DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
  • Art et Architecture
  • Aviation et Bateau
  • Business et Finance
  • Auto et Moto
  • Presse people
  • Comics & Manga
  • Artisanat
  • Culture et Littérature
  • Famille et Éducation
  • Mode
  • Cuisine et Vin
  • Forme et Santé
  • Maison et Jardin
  • Chasse et Pêche
  • Jeunesse
  • Luxe
  • Presse Masculine
  • Film, Télé et Musique
  • Actualité et politiques
  • Photographie
  • Science
  • Sports
  • Tech et Jeux Vidéo
  • Voyages et Plein air
  • Presse Feminine
  • Adulte
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
 / Photographie
Réponses Photo

Réponses Photo HS Nov 2015

Le seul magazine répondant à la fois aux attentes d’apprentissage et d’esthétisme en matière de photographie. Retrouvez chaque mois des actualités, des tests, des concours, un portfolio etc.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Societe Mondadori Magazines France
Lire plus
Offre spéciale : Abonnez-vous et obtenez 1 ans de numéros anciens GRATUITS! Les numéros gratuits, seront livrés 72 heures après l’achat.
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
25 €(TVA Incluse)
6 Numéros

DANS CE NUMÉRO

2 min.
à chacun sa part du mythe

Montrer la musique en images, cela peut sonner au mieux redondant, au pire discordant. La musique, quand elle est bonne, ne porte-t-elle pas déjà ses propres images ? Ne parle-t-on pas de couleurs, de lumière, de paysages sonores pour évoquer tel ou tel passage musical ? Certes, mais cette irrépressible synesthésie, qui nous fait associer sons et images lors de l’écoute, a été largement nourrie et entretenue par la photographie lors de ces soixante dernières années, et notamment dans l’univers du rock. C’est de ce postulat qu’a émergé l’idée de ce hors-série. Nous voulions essayer de comprendre pourquoi et comment rock et photographie se sont intimement mêlés et interfécondés dès l’avènement de ce genre musical. Un faisceau d’indices À l’origine, il fallait bien nourrir les journaux toujours plus avides d’images et décorer…

13 min.
bref mémoire photographique de l’âge du vinyle

On voudrait se souvenir d’un temps où le son n’était pas partout, accessible en un clic, volatil et omniprésent. On mettait parfois des mois avant de trouver le disque dont on avait vu, contemplé même, la pochette dans un magazine. On dressait des listes. On finissait dans le meilleur des cas par acheter l’objet désiré, en grattant sur l’argent de poche. On l’inspectait sous toutes les coutures jusqu’au moment de passer à la caisse et on l’emportait chez soi comme si on avait volé un trésor. Et là, seulement, on l’écoutait, souvent pour la première fois parce qu’il ne passait pas forcément à la radio, ou que son heure était passée. Un album était d’abord une image. Et cette image était plus qu’un simple emballage. Elle nous parlait déjà de…

1 min.
photo de concert paradis ou enfer?

Temps limité pour travailler, accréditations retirées à la dernière minute, droit de regard sur les images produites, contrats imposant une cession forcée des images en échange du pass photo, brutalités des agents de sécurité… La photographie de concert serait-elle devenue un enfer pour ceux qui la pratiquent ? Notre enquête montre en tout cas qu’elle a perdu de sa liberté et de son attrait et qu’elle est totalement soumise au bon vouloir des managements. Au point que l’image rock, dans ce qu’elle a de mythique et de fascinant, s’en trouve menacée……

4 min.
concerts

Les trois premières chansons sans flash ! Depuis la fin des années quatre-vingt, les photographes de concerts connaissent la musique… Cela fait désormais partie du métier. Enfin, métier, c’est beaucoup dire, car beaucoup d’entre eux ne pourraient pas vivre des seules photos de spectacles et ont souvent un “vrai” boulot à côté. C’est le cas de Robert Gil ou de Samuel Dietz, par exemple, dont vous retrouverez le témoignage dans ce dossier. Eux comme les autres subissent cette restriction de temps, souvent plus imposée par les managements que par les artistes eux-mêmes. Pour la justifier, on invoque la gêne des spectateurs ou la nécessité de laisser la sécurité travailler sans entrave. Mais Bertrand Alary, ancien photographe de concert et fondateur de l’agence Dalle, a une autre explication : “Les managements…

2 min.
conseils et rappels juridiques

DES OPTIQUES ET UN BOÎTIER ADAPTÉ La clé, ici, c’est de disposer d’un boîtier offrant une vaste de plage de sensibilités et une excellente gestion du bruit. Côté optique, misez sur des zooms lumineux type 12-24 mm, 24-70 mm et 70-200 mm, même si certains comme Richard Bellia ne jurent que par les focales fixes. CONCERTS AMATEURS POUR SE FAIRE LA MAIN À défaut de pouvoir obtenir une accréditation pour le concert d’une star, faites-vous la main sur les concerts amateurs et sympathisez avec les groupes (on ne sait jamais, peut-être les Rolling Stones de demain). Impliquez-vous aussi dans l’organisation d’un festival: cela peut ouvrir des portes. Les photos prises dans ce contexte peuvent servir à démarcher les magazines, webzines ou agences et les convaincre de vous faire confiance. LA SÉCURITÉ A TOUJOURS RAISON Une…

18 min.
témoignages

ROBERT GIL Robert Gil possède-t-il le don d’ubiquité ? On pourrait le croire, tant il couvre un nombre impressionnant de concerts en région parisienne. Indépendant et amateur, il a fait de la photo de concert un mode de vie… e suis un amateur et je le revendique. Je ne travaille pour personne en particulier et mes collaborations sont assez épisodiques (Rock & Folk, Les Inrocks). J’ai davantage d’activités sur le web, par l’intermédiaire de mon site Web. Sur Internet, il y a une instantanéité qui est intéressante et qu’on ne trouve pas ailleurs. C’est ce qui me permet de mettre les photos le soir même quand je fais un concert. En fait, j’ai une approche d’amateur de musique plus que de photographe. Ce qui me motive avant tout, c’est d’aller voir les…