Photographie
Science&Vie PHOTO

Science&Vie PHOTO

No. 7

La mission de ce nouveau magazine est de mieux rendre compte de l’innovation, des nouvelles techniques créatives et de l’évolution des pratiques photographiques. Son ambition est de réconcilier les approches techniques, pratiques et artistiques de la photo.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,90 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
19,50 €(TVA Incluse)
6 Numéros

dans ce numéro

2 min.
la photographie sous contraintes

Connaissez-vous l’Oulipo ? L’Ouvroir de littérature potentielle est un atelier de création expérimentale fondé au début des années 1960 par le poète Raymond Queneau et le mathématicien François Le Lionnais. Son but? Produire “de la littérature en quantité illimitée, potentiellement productible jusqu’à la fin des temps, en quantités énormes, infinies pour toutes fins pratiques”. Comment ? “En inventant des contraintes. Des contraintes nouvelles et anciennes, difficiles et moins diiffficiles et trop diiffiiciiiles”. Un exemple pour fixer les idées: rédiger un lipogramme, c’est à dire un texte dont on exclut délibérément certaines lettres de l’alphabet. Georges Perec, oulipien virtuose, a produit en 1968 le plus long lipogramme jamais écrit : La Disparition (de quoi ? si vous ne savez pas, on vous laiss . d . couvrir). Pour les membres de…

2 min.
peter beard : disparition d’un mythe de la photo animalière

A la fin du mois de mars 2020, nous apprenions que le photographe Peter Beard était porté disparu dans l’État de New York aux États-Unis. Après quelques semaines d’intenses recherches, l’homme âgé de 82 ans et atteint de démence sénile a finalement été retrouvé mort dans un bois non loin de son domicile. Un paysage bien éloigné des terrains qui ont fait sa gloire. Peter Beard est avant tout connu pour ses photographies de grands mammifères africains. Issu d’une riche famille américaine, il part, dès ses 17 ans, rejoindre ce continent qui l’intrigue. Dans les années 1960, il achète une grande propriété au Kenya et poursuit sa recherche photographique, inspiré notamment par la baronne danoise Karen Blixen, dont la vie aura inspiré le film Out of Africa. Très tôt transparaît…

1 min.
world press 2020

Cette photo prise à Khartoum au Soudan par le Japonais Yasuyoshi Chiba, reporter à l’AFP, s’est vue décerner le prix de l’image de l’année lors du World Press Photo mi-avril. Elle représente un jeune scandant un poème à la lumière des smart-phones lors d’une manifestation pour une transition civile dans ce pays régi par une dictature militaire. Autre lauréat de cette année, le Français Romain Laurendeau. Il est lauréat de la catégorie Récit au long cours, pour son travail sur la jeunesse algérienne.…

1 min.
nouveaux produits

Lowepro Slingshot et Fastpack 250 AW III À l’approche de l’été, Lowepro a renouvelé deux gammes de sacs à dos photo dotés d’un système d’ouverture à accès rapide. Prix : à partir de 100 €. Samyang AF 75mm F1.8 FE C’est la première focale fixe 75 mm à autofocus du marché. Dédiée aux portraits, elle est pour l’instant réservée aux appareils Sony en monture FE. Son prix : 430 €. Benq SW321C Ce grand écran de 32 pouces construit par BenQ est muni d’une dalle IPS, offre une définition 4K et s’adapte aux principales plages colorimétriques. Son prix : 1800 €. Lomography Kino Fantôme et Babylone Lomography a révélé deux pellicules à forte personnalité, toutes deux en noir et blanc et au style très cinématographique. Leur prix : 8,9 € l’unité. Manfrotto Element MII Le fabricant italien a lancé…

1 min.
retour à la case polaroid

Le Polaroid Now vient remplacer le One Step 2 Après The Impossible Project, puis Polaroid original, l’entreprise à l’origine de la renaissance de Polaroid vient de reprendre officiellement le nom de son entreprise mère. Un changement de patronyme que l’on a découvert en même temps que le successeur du One Step 2 : le Polaroid Now. Celui-ci intègre maintenant un programme de mise au point automatique et un flash plus puissant. Un retardateur de 9s et une batterie plutôt autonome complètent les caractéristiques de ce joli boîtier rétro au tarif de 130€.…

1 min.
la toute première photo couleur

On connaissait la photo, mais pas son mode opératoire. En 1848, Edmond Becquerel, un physicien français, a pour la première fois réalisé un photochrome, c’est à dire une photographie en couleurs. Seulement, l’histoire n’a jamais gardé trace de sa méthode, et depuis, personne n’avait su l’expliquer. Une équipe de chercheurs français pense avoir trouvé une réponse à cette question qui depuis plus d’un siècle divise la communauté scientifique. Elle a publié ses résultats dans la revue Angewandte Chemie fin mars. Après des analyses chimiques et morphologiques, les chercheurs avancent que ces premières images, dont la couleur temporaire n’était pas fixée, étaient obtenues par des nanoparticules d’argent qui auraient réagi selon la “résonance des plasmons de surface”, un phénomène physique d’interaction lumière-matière qui aurait laissé apparaître des couleurs. © MUSÉE NICÉPHORE NIÉPCE,…