Sport Auto France No. 48

Magazine de passion, Sport Auto transmet l’émotion que suscitent les voitures d’exception.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Editions Mondadori Axel Springer (EMAS)
Fréquence:
Monthly
4,80 €(TVA Incluse)
39,89 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min
occasions idéales

A partir de 2 500 € pour une Fiat Coupé et jusqu’à 215 000 € pour une Lamborghini Aventador, la septième édition de notre « Guide Occasions » vous fournit toutes les clés pour acheter la sportive de vos rêves en fonction de votre enveloppe budgétaire. Les journalistes de Sport Auto ont examiné à la loupe une cinquantaine de voitures au sang chaud et vous livrent pour chacune d’entre elles leurs informations pointues sur la bonne ou mauvaise tenue dans le temps de l’habitacle, de la carrosserie, des trains roulants, des organes de transmission, et évidemment des moteurs. Cette expertise technique vous serait totalement inutile sans nos conseils pratiques sur le coût de l’entretien (freins, amortisseurs, échappement, pneus….) et le prix de l’assurance. Ultime étape décisive avant de s’offrir la…

spoauthsfr191201_article_003_01_01
3 min
peugeot 205 gti 1.9

Parmi les mails que vous nous adressez, il est rare que, à un moment donné du message, vous ne fassiez pas référence à la 205 GTi. Soit parce qu’elle vous manque, soit parce que vous regrettez de ne pas avoir succombé à la référence française des teignes. La Peugeot est, de loin, la moins puissante de notre dossier. Elle est aussi la moins onéreuse, la plus ancienne, la plus légère, la plus passe-partout… Reprendre possession d’une 205 GTi, c’est voyager dans le temps. Les plastiques sont durs, brillants, ajustés avec plus ou moins de réussite. Le pommeau coiffe un levier démesuré. Heureusement que la moquette rouge vient égayer l’ambiance. La position de conduite est aux antipodes des canons actuels. Les sièges, confortables, assurent un maintien plus que limite avec ma corpulence…

spoauthsfr191201_article_008_01_01
3 min
ferrari f355

Déjà, la ligne. Si le coup de crayon de la 348 est franchement daté et celui de la 360 Modena paraît bien fade, la carrosserie de la F355 voit passer les années sans prendre une seule ride. Ce qui n’est pas le cas de la finition de son habitacle, on y reviendra. Mais ne gâchons pas notre plaisir, puisque replonger dans l’univers de Maranello des années 90 est un authentique bonheur. Compacité, finesse, légèreté, etc. il y a de quoi regretter beaucoup de choses. Même si, depuis, Ferrari est passé maître dans l’art d’apprivoiser les puces électroniques, il est difficile de ne pas observer la simplicité technologique de la F355 avec nostalgie. Idem pour la boîte de vitesses, à commande mécanique sur notre version d’essai. Là encore, Maranello domine le…

spoauthsfr191201_article_009_01_01
3 min
bmwz3m roadster

Faut-il succomber à ses rêves automobiles ? A priori, rien de mal à cela. Le Z3 m’a fait rêver. Beaucoup. Alors jeune permis, je voyais dans le « M » la synthèse parfaite entre un physique expressif, une mécanique débordante de puissance (321 ch en 1997, puis 325 en 2001), un tarif presque accessible (334 000 F à l’époque) et un aspect ludique (capote en toile) évident. J’ai collectionné les articles qui l’évoquaient. Puis le hasard a fait que nous nous sommes croisés et, il me faut l’avouer, je fus déçu. Non : vexé. Le Z3 M n’était pas fait pour moi. Outre le fait qu’il réclame une bonne dose de self-control et d’anticipation lorsqu’il est emmené sportivement, impossible de loger près de deux mètres derrière son volant. Le pied…

spoauthsfr191201_article_010_01_01
3 min
dodge vipergts

Un fantasme. Avec son look à la Tex Avery, son capot interminable, ses deux sièges posés sur les roues arrière ultra-larges, la Viper GTS a fait couler beaucoup d’encre. Il faut dire que c’était une brute épaisse, un monstre de puissance qui tutoyait les Porsche Turbo et les Ferrari V12 de l’époque. 450 ch, ce qui reste une belle somme, même si cela paraît moins rocambolesque à l’heure où une Audi RS3 culmine à 400 ch, avec deux fois moins de pistons et trois fois moins de cylindrée. On touche ici le coeur du débat : dix gamelles de 800 cm3 chacune, rien que ça. C’est ce qui fait, et fera toujours, la différence. Car les performances des voitures actuelles ont beau s’envoler, avec des turbos dans tous les sens…

spoauthsfr191201_article_012_01_01
3 min
alfaromeo 147 gta

Ah... le V6 Alfa. Avouez que c’est plus chevaleresque qu’un 4 cylindres de Golf GTI ou d’Audi S3 ! D’ailleurs, ce n’est pas un moteur, c’est un pan entier de l’histoire automobile : un hymne à la passion, un véritable style de vie. Derrière cette générosité se cache un 3,2 litres de 24 soupapes, une belle particularité, déjà, à l’époque, pour une voiture aussi compacte. C’est d’autant plus extraordinaire aujourd’hui, quand on découvre un 2 litres turbo sous le capot d’une BMW 330i. Et l’on pourrait prolonger la liste jusqu’à plus soif, en rouvrant le débat sur le thème de l’âme d’un moteur et du charisme qui en découle sur l’auto qu’il anime. La 147 GTA est de cet acabit. Parfaite, elle ne l’est pas, mais elle donne toujours un goût…

spoauthsfr191201_article_014_01_01