DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUEMAGAZINES
CATÉGORIES
SÉLECTION DU JOUR
DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Science
Science & Vie

Science & Vie HS Special Ete 2016

Premier magazine européen de diffusion de la science, Science & Vie consacre en réalité plus de 120 pages chaque mois à analyser et à décrypter les principales avancées de la connaissance. Dans notre monde formidablement riche en mutations les progrès scientifiques jouent plus que jamais un rôle de premier plan. A l'écoute de tout ce qui se découvre, s'invente, se discute, se construit, nos journalistes scientifiques mettent tout leur talent de vulgarisateurs au service de nos 3 millions de lecteurs qui souhaitent mieux comprendre et anticiper les transformations de la vie par la science. Nos articles sont abondamment illustrés, clairs, nets et précis.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Lire plus
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement!
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,70 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
30,99 €18,59 €(TVA Incluse)
12 Numéros

Dans ce numéro

2 min.
la fin d’un tabou

Sommes-nous seuls dans l’Univers ? Ou bien des formes de vie extraterrestres se cachent-elles dans l’immensité galactique ? Auquel cas, s’agit-il de simples micro-organismes ou d’êtres supérieurs, doués d’intelligence ? Comment savoir ? La bonne nouvelle, c’est que la science s’est – enfin ! – emparée du sujet : la question d’une vie possiblement extraterrestre n’est plus un tabou. Elle ne suscite plus ni dédain ni ironie. Il faut dire que la découverte, il y a vingt ans, des premières planètes situées en dehors de notre système a tout changé. D’hypothétique, l’existence d’une vie extraterrestre est devenue probable. Fini les préjugés, alimentés par des décennies de canulars, d’ovnis et de petits hommes verts. Place à la recherche, rigoureuse, sans idée préconçue. D’ailleurs, l’étude de l’apparition de la vie et de sa…

1 min.
une nouvelle donne astronomique née il y a vingt ans

1995 La première exoplanète, 51 Pegasi b, de la taille de Jupiter, est découverte par Michel Mayor et Didier Queloz, de l’université de Genève, à 40 années-lumière de nous. 2005 La première super-Terre (seulement 7 fois plus massive que la Terre), Gliese 876 d, ouvre la voie vers la découverte de plus petites exoplanètes. 2014 La première exoplanète habitable d’une taille comparable à la Terre, Kepler-186 f, est identifiée autour d’une naine rouge dans la constellation du Cygne, à près de 500 années-lumière de nous.…

13 min.
exo planètes : elles ont tout changé !

Un petit point lumineux dans l’espace… mais un phare dans la nuit pour l’humanité ! Tout a commencé le 6 octobre 1995. Ce jour-là, les astrophysiciens Michel Mayor et Didier Queloz, de l’université de Genève, annoncent avoir repéré la première planète orbitant autour d’un soleil autre que le nôtre. Il s’agit de 51 Pegasi b, située dans la constellation de Pégase, à quelque 51 années-lumière de nous. La nouvelle fait immédiatement le tour du monde. Nul ne s’y trompe. Certes, 51 Pegasi b est de type Jupiter chaud – une géante gazeuse très différente de notre petite planète rocheuse –, mais avec la découverte de cette première exoplanète, preuve est faite qu’il existe d’autres mondes que le nôtre. Notre système solaire n’est pas unique. Des civilisations galactiques sont bel et bien…

1 min.
des milliards de planètes habitables

Evalué à 40 dans la banlieue du Soleil… Le nuage interstellaire qui accueille notre système est peuplé de quelque 400 étoiles. Au moins 10 % d’entre elles abritent une planète habitable. … le nombre de planètes habitables passe à 60 millions dans le bras d’Orion… Environ 600 millions d’étoiles se déploient en périphérie de la Voie lactée, formant le bras au creux duquel est né le système solaire. … à 20 milliards dans la Voie lactée… D’après la lumière qu’elle émet, on estime qu’environ 200 milliards d’étoiles se côtoient dans notre galaxie. … à 20 000 milliards dans le superamas de la Vierge… La Voie lactée n’est qu’une galaxie parmi des dizaines de milliers dans le superamas de la Vierge, qui compte plusieurs centaines de milliers de milliards d’étoiles. … et à des milliards de millliards dans l’Univers Les…

9 min.
vie extraterrestre mantenant la science y croit

"Avant les exoplanètes, les chercheurs qui travaillaient sur ce sujet passaient pour des farfelus."Franck Selsis Directeur de recherche au Laboratoire d’astrophysique de Bordeaux (LAB)"Les moqueries ont disparu. La découverte de la vie ailleurs, je pense que ce sera pour ce siècle, et je ne suis pas le seul."Daniel Rouan Directeur de recherche au Laboratoire d’études spatiales et d’instrumentation en astrophysique (Lesia)"Nous allons trouver des indices de vie en dehors de la Terre dans la prochaine décennie."Ellen Stofan Responsable scientifique de la Nasa Je crois que nous allons trouver de forts indices de vie en dehors de la Terre dans la prochaine décennie, et des preuves formelles dans les dix à vingt ans à venir.” ”La question n’est plus de savoir si nous allons trouver, mais quand.” Les deux propos sont forts.…

3 min.
ils l’ont fait, mais nous n’avons pas détecté leur message

Et si les extraterrestres avaient déjà tenté de nous envoyer des signaux… mais que nous ne les ayons pas vus? Depuis que nous avons pointé des radiotélescopes vers le ciel, nous avons cherché des caractéristiques bien précises qui, selon nous, composeraient la signature indiscutable d’un message alien: un signal radio, émis sur une bande de fréquences étroite, et répété de façon régulière. Dès 1959, les physiciens Giuseppe Cocconi et Philip Morrison, de l’université Cornell, publient dans Nature un article dans lequel ils pointent le potentiel des micro-ondes radio pour communiquer entre les étoiles. Pour faire la différence entre un signal intentionnel et le bruit de fond de l’Univers, les deux chercheurs proposent de focaliser notre attention sur la fréquence d’émission de l’hydrogène, à 1,42 GHz, l’élément le plus simple de…