menu
close
search
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Film, Télé et Musique
Rolling Stone FranceRolling Stone France

Rolling Stone France No. 80 - Decembre 2015

Culte, original et créatif, Rolling Stone anticipe les modes, digère les tendances et les met en perspective. Il trouve ainsi sa place parmi les magazines musicaux et multiculturels en envisageant la musique comme moteur de société. L'édition française s'attache, entre légende et modernité, à décrypter les tendances marquantes d'une ""galaxie rock"" toujours en expansion. Profitez de notre offre d’abonnement exceptionnelle : 6 numéros pour le prix de 5 !

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
POSITIVE MEDIA
Lire pluskeyboard_arrow_down
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: BLACK40
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
39,99 €(TVA Incluse)
10 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time4 min.
correspondance

Keith Damned ! Je dois avouer que vous avez fait très fort avec votre dernier numéro ! Keith, clope au bec, en train d’arroser son gazon (maudit ?) en ouverture de votre formidable sujet sur notre guitar hero préféré ! Quelle photo, quelle couverture ! Encore une fois, Rolling Stone a fait la différence en nous épargnant les sempiternels états d’âme de rock critics enamourés, pour (carrément !) inviter ses lecteurs à passer une journée – deux, en fait, mais bon, je vous pardonne – en compagnie du grand homme. Tout ça pour vous dire que j’ai grave kiffé en lisant votre papier tout en écoutant Crosseyed Heart. Denis (Paris) Never Ending Bootleg Dylan publie donc ces jours-ci une nouvelle salve de trésors inédits – et non des moindres puisqu’il s’agit des trois plus…

access_time4 min.
les plaies les plus profondes de kurt cobain

I LYALE JEUNE HOMME RECLUS enregistrant les premières versions acoustiques de ses chansons sur un magnétophone, l’adolescent étourdi scandant des pubs radios pour son groupe d’une voix idiote, et le bidouilleur appliqué qui construit des collages sonores et des ouragans de distorsion de guitare. Il y a aussi l’auteur sérieux qui raconte une ancienne tentative de suicide avec une résolution digne d’une performance artistique, le romantique incorrigible reprenant “And I Love Her” des Beatles, et la rockstar aux abois chantant son angoisse et son insécurité depuis le bord du précipice de l’oubli. KURT COBAIN Tous ces hommes ne font qu’un, Kurt Cobain, et tous figurent sur la bande-son de Kurt Cobain: Montage of Heck, le documentaire sur le défunt chanteur et guitariste de Nirvana réalisé par Brett Morgen pour la chaîne américaine…

access_time2 min.
kurt unplugged

The Happy Guitar Un Cobain jeune et joyeux joue un folk-blues enjoué à la guitare acoustique, comme s’il se produisait sur la scène d’un des cafés de Greenwich Village dans les années 60. Quand Morgen dit qu’on entend Cobain sourire sur les premières cassettes, c’est de cela dont il parle. Rehash Cobain pousse la distorsion à fond sur un riff rappelant Black Sabbath au sommet de son art, et pousse sa voix dans les aigus jusqu’à atteindre un falsetto hystérique. Mais à travers la tempête, on sent poindre une vraie chanson, qui doit clairement beaucoup aux Melvins, groupe punk de la côte nord-ouest des États-Unis dont Cobain était très fan. Par instants, Cobain hurle “solo_!” et “refrain_!” là où il prévoit d’enrichir la chanson de nouveaux sons et de nouvelles idées. And I Love…

access_time1 min.
le triomphe de florence welch

LA PHOTOGRAPHIE A ÉTÉ prise par une brûlante soirée d’octobre, lors du festival Austin City Limits. “It’s fucking hot !, lance Florence à la foule. Alors enlevez quelque chose dont vous n’avez pas besoin et agitez-le comme un drapeau au-dessus de votre tête.” Montrant l’exemple, elle se débarrasse alors de son haut, apparaissant en soutien-gorge, avant de descendre, lumineuse, dans la travée, au milieu des mains tendues. Le lendemain, Welch expliquera àRolling Stone qu’elle n’avait nullement l’intention de tomber dans la provocation en agissant ainsi. “Cela avait plus à voir avec le fait de sauter du haut d’une falaise, parce que vous voulez que les gens se sentent libres de tout jugement.” Sorti voici quelques mois, How Big, How Blue, How Beautiful a fait d’elle un véritable star aux États-Unis. Cette…

access_time1 min.
le jour d’après…

Cette fois, pas question de prendre le monde par surprise, comme il l’avait fait il y a deux ans avec l’annonce de la sortie de The Next Day, son premier album depuis une décennie. Le camp Bowie a très vite confirmé la sortie de son nouvel album, intitulé Black Star, attendu pour le 8 janvier, jour de son soixante-neuvième anniversaire. Non sans démentir les information révélée par le Times, qui décrivait le disque comme étant “l’un de ses projets les plus cinglés”. Ce que l’on sait (au moment du bouclage de ce numéro), c’est que Black Star comportera sept titres, enregistrés au studio Magic Shop de New York avec un groupe composé de musiciens de jazz. Le Times mentionne également l’influence des pionniers allemands de l’électro Kraftwerk, et décrit la…

access_time1 min.
co(s)mic trip

Un livre_? Un disque_? Les deux à la fois. Matthieu Chédid, on le sait, n’est pas du genre à se priver de nouvelles expérimentations. Après le succès de son Labo M (2003), l’infatigable chanteur, compositeur et guitariste a voulu reprendre l’aventure en 2014, réunissant dans un studio d’enregistrement trois amis musiciens pour de folles séances d’improvisation. Quatre jours durant, les compères s’amusent comme des petits fous, échangeant leurs instruments, jouant les yeux bandés, s’imposant un rythme… et laissant libre cours à la performance. Sur les pistes enregistrées, Mathieu a ensuite posé des mots, des “cadavres exquis” inspirés par les poètes surréalistes et le manifeste d’André Breton. En résultent 29 minutes de pure jouissance sonore menée par le fil narratif de ce rêve éclair de M, fait il y a dix-huit…

help