DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Film, Télé et Musique
Rolling Stone FranceRolling Stone France

Rolling Stone France HS No. 37

Culte, original et créatif, Rolling Stone anticipe les modes, digère les tendances et les met en perspective. Il trouve ainsi sa place parmi les magazines musicaux et multiculturels en envisageant la musique comme moteur de société. L'édition française s'attache, entre légende et modernité, à décrypter les tendances marquantes d'une ""galaxie rock"" toujours en expansion. Profitez de notre offre d’abonnement exceptionnelle : 6 numéros pour le prix de 5 !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
POSITIVE MEDIA
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
39,99 €(TVA Incluse)
10 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time2 min.
1968   sous les pavés, la musique!

EN 1968, LA RÉVOLUTION EST dans la rue, mais pas sur les ondes ou chez les disquaires. Certes, nous sommes dans l’époque bénie des révolutions musicales, mais la France, embourbée dans les mouvements de grèves et les yéyés, continue de regarder le Sacha Show à la télévision avec les “vedettes” d’alors, d’Henri Salvador à Sheila, Joe Dassin, Serge Gainsbourg, Jacques Dutronc ou Hugues Aufray. L’ORTF, elle, comme le retrace la brillante exposition qui se tient actuellement dans le grand hall de la Maison de la radio à Paris, se limite à passer des musiques “non subversives” et à virer à tour de bras les journalistes soutenant “mouvements” et autres “mots d’ordre”. Côté pop et rock, les années 1966 et 1967 ont apporté leurs lots de… révolutions. Avec les Beatles, Kinks, Who…

access_time11 min.
la bande-son

AUJOURD’HUI, LES TROIS CHANSONS LES PLUS emblématiques de Mai 68 restent le romantique “La Cavalerie” de Julien Clerc (et son lumineux slogan Roda-Gil “j’abolirai l’ennui”), “Street Fighting Man” des Rolling Stones et “Revolution” des Beatles (version lente du Double Blanc, où John adhère aux thèses maos, version speed en face B de “Hey Jude” où il s’en désolidarise, au choix). La première fut prophétique, notre Easy Rider entendu à la radio pendant toute l’insurrection, les deux autres composées a posteriori, publiées toutes les deux le 29 août suivant, après avoir été inspirées respectivement à Mick Jagger et à John Lennon par les “événements”. Justement. Mai 68, contrairement au Swinging London et au Summer of Love dont le rock a accouché, n’a pas tant été son œuvre que celle de la chanson…

access_time2 min.
hair

UNE COMÉDIE MUSICALE PEUT-ELLE CHANGER LE MONDE? Certainement pas, mais elle peut sans aucun doute en modifier les us et coutumes et suggérer une autre façon de vivre. Hair, jouée pour la première fois le 29 avril 1968, au Biltmore Theater de New York, sur fond de polémique sans fin, fait partie de ces événements qui ont marqué l’histoire de la pop. Ce spectacle, présenté comme la “première comédie musicale d’amour rock”, devient immédiatement un succès. Nombreux sont ceux qui, parmi le public – souvent très jeune –, assistent pour la première fois à une comédie musicale, découvrant ainsi la magie des théâtres de Broadway (puis ceux de Londres, quelques mois plus tard). L’origine de ce succès phénoménal? Une histoire simple mais efficace, doublée d’une poignée de grandes chansons rock…

access_time8 min.
swinging lonon

LONDRES: L’ÉPICENTRE DE LA SCÈNE MUSICALE depuis le début des années soixante. Et l’appellation “Swinging London” est l’œuvre d’un journaliste du très sérieux magazine Time dans sa parution du 15 avril 1966. À l’époque, toute la jeunesse branchée, The Hype, The In Crowd, se précipite à Londres pour ses boutiques de fringues et de bijoux psychédéliques, ses magasins de disques regorgeant de perles vinyliques et ses clubs underground, Le Marquee Club, avec le “Spontaneous Underground” organisés tous les dimanches après-midi, le Speakeasy, où l’on peut croiser Eric Clapton et Jimi Hendrix en train de converser, l’UFO, abréviation de “Unlimited Freak Out” (“Happenings, light shows et lampes à huile enivrantes de rigueur”), autant de lieux où il est aussi important de voir que d’être vu. Parallèlement, de nombreuses stations de radios pirates…

access_time8 min.
the beatles 1968-1969 le point de non-retour

ÀMESURE QU’ON ENREGISTRAIT L’ALBUM BLANC, LE groupe s’est un peu reconstitué et c’est ce que j’ai toujours aimé… Bien sûr, je dois avoir connu quelques moments de trouble, puisque j’ai plaqué le groupe cet été-là.” Dans l’énorme pavé Anthology publié dans le sillage des trois doubles CD d’inédits exhumés au milieu des années 90, Ringo Starr décrivait ainsi les sessions du “double blanc”, ce disque fleuve, éclectique et foisonnant, que John Lennon lui-même jugeait supérieur à Sgt. Pepper’s. Au moment de sa sortie, le 25 novembre 1968, les Beatles sont pourtant au bout du rouleau. Orphelins de leur manager Brian Epstein, disparu l’année précédente, les “quatre petits gars de Liverpool” sont revenus de tout: des tournées, des groupies, des millions de livres entassés sur leurs comptes en banque, de la…

access_time9 min.
paul mccartney

Selon vous, pourquoi la musique des Beatles touche-t-elle toujours les gens, après toutes ces années? Je crois que c’est essentiellement magique. Les choses comme la magie existent et les Beatles étaient magiques. Cela dépend de ce que vous croyez qu’est la vie. La vie est un champ d’énergie, un amas de molécules. Et ces molécules particulières se sont assemblées pour créer ces quatre types qui se sont ensuite assemblés pour créer ce groupe appelé les Beatles et faire tout ce travail. Je pense qu’il y avait là quelque chose de métaphysique. Une alchimie. Quelque chose à quoi on doit penser comme étant magique – avec un K. (Rires.) Est-ce que je vais trop loin? Si on veut être plus pragmatique, je crois que les chansons étaient très bien structurées. Quand je…

help