virage bleu… Très éclectique notre prof, ce mois-ci. JULIEN BOLLE Un Polaroid autour du cou, un Fuji Instax dans une main, un Lomo Instant dans l’autre, ah il avait fière allure notre testeur d’instantané ! CARINE DOLEK Hormis leur origine suédoise, quel est le rapport entre Ikea et Hasselblad ? Carine nous joue la question à kit ou double. MICHAËL DUPERRIN “Une histoire de la misogynie” de Laia Abril amène Michaël à s’interroger sur la place des mots à côté des images. PHILIPPE DURAND Le stand DJI au dernier Salon de la Photo avait titillé sa curiosité. Philippe était très curieux de tester les capacités créatives de la photo par drone. CAROLINE MALLET Petite fille de mineurs, Caroline ne pouvait rester insensible à ce livre exceptionnel sur…

2 min.
prix hsbc 2018 les zones à photographier d’antoine bruy et petros efstathiadis

Les travaux du Français Antoine Bruy et du Grec Petros Efstathiadis font l’état des lieux de notre état du lieu. “Scrublands”, d’Antoine Bruy, est le fruit de cinq ans de travail sur ces personnes qui font désormais le choix de vivre en auto-suffisance (et oui, il a été projeté lors de Voies Off à Arles). Pour être au plus près de son sujet, le photographe a travaillé comme volontaire dans des lieux de décroissance en Europe (France, Espagne, Suisse, Roumanie) et aux États-Unis. Petros Efstathiadis, dont on a pu voir le travail dans différents festivals comme Hyères ou Circulation(s), et dans des structures mastodontes comme le prix Pictet versant sélection du livre, crée des sculptures, entre instabilité et résilience, faites du bric et du broc qu’il trouve dans une zone…

2 min.
world press photo laquelle sera la photo de l’année ?

Le grand jury du World Press, présidé cette année par Magdalena Herrera, éditrice photo de GEO France, est composé de Thomas Borberg, chef éditeur photo du quotidien danois Politiken, Marcelo Brodsky, photographe argentin, Jérôme Huffer, responsable du département photo de Paris Match, Whitney C. Johnson, directeur photo de National Geographic US, Bulent Kiliç, responsable photo de l’Agence France Presse Turquie, et Eman Mohammed, photojournaliste palestinien. Les jurés ont privilégié le point de vue et le souci du détail. Les images évitent l’écueil du spectaculaire outrancier avec lequel on a reproché trop souvent au jury du World Press de flirter, brouillant au passage les frontières du photojournalisme. C’est cette fois un sans-faute. Quelle sera la Photo de l’année ? L’incroyable image du manifestant vénézuélien en feu ? Les civils irakiens qui…

1 min.
en bref…

POUR L’AMOUR DE LA GOMME BICHROMATÉE, les éditions Taschen ne reculent pas devant la difficulté, en l’occurrence publier les images extrêmes du photographe Laurent Benaim, spécialiste de la représentation de pratiques sexuelles, disons alternatives. Troublant est un mot faible, mais on admirera au moins la maîtrise du procédé photographique. À paraître en avril, 200 p, 40 €. JOLIE IDÉE DU PHOTOGRAPHE Mark Wilkinson et de son modèle Imogen Dyer : décliner en 50 séances de portrait leur collaboration artistique. C’est inspirant, pas prétentieux, bourré de trucs et d’astuces, et plein de conseils pour diriger de façon intelligente des séances de prises de vues gratifiantes. Editions Eyrolles, 160 p, 19 €.…

11 min.
le spectacle des origines

Volcans en éruption, explosions de lumières boréales, cathédrales géologiques, le photographe Olivier Grunewald explore, depuis 30 ans, la beauté hypnotique de la planète. Du chaos des origines à l’émergence du vivant, 80 de ses plus extraordinaires photographies sont exposées du 17 mars au 15 juillet sur les grilles du Jardin du Luxembourg à Paris. Un voyage à grand spectacle, hommage à l’inépuisable créativité de la nature, que l’on pourra prolonger à la galerie Argentic (Paris 5 ). On retrouvera là, du 15 mars au 28 avril, 45 tirages des photographies exposées au Jardin du Luxembourg. Et pour ceux qui souhaiteraient continuer le voyage, rappelons qu’Olivier Grunewald et la journaliste Bernadette Gilbertas, qui accompagne le photographe depuis des années dans toutes ses aventures, ont publié aux éditions Paulsen, sous le titre…