Sport Auto France No. 692

Magazine de passion, Sport Auto transmet l’émotion que suscitent les voitures d’exception.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Editions Mondadori Axel Springer (EMAS)
Fréquence:
Monthly
4,80 €(TVA Incluse)
39,89 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

6 min
(r) évolution

Le projet d’une Corvette à moteur central ne date pas d’hier : dès les années 60, Chevrolet a songé à une sportive avec une telle configuration. Aujourd’hui, Mark Reuss, le président de General Motors, explique que l’architecture initiale a atteint ses limites, et que si la Corvette veut progresser en termes de performances, il faut revoir la copie. Mais tout de même… La Chevrolet a toujours été ce coupé extravagant, tout en capot, sur les roues arrière duquel étaient assis les deux occupants. C’est fini. Cabine avancée, lignes taillées à la serpe, design de Honda NSX mâtiné de Ferrari et saupoudré de Hyundai du début des années 2000 : la Stingray cru 2020 (qui conserve donc son nom) ne fait pas l’unanimité. Mais si elle change de fond en comble, la…

sportautfr1909_article_006_01_01
1 min
les corvette à moteur central

L‘idée trotte dans la tête des gens de chez Corvette depuis des lustres. Et Zora Arkus-Duntov, le père de la Corvette, lui-même, l’affirmait : « L’implantation du moteur entre l’habitacle et l’essieu arrière est la meilleure qui soit. Elle optimise la répartition des masses, favorise l’accélération et garantit la meilleure des positions de conduite. » Il étudia à plusieurs reprises la faisabilité d’une Corvette à moteur central. En 1960, la CERV I (pour Chevrolet Experimental Research Vehicle) voyait le jour. Quatre ans après, c’était au tour de la CERV II de pointer le bout de son nez, avec sa transmission intégrale. Il fallut attendre 1990, et la CERV III (en collaboration avec Lotus, V8 biturbo de 659 ch) pour que Chevrolet présente un prototype plausible de la Corvette « mid-engine…

sportautfr1909_article_008_01_01
2 min
patrimoine génétique

L’histoire est un outil de marketing et de communication comme un autre. C’est d’autant plus vrai pour une marque au passé tourmenté comme Bugatti. Après tout, hors le nom, que reste-t-il vraiment de la marque fondée il y a 110 ans par Ettore Bugatti ? Une soif de la performance, certes. L’exclusivité ? A l’époque, c’était une conséquence, pas un choix. Ces graciles machines d’artiste, faites à la main, aux solutions techniques audacieuses, coûtaient fort cher à produire, ce qui en limitait naturellement la diffusion. Pour le reste, on peinerait à tisser un lien entre les lourdes supercars actuelles, obnubilées par la puissance et la vitesse absolue, et les frêles bolides des années 20 et 30. La plupart de ces derniers n’étaient que des voitures de course à peine apprivoisées. Avec,…

sportautfr1909_article_012_01_01
5 min
m3 mon mois à moi

16 juillet/Angelholm Pas assez cher ! Christian von Koenigsegg s’est publiquement offusqué de l’estimation, jugée trop basse, annoncée par la maison de vente aux enchères Bonhams pour un de ses modèles. La One:1, qui doit passer en vente fin septembre en Suisse, était pourtant annoncée entre 1,6 et 2 millions d’euros. Une paille... Mais Koenigsegg s’en étrangle presque, et il a appelé Bonhams pour les faire changer d’avis. Sans grand effet, sinon un « petit » bonus de 100 000 € sur l’estimation. Pourquoi cette agitation ? Parce que, comme pour quelques autres constructeurs de supercars confidentielles et hors de prix, la vraie mesure de la qualité de ses productions n’est pas un 0 à 200 km/h, un chiffre de puissance ou un niveau superlatif d’agilité et d’émotion au volant. D’ailleurs, il…

sportautfr1909_article_012_02_01
1 min
virus en approche

Quoi de commun entre une Spider Duetto, une GTV V6 et une Montreal ? Une certaine flamme, que seul Alfa Romeo a su entretenir, avec des autos bourrées de charme… et traversées par quelques défauts attachants. Ce que la publicité des années 70 présentait comme le « virus Alfa ». Redécouvrez-le dans les pages du dernier numéro de Sport Auto Classiques. Vous pourrez aussi tomber sous le charme de la Lamborghini Espada, ou encore revivre, avec Jean-Louis Moncet, la première victoire de Renault en formule 1, entre autres friandises.…

sportautfr1909_article_013_01_01
6 min
bugatti centodieci

Encore une nouvelle Bugatti ! A peine moins exclusive que La Voiture Noire de Genève, celle-ci existera en dix exemplaires. Elle nous a été présentée en avant-première dans le décor émouvant de l’usine, aujourd’hui abandonnée et à vendre, où était fabriquée son inspiratrice, l’EB110, à Modène. Après la Chiron Sport (Genève 2018), la Divo (Pebble Beach 2018), La Voiture Noire (Genève 2019), Bugatti continue d’honorer le calendrier des événements chics en dévoilant, à Pebble Beach, voici quelques jours, la Centodieci. Ce nom, à prononcer à l’italienne (« tchentodietchi »), tombe à pic pour évoquer les 110 ans de la marque, créée à Molsheim, en Alsace alors allemande, par le Milanais Ettore Bugatti en 1909. Mais il évoque tout aussi résolument l’EB110, l’unique Bugatti produite à Modène. Campogalliano “L’AVENTURE ITALIENNE DE ROMANO ARTIOLI, PREMIÈRE…

sportautfr1909_article_014_01_01