DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Film, Télé et Musique
Rolling Stone France

Rolling Stone France HS No. 43

Culte, original et créatif, Rolling Stone anticipe les modes, digère les tendances et les met en perspective. Il trouve ainsi sa place parmi les magazines musicaux et multiculturels en envisageant la musique comme moteur de société. L'édition française s'attache, entre légende et modernité, à décrypter les tendances marquantes d'une ""galaxie rock"" toujours en expansion. Profitez de notre offre d’abonnement exceptionnelle : 6 numéros pour le prix de 5 !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
POSITIVE MEDIA
Fréquence:
Monthly
Lire plus
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: DIGITAL40
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
39,99 €(TVA Incluse)
10 Numéros

dans ce numéro

3 min.
une révolution

LES BEATLES SONT DEVENUS LE PLUS GRAND GROUPE DE ROCK’N’ROLL PARCE qu’ils n’avaient pas le choix – ces quatre gars de la classe ouvrière de Liverpool savaient qu’on ne les remarquerait pas s’ils étaient simplement bons. Mais nous ne saurons jamais à quoi ressemble un album des Beatles simplement bon, car ils n’en ont enregistré que des brillants. Les albums brillants des autres sont simplement bons en comparaison. S’ils s’étaient contentés d’être un groupe à singles, ils auraient été les meilleurs et de loin. Mais ils ont inventé l’album tel qu’on le connaît. Ils les ont abordés comme une aventure artistique au long cours, les truffant de plus de twists, d’harmonies, de blagues et de sauts émotionnels qu’on ne pouvait l’imaginer. Les Beatles se sont sans cesse poussés à se dépasser…

12 min.
please please me

AVANT LA BEATLEMANIA ET “THE ED Sullivan Show”; avant de rencontrer la reine et de fumer de l’herbe avec Bob Dylan; avant les moustaches, l’acide, la découverte du sitar et le pèlerinage dans la retraite himalayenne du Maharishi Mahesh Yogi; avant que John rencontre Yoko, que Paul soit le walrus; avant qu’ils ne dominent la pop et transforment la culture occidentale – avant tout cela, à 10 heures du matin le 11 février 1963, les Beatles étaient simplement le meilleur petit groupe de rock’n’roll du monde, réuni dans les studios Abbey Road à Londres pour enregistrer un premier album. ✽ Douze heures plus tard, c’était fait. ✽ Parmi les choses étonnantes sur Please Please Me – il y en a beaucoup – la plus impressionnante est peut-être la hâte avec…

1 min.
rencontrer les beatles

J’AI RENCONTRÉ LES BEATLES DANS UN CONCOURS DE talents local en novembre 1959. À leurs tout débuts, ils faisaient la même chose que les autres, c’est-à-dire des chansons de R&B américain qu’ils leur ont revendus sous le nom de British Invasion. Ce qui les a vraiment consolidés, c’est de jouer huit heures par jour à Hambourg. Ils étaient déjà géniaux, mais on s’améliore en jouant autant que ça. L’album Please Please Me reproduisait leur show – je pense qu’il a même plus d’énergie. “Twist and Shout” est nettement meilleur qu’en live. Je me souviens que les Hollies ont fait un concert près d’où ils étaient, et ensuite on a payé un mec pour qu’ils nous laissent dans ce bar. John a dit: “Merde, on va demain chez EMI enregistrer ce disque et…

14 min.
with the beatles

QUAND LE TRAVAIL DÉBUTE SUR LE SUCCESseur de Please Please Me, les Beatles sont les nouvelles sensations de la pop avec un album no 1, une série de singles à succès, des chroniques élogieuses et des adorateurs dans tout le Royaume-Uni. Pourtant, si la Beatlemania fait rage en Angleterre, elle rencontre de la résistance ailleurs: Capitol Records, filiale américaine d’EMI, a initialement refusé de sortir leur premier album, et d’autres labels aux États-Unis sont réticents à l’idée de les signer. Et comme le premier disque est encore au sommet des charts anglais, les Beatles sont prisonniers d’un planning de tournée et de promo punitif. ✽ Compte tenu des circonstances, With the Beatles ne devient pas qu’un grand deuxième album, mais un exploit en soi; prouver simplement qu’ils peuvent créer un…

1 min.
une nouveauté totale

EN AMÉRIQUE, ON A EU L’ALBUM SOUS UNE FORME différente – on a eu Meet the Beatles! With the Beatles contenait une moitié d’originaux et une moitié de covers, mais Capitol a quasi supprimé des dernières, et le disque qu’on a découvert ne contenait que des compositions extraordinairement sophistiquées. Je n’ai aucun mal à savoir d’où vient chaque note. On entend les influences – les Everly Brothers, Little Richard, Smokey Robinson – mais il n’y a rien de tel que “It Won’t Be Long” ou “All My Loving”. Ou l’accord mineur et le riff de basse de “Don’t Bother Me”, sans doute ma composition préférée de George Harrison. Tout commençait vite. Écoutez la manière dont “It Won’t Be Long” s’ouvre sur la voix. Un riff en intro de “I Wanna Be Your…

14 min.
a hard day’s night

LES DEUX PREMIERS ALBUMS DES BEATLES ONT immortalisé un grand groupe de club devenant des artistes et des pop stars de talent. Avec A Hard Day’s Night, ils trouvent leur voie au plan créatif. ✽ Pour la première fois, ils ne se donnent pas la peine de faire une des reprises qui ont rempli leurs sets dans les bars (et qu’ils aiment encore jouer en live): les Beatles, affirment-ils, sont inséparables du duo de songwriters, Lennon-McCartney. Le groupe se met aussi à différencier son identité sur disque de celle du live: le premier son fracassant de l’album, composé de la 12 cordes de George Harrison, de la 6 cordes de John Lennon, de la basse de Paul McCartney et du piano de George Martin, est impossible à reproduire sur scène.…