Sport Auto France HS No. 24

Magazine de passion, Sport Auto transmet l’émotion que suscitent les voitures d’exception.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Editions Mondadori Axel Springer (EMAS)
Fréquence:
Monthly
4,80 €(TVA Incluse)
39,89 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

1 min
révolution en marche

L’intersaison qu’impose la F1 à ses aficionados entretient tous les espoirs. Cette période de jeûne laisse toujours imaginer qu’elle va bouleverser le paysage, bousculer la hiérarchie et déboucher sur une saison exceptionnelle. Une éventualité qui est d’actualité. Parce que la révolution est en marche. Dans les paddocks, avec le rachat de la partie commerciale de la F1 par les Américains de Liberty Media. Dans les stands aussi, avec une refonte totale du règlement technique. Et par ricochet, espérons-le, une redistribution des cartes sur la piste. Attention, le bouleversement de la hiérarchie n’est pas encore pour demain. Mercedes va rester l’équipe à battre. Mais le nouveau cahier des charges technique va forcément faire des heureux et des déçus. Ils sont quelques millions de tifosi à espérer que la Scuderia Ferrari se glisse dans…

spoauthsfr170401_article_003_01_01
4 min
17 raisons de suivre la saison 2017

1 HAMILTON REGARDE VERS LES ÉTOILES Lewis Hamilton veut redevenir maître du jeu. Un quatrième titre ferait de lui l’égal de Prost et de Vettel, mais surtout le rapprocherait des étoiles que sont Fangio et Schumacher. 2 BOTTAS CONTRAINT À L’EXCELLENCE Comment Valtteri Bottas va-t-il s’y prendre pour troubler la sérénité d’Hamilton ? Si le placide Finlandais y parvient, il pourrait signer un bail de longue durée avec Mercedes. 3 COMME DANS LE CHAS D’UNE AIGUILLE Tous les amateurs de sensations fortes ont hâte de voir les monoplaces, désormais équipées de pneus arrière XXL, débouler dans les méandres de la principauté de Monaco mais aussi au pied de la citadelle de Bakou, le passage le plus étroit du championnat. 4 OCON : ENFIN LA RELÈVE FRANÇAISE ? La véritable éclosion du Français Esteban Ocon sera jugée cette…

spoauthsfr170401_article_004_01_01
10 min
a l’assaut de la forteresse grise

Mettre fin à l’hégémonie de Mercedes, c’est ce qu’espèrent les équipes Red Bull et Ferrari prêtes à s’engouffrer dans la moindre brèche. A l’évidence, c’est de l’adaptation aux nouvelles règles techniques édictées par la FIA dont dépendront les performances des monoplaces lors de cette saison 2017. Comme à chaque fois qu’une remise en cause technique intervient, les amateurs de F1 rêvent de voir la hiérarchie bousculée ou pour le moins la compétition relancée. Toutefois, sans préjuger de ce qui va se passer au cours des vingt courses inscrites au calendrier, il faut s’attendre à un resserrement des performances plutôt qu’à une totale redistribution des cartes. Mercedes restera la référence L’écurie Mercedes, championne du monde, a encore quelques atouts dans son jeu, tandis que du côté de Maranello et de Milton Keynes, les…

spoauthsfr170401_article_006_01_01
1 min
le pilote qui valait 100 000 000 $

Sebastian Vettel ON PREND Intelligent Excellent communicant Redoutable au volant d’une bonne voiture Véritable caméléon sachant s’intégrer dans une équipe Respecté par les tifosi ON SE MÉFIE Salaire entre 18 et 25 M$ Motivation fluctuante Parfois grossier (surtout à la radio) Capable d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus rouge… ou grise SON PALMARÈS INDIVIDUEL Lewis Hamilton ON PREND Redoutable en qualification Fiable en course (55 % de podiums) Expert en guerre psychologique Fidèle à Mercedes ON SE MÉFIE Parfois difficile à joindre au téléphone dans son jet privé Image brouillée par une vie de superstar Salaire entre 25 et 32 M$ Motivé jusqu’à quand ? SON PALMARÈS INDIVIDUEL Daniel Ricciardo ON PREND Salaire entre 7 et 10 M$ Bon camarade et facile à vivre Rapide en qualif et fiable en course Toujours corporate et souriant ON SE MÉFIE Parfois trop gentil Sous la menace de…

spoauthsfr170401_article_012_01_01
3 min
un big max, svp

Ce Néerlandais, né en Belgique, n’a cessé de battre des records de précocité, de multiplier les coups d’éclats mais aussi d’alimenter la controverse au sujet de son pilotage jugé « viril », pourtant jamais réprimandé par les instances, sans doute au nom du spectacle qu’il apporte. Plus simplement, Max Verstappen fait preuve d’une autorité sidérante qui n’est pas du goût de certains de ses adversaires. En général, ceux qui ont eu directement affaire à sa conduite agressive en piste, tels Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen. Nico Rosberg a même avoué que le doubler à Abu Dhabi, fut le moment le plus intense de la saison et sans doute de sa carrière en F1 ! Le jeune pilote, lui, faisait sa course avec sa pugnacité habituelle, sans s’embarrasser de calculs d’apothicaire.…

spoauthsfr170401_article_015_01_01
5 min
le chantier mclaren

‘‘L’OBJECTIF EST QUAND MÊME LA 4PLACE DU CHAMPIONNAT CONSTRUCTEURS’’, SELON ÉRIC BOULLIER. MAIS AVEC L’ÉNERGIE D’ALONSO ET L’AMBITION DE VANDOORNE, ON POURRAIT S’ATTENDRE À MIEUX. Il y a des détails qui ne trompent pas. En changeant l’appellation, et aussi la couleur, de leurs futures monoplaces, les nouveaux dirigeants de l’écurie McLaren ont tenu à marquer un changement d’ère et ainsi ranger dans le grand livre d’histoire de la formation de Woking l’époque Ron Dennis. En effet, le nom des McLaren de grands prix ne commencera plus par MP4, qui faisait référence au McLaren Project Four (ce fut Marlboro Project Four au début de l’aventure en 1981, le manufacturier américain ayant participé au financement du projet). Pour la saison 2017, place désormais à la McLaren-Honda MCL32. Sans Ron Dennis, et alors ? Si Ron…

spoauthsfr170401_article_016_01_02