DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Film, Télé et Musique
Rolling Stone France

Rolling Stone France No. 118

Culte, original et créatif, Rolling Stone anticipe les modes, digère les tendances et les met en perspective. Il trouve ainsi sa place parmi les magazines musicaux et multiculturels en envisageant la musique comme moteur de société. L'édition française s'attache, entre légende et modernité, à décrypter les tendances marquantes d'une ""galaxie rock"" toujours en expansion. Profitez de notre offre d’abonnement exceptionnelle : 6 numéros pour le prix de 5 !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
POSITIVE MEDIA
Fréquence:
Monthly
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
39,99 €(TVA Incluse)
10 Numéros

dans ce numéro

2 min.
in vinyle veritas

ON SE SOUVIENT ENCORE de tous ceux qui ont bazardé leur collection de 33-tours pour les remplacer par de petites galettes argentées car, paraît-il, ça sonnait mieux. Joli coup d’ailleurs pour ceux qui les ont récupérés pour des queues de cerise. Il faut le reconnaître, d’une part avec ces vinyles, on bénéficie d’une expo gratuite des plus grands artistes des XXe et XXIe siècles (de Warhol à Peellaert et bien d’autres encore) et d’une certaine facilité à lire les notes de pochette et d’autre part, d’un certain retour à la musique, celle qu’on écoute vraiment, vu le cérémonial, peu pratique il est vrai, qu’implique leur utilisation. Les derniers chiffres publiés l’été dernier d’abord par les États-Unis, puis le Royaume-Uni, l’Allemagne et enfin la France, démontrent la grosse érosion des ventes de…

1 min.
tout le monde le sait!

CHER BERTRAND BURGALAT, C’est avec plaisir que nous avons lu votre chronique dans le numéro de Rock&Folk du mois de juin dernier. Malencontreusement, en tentant de discréditer nos propos sur l’épineux sujet du sample de la chanson “Bitter Sweet Symphony” de Richard Ashcroft, vous vous plantâtes en beauté. Oui, contrairement à vos affirmations, il y a bel et bien un sample dans cette chanson. Si Ashcroft, comme vous le signalez, a effectivement fait rejouer le riff, ce dernier est tout de même doublé par un sample repris d’une relecture orchestrale de “The Last Time” des Rolling Stones, – elle même repompée sur “This May Be The Last Time” des Staple Singers – figurant sur le disque d’Andrew Loog Oldham et arrangé par le très brillant David Whitaker, chef d’orchestre et…

1 min.
contributeurs

JEFF GOODELL JOURNALISTE Contributeur à la rédaction new-yorkaise de Rolling Stone. Jeff Goodell se consacre aux questions environnementales. Il avait signé un reportage surprenant il y a 4 ans en accompagnant Barack Obama sur la banquise afin de le sensibiliser au réchauffement climatique. Après un été où nombre de records de chaleur ont été atteints, il s’interroge dans ce numéro sur les possibilités de survie si les températures continuent à augmenter. MATT TAIBBI JOURNALISTE ET ÉCRIVAIN Célèbre grand reporter au sein de la rédaction américaine du magazine Rolling Stone, Matt Taibbi est surtout connu pour sa manière très gonzo de parler politique. Depuis la dernière présidentielle américaine, il suit pas à pas le président Trump et propose de très fines analyses. Pour ce numéro, il s’est rendu à un meeting du président américain à la…

1 min.
courrier

“Quelle belle couverture, une photo culte pour un artiste culte. Joli coup Rolling Stone France. Et merci”Caroline, Facebook Cure! Pour du portrait, c’est du portrait. Merci donc à Yves Bigot et surtout Bruno Bayon, très voire trop discret ces derniers temps d’ailleurs, sans qui Cure ne serait pas ce qu’il est. Au début des années 80, j’étais lycéen et la découverte de ce groupe a tout bouleversé, je partage votre opinion. Et puis quel concert à Paris! christian (par e-mail) @rollingstoneFra Alors vous allez le publier ce live report du concert de Patti Smith hier soir? Je ne dis pas que c’est le meilleur show de l’année, mais pas loin. Surprise! Alors là, je n’en reviens pas. Sleater-Kinney en disque du mois? Bien joué. Et en plus en interview. On ne parle jamais assez de ces…

4 min.
la fin de l’été

Nous cherchons tous la matrice, le moment où tout a basculé. L’instant décisif, celui dont l’avènement expliquerait ce que nous sommes en train de vivre. La seconde où se serait produit le battement d’aile de papillon qui aurait donné naissance à la tornade des temps présents. Faut-il que notre époque soit singulièrement illisible pour que nous essayions de la comprendre en regardant dans un rétroviseur? Dans une telle démarche, les chiffres aident. Ils ne sont pas dénués de charge symbolique, même si leur invocation peut tenir de la pensée magique. Pour expliquer 2019, les années candidates ne manquent pas. La plus évidente, c’est bien sûr 1989. De chute du Mur en invention du web et de l’Internet, cette année semble à l’origine de l’ordre de notre monde. Vu d’ailleurs, 1979 joue…

1 min.
airbourne en chair et en os

BON, ON A FAILLI avoir peur. Une micro-seconde. Mais non. Non, ce n’est pas parce que nos chevelus australiens ont décidé que ce Boneshaker, leur cinquième album studio au compteur, serait enregistré au mythique Studio A de Music Row à Nashville sous la direction du producteur Dave Cobb dont les méfaits les plus récents incluent des collaborations avec Chris Stapleton ou la bande originale de A Star Is Born, que les O’Keeffe brothers et leurs compères se laisseraient aller à une reprise roucoulade d’Elvis Presley ou à offrir l’opportunité à Lady Gaga de venir s’égosiller sur leurs riffs de bûcherons. “Pas de ballades, pas de guitares acoustiques, pas de claviers, dix morceaux, trente minutes de musique.” Net et concis, le message a au moins le mérite de la clarté. Alors oui,…