DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Photographie
Réponses Photo

Réponses Photo No. 302

Le seul magazine répondant à la fois aux attentes d’apprentissage et d’esthétisme en matière de photographie. Retrouvez chaque mois des actualités, des tests, des concours, un portfolio etc.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
25 €(TVA Incluse)
6 Numéros

Dans ce numéro

3 min.
pouvoir séparateur

Ne voyez dans le titre ci-dessus aucune allusion à la situation politique et à certaine échéance électorale qui se profile à l’horizon. Le pouvoir séparateur désigne la capacité d’un système optique (un appareil photographique ou un œil, donc) à distinguer les détails. Ou si l’on préfère, la distance minimale séparant deux points pour qu’on parvienne encore à distinguer l’un de l’autre. L’expression m’est revenue à l’esprit ces derniers jours en discutant avec les membres de la rédaction des mérites du GFX 50S, le très excitant moyen-format de Fujifilm que nous testons dans ce numéro. Pour certains, en dépit de ses qualités, le tarif élevé auquel est proposé l’appareil le condamne à la marginalité. Pour d’autres, il faut plutôt y voir un premier pas sur le nouveau et passionnant chemin que Fuji…

1 min.
à l’affiche de ce numéro

PHILIPPE BACHELIER Pourquoi le noir et blanc nous fascine-t-il autant ? Grâce à une riche actualité culturelle, Philippe nous propose des réponses. JULIEN BOLLE Test du Pentax KP, interview de Jacques Borgetto, analyse du programme d’Arles, Julien a vécu un mois éclectique. JACQUES BORGETTO Ses somptueux noir et blanc quittent l’Amérique latine pour les hauts plateaux du Tibet. Un portfolio exceptionnel. ALEXANDRE CHAMELAT Rencontré aux Boutographies de Montpellier l’an dernier, Alexandre nous a séduits par la vigueur et la poésie de son travail coloriste. JEAN-LUC COUDUN Lauréat de notre concours Composer avec la couleur il y a deux ans, il remporte cette année le prix du Jury Noir & Blanc. Comme quoi… CARINE DOLEK On aime ou on déteste, les courriers que nous recevons en témoignent : la chronique de Carine ne laisse personne indifférent ! MICHAËL DUPERRIN Les iconographes accompagnent dans l’ombre…

7 min.
arles 2017 drôles de rencontres

En 2014, l’avenir des Rencontres d’Arles paraissait soudain bien incertain, son capitaine François Hébel quittant le navire après l’avoir remis à flot de fort belle manière. Lui qui avait hérité d’une fréquentation en berne au début des années 2000, avait redonné son souffle et son envergure au fier festival arlésien. Mais en deux éditions brillantes, son jeune successeur Sam Stourdzé a vite rassuré tout le monde, puisque l’affluence est encore repartie à la hausse, avec un record l’année dernière (plus de 100000 visiteurs). Son parti pris iconoclaste a donc porté ses fruits, privilégiant l’éclectisme décomplexé et le décloisonnement des disciplines plutôt que le ronron des grands noms, le néo-académisme scolaire et l’autocélébration du milieu. Ainsi depuis 2015, les Rencontres d’Arles semblent s’offrir une troisième jeunesse, et la nouvelle édition qui…

1 min.
en bref…

OLYMPUS ARRÊTE LE 4/3… Pas de panique, le micro 4/3 des hybrides n’est pas concerné ! Ce sont les objectifs destinés aux reflex (à visée optique donc) qui sont arrêtés, le E-5 – dernier représentant de cette gamme – n’ayant pas eu de successeur depuis sa sortie voilà bientôt 7 ans… PHOTOJOURNALISME À LA GRANDE ARCHE Le 1 juin prochain, le toit de la Grande Arche de la Défense sera de nouveau accessible après deux ans et demi de travaux. On y trouvera un espace de 1 200 m dédié au photojournalisme, sous la direction de Jean-François Leroy, fondateur du festival Visa pour l’Image. ERRATUM Oups ! La photo de Martine Carbonnier, publiée dans les pages Réponses Photo/Aguila Voyages du RP 301, n’a pas été réalisée à Cuba mais à Madagascar… Une…

6 min.
hasselblad award

Le prestigieux Prix photographique international de la Fondation Hasselblad récompense cette année la photographe néerlandaise Rineke Dijkstra. Depuis 1994, cette portraitiste a réalisé de nombreuses séries dont les sujets sont souvent représentés à des moments de fragilité identitaire ou – ce qui revient généralement au même – de périodes de transition comme l’adolescence. Etablie en 1979 par le testament d’Erna et Victor Hasselblad, la fondation accompagne ce prix d’une dotation d’environ 100 000 €, d’une exposition à l’Hasselblad Center de Göteborg (Suède) et de la parution d’un livre. Difficile de ne pas évoquer la Naissance de Venus par Botticelli dans le portrait ci-dessus. APPEL À CANDIDATURES Destiné aux professionnels, le concours Hasselblad’s Masters 2018 est ouvert jusqu’au 10 juin. Une des 11 catégories est toutefois réservée aux non-pros âgés de moins de…

3 min.
l’essentiel est invisible pour les yeux…

“Le motif reste perceptible, mais se perd presque dans le pigment noir qui recouvre le papier. La présence de cette lumière noire semble être le vrai sujet de l’image.” J’ai découvert le travail de Mustapha Azeroual il y a quelques années. Depuis, ses photographies m’intriguent à chaque fois que j’ai l’occasion d’en voir. J’ai la curieuse impression d’être absorbé par elles, sans savoir ce que je vois. Elles me font indéniablement quelque chose, mais je ne parviens pas à saisir quoi. Je pourrais essayer de donner un aspect de savante maîtrise à mon discours. Je pourrais tenter de décrire la diversité de l’œuvre de ce jeune franco-marocain qui utilise aussi bien l’argentique que la gomme bichromatée, des expérimentations optiques ou la photographie sur céramique. Je pourrais paraphraser les dossiers de presse ou…