DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Science
Science & VieScience & Vie

Science & Vie No. 1218

Premier magazine européen de diffusion de la science, Science & Vie consacre en réalité plus de 120 pages chaque mois à analyser et à décrypter les principales avancées de la connaissance. Dans notre monde formidablement riche en mutations les progrès scientifiques jouent plus que jamais un rôle de premier plan. A l'écoute de tout ce qui se découvre, s'invente, se discute, se construit, nos journalistes scientifiques mettent tout leur talent de vulgarisateurs au service de nos 3 millions de lecteurs qui souhaitent mieux comprendre et anticiper les transformations de la vie par la science. Nos articles sont abondamment illustrés, clairs, nets et précis.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Societe Mondadori Magazines France
Lire pluskeyboard_arrow_down
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: BIG40
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,70 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
30,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time1 min.
avant-propos

Hugo Leroux h.leroux@mondadori.fr Quand l’ingénierie défie la SF L’ascenseur spatial : un fantasme enterré avec la SF des années 1970 ? Pas si sûr. Une expérience japonaise lancée depuis l’ISS est en train de tester pour la première fois ce mécanisme dans l’espace. Ajoutez à cela les avancées récentes en sciences des matériaux, ainsi que le développement de deux plans d’ingénierie d’envergure internationale, et vous comprendrez que les experts commencent à regarder ce concept autrefois jugé irréalisable d’un autre œil. Muriel Valin m.valin@mondadori.fr La révolution Triz Autant être franche : même après une formation d’ingénieur et quinze ans de veille dans le domaine de l’innovation, je n’avais jamais entendu parler de cette méthode censée automatiser l’invention des objets et concepts de demain. Après avoir assisté au dernier colloque international sur le sujet, qui se tenait à Strasbourg…

access_time4 min.
forum

NON, LES VILLES NE SONT PAS ÉCOLOGIQUES ! Si la première partie de votre dossier “Biodiversité, vive la ville” est intéressante, l’interprétation que vous faites de ces résultats m’a sidéré! À vous lire, la ville est favorable à la biodiversité… Allons-y alors, bétonnons la Terre, érigeons des gratte-ciel dans nos champs, industrialisons nos montagnes! Certes, les espèces s’adaptent à la ville, mais rien n’indique qu’elles survivent à long terme. Ainsi les hirondelles ont peut-être une population mieux adaptée à la ville, mais elles sont globalement en déclin. On trouve plus de 20 espèces d’abeilles à Paris, mais combien y en avait-il il y a trente ans? Loïc Leseignoux, Avrillé (49) “Vous dites qu’en ville les oiseaux tolèrent de plus en plus les humains. J’ai remarqué que sur les terrains de golf, chevreuils, lapins,…

access_time1 min.
bertin, une société française à la pointe des technologies

Je suis heureux que vous ayez évoqué le destin de la société Bertin et de son fondateur dans votre article sur “Le grand retour de l’Aérotrain” ( S&V n° 1216, p. 84). Mais Bertin, c’était aussi de nombreuses techniques novatrices relevant de différents domaines – les automates de biologie moléculaire du fameux Généthon sont ainsi sortis de ses ateliers. J’ai moi-même eu l’honneur d’y travailler à la mise au point d’un nouveau procédé d’amplification de l’ADN. À part quelques instituts aux États-Unis ou quelques centres secrets en Sibérie, on ne trouve plus autant de compétences techniques rassemblées au même endroit. En tout cas en France. Fabrice David, Franconville (95)…

access_time1 min.
adieu, micro-trous noirs…

Voilà 10 ans que les astrophysiciens s’enthousiasment de leur existence potentielle : nés des fluctuations qui agitaient l’Univers juste après le Big Bang, de petits trous noirs, des milliards de milliards de milliards de fois plus légers que ceux qui règnent au cœur des galaxies, pourraient pulluler partout. Nous décrivions en 2011 comment cette hypothèse pouvait résoudre des problèmes cosmologiques comme l’inflation de l’Univers ou la fameuse matière noire… Las ! L’hypothèse vient de tomber. C’est en analysant les données de Voyager 1, que Mathieu Boudaud et Marco Cirelli, du Laboratoire de physique théorique et hautes énergies (Paris), sont arrivés à cette triste conclusion. “Depuis 2012, la sonde est sortie de l’héliosphère, la bulle de plasma qui empêche les particules chargées de pénétrer dans notre Système solaire, explique Mathieu Boudaud.…

access_time1 min.
la systématique des éponges

Dans S&V n° 1216, p. 126, nous avions défini l’éponge comme un métazoaire. Pas faux, mais pour le moins imprécis, le règne des métazoaires regroupant tous les animaux de la Terre ! “L’éponge n’est-elle pas plutôt un parazoaire?” nous demande Martin Houssais, à Pranles (07). Elle le fut, en effet. Sauf que ce groupe, qui rassemblait des espèces d’origines variées, est caduc. Aujourd’hui, les éponges forment un groupe à part entière, le premier qui se distingue à la base de tout l’arbre des métazoaires. Sacrée systématique !…

access_time1 min.
non, l’ordinateur quantique n’est pas encore prêt

En 2016, nous avions enquêté sur ce qui se cachait derrière l’annonce de la société D-Wave et son premier microprocesseur quantique. Le rêve des années 1980 d’un ordinateur quantique qui ridiculiserait les meilleures machines électroniques, allait-il se concrétiser? Voici que 3 ans plus tard, en janvier dernier, IBM présentait au Consumer Electronics Show de Las Vegas, le “premier ordinateur quantique universel intégré destiné à l’utilisation scientifique et commerciale”. Enfermé dans une cloche en verre futuriste, il a fait fureur. Mais l’annonce est trompeuse. Non, ce Q System One n’est pas le premier ordinateur quantique commercial. Ses performances restent évasives. La structure de la machine et ses principes de calcul n’ont pas donné lieu à une publication technique, ce qui laisse penser qu’il n’est que le prolongement de la technologie quantique…

help