DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Science
Science & VieScience & Vie

Science & Vie HS No. 284

Premier magazine européen de diffusion de la science, Science & Vie consacre en réalité plus de 120 pages chaque mois à analyser et à décrypter les principales avancées de la connaissance. Dans notre monde formidablement riche en mutations les progrès scientifiques jouent plus que jamais un rôle de premier plan. A l'écoute de tout ce qui se découvre, s'invente, se discute, se construit, nos journalistes scientifiques mettent tout leur talent de vulgarisateurs au service de nos 3 millions de lecteurs qui souhaitent mieux comprendre et anticiper les transformations de la vie par la science. Nos articles sont abondamment illustrés, clairs, nets et précis.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Societe Mondadori Magazines France
Lire pluskeyboard_arrow_down
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: BIG40
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,70 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
30,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time1 min.
au cœur de l’humain

Ils font partie de l’humain. Peut-être même les troubles mentaux sont-ils le propre de l’humain. L’humain qui pense, qui ressent, qui s’émeut et dont l’esprit quitte parfois le chemin bien balisé de la raison. L’humain qui cherche à comprendre, à se comprendre. À percer les mystères de ce summum de complexité chimique et électrique qu’est son propre cerveau. Du côté de la recherche, la psychiatrie est en belle ébullition. Dans les labos, les progrès sont tels que de nouvelles pistes thérapeutiques se dessinent, même si l’on sait aujourd’hui que la cause d’un trouble ne sera jamais réductible à un gène défectueux et qu’un trouble ne sera jamais soulagé par une molécule miracle. Même si l’on réalise que les frontières sont fines, voire poreuses entre le normal et le pathologique, et…

access_time26 min.
troubles mentaux ceux qui les vivent

«Je m’autodétruis de façon cyclique et ça sape l’envie de se reconstruire» ROMAN, 31 ANS, ATTEINT DE TROUBLES BIPOLAIRES Quel a été votre premier contact avec la maladie? Ça a été violent. En 2004, à 17 ans, j’arrive à Paris pour faire une fac d’histoire. Mais j’abandonne très vite les cours et je me sépare de ma copine. Je me mets à fumer beaucoup de cannabis, jusqu’à 30 pétards par jour, et je deviens de plus en plus agité. Je sors beaucoup, je dors de moins en moins, j’interpelle les gens dans la rue pour leur parler de mon envie de faire du cinéma. Je croise ainsi un chroniqueur de France 2 qui fait des séquences de caméra cachée et s’amuse de mon culot. Je suis branché sur 100 000 volts. Cette…

access_time2 min.
les troubles bipolaires

De 650 000 à 1,6 million de cas en France, soit de 1 % à 2,5 % de la population Âge d’apparition du trouble : entre 15 et 25 ans 15 % de suicides parmi les bipolaires, et une espérance de vie réduite de 10 ans 10 ans d’attente entre les premières manifestations et la mise en place d’un traitement Les symptômes Autrefois désignés sous le terme de « psychose maniaco-dépressive », les troubles bipolaires se caractérisent par l’alternance de phases euphoriques (ou « maniaques ») et de phases dépressives. En phase maniaque, le patient développe une estime de soi exagérée, un grand besoin de communiquer et une suractivité pouvant avoir des conséquences dommageables (achats inconsidérés, conduites à risque…) Son temps de sommeil diminue. Des délires, des hallucinations, des idées paranoïaques peuvent apparaître. On distingue…

access_time1 min.
les troubles des conduites alimentaires (tca)

On estime que 15 % de la population pourrait être touchée par l’ensemble des TCA De 0,9 % à 1,5 % des femmes et de 0,2 % à 0,3 % des hommes sont concernés par l’anorexie, le plus grave de ces troubles Dans 5 % à 10 % des cas, l’anorexie est une maladie mortelle Quels symptômes ? Les troubles alimentaires regroupent principalement trois maladies: l’anorexie mentale (restriction des apports énergétiques conduisant à un poids significativement bas et hantise de grossir, associées à une altération de la perception de soi et à une mésestime de soi), la boulimie (épisodes récurrents d’hyperphagie incontrôlée avec mise en oeuvre de comportements compensatoires, comme des vomissements, visant à éviter la prise de poids) et l’hyperphagie boulimique (prises alimentaires excessives sans comportement compensatoire). Quelles causes ? Ces pathologies sont probablement multifactorielles.…

access_time1 min.
la schizophrénie

600 000 cas estimés en France (soit environ 1 % de la population) C’est souvent entre 15 et 25 ans que les premières manifestations apparaissent 10 % en meurent L’usage du cannabis avant 18 ans multiplie par 2 le risque de schizophrénie Quels symptômes ? La schizophrénie présente trois types de symptômes, inégalement répartis selon les patients: – les symptômes dits « positifs », comme les hallucinations (visuelles, auditives…) et les idées délirantes (sentiment de persécution…). – les symptômes « négatifs », comme le manque d’énergie, les difficultés de concentration et de mémoire, ainsi qu’un appauvrissement affectif et émotionnel, qui induisent un retrait social. – la désorganisation de la pensée et du comportement : la personne s’exprime de manière incohérente et a du mal à s’organiser. Quelles causes ? C’est une maladie multifactorielle où s’associent des facteurs…

access_time1 min.
les troubles du spectre autistique (tsa)

700 000 cas estimés en France, dont 100 000 enfants. Les TSA sont en forte progression ces dernières années. C’est avant l’âge de 3 ans que les troubles apparaissent le plus souvent 4 garçons pour 1 fille seraient touchés (mais les filles seraient sous-diagnostiquées) Les symptômes Les troubles autistiques se caractérisent par des difficultés de communication (verbale, mais aussi corporelle), une altération des interactions sociales (difficultés à comprendre les autres) et des anomalies comportementales (activités répétitives, intérêts restreints envahissants et problèmes de régulation sensorielle). À cela peuvent s’ajouter une déficience intellectuelle, un talent particulier, une attention soutenue aux détails et des problèmes de sommeil. Les troubles autistiques sans déficience intellectuelle sont désignés sous le terme d’autisme de haut niveau, ou syndrome d’Asperger. Les causes On a longtemps tenu la mère pour responsable de l’autisme de son…

help