DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Forme et Santé
Top SantéTop Santé

Top Santé HS No. 20

Des solutions efficaces pour mieux gérer la santé de toute la famille au quotidien

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Societe Mondadori Magazines France
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
21,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time2 min.
se soigner… en douceur

Hypnothérapeute, phytothérapeute, ostéopathe, homéopathe… En deux ans, les recherches de praticiens de médecines douces ont augmenté de 155 %, selon le Baromètre PagesJaunes Santé 2016. Les médecines douces, naturelles ou alternatives rencontrent en effet un succès grandissant. Certains vont y chercher des solutions là où la médecine traditionnelle a échoué. D’autres l’envisagent comme une réelle alternative à une médecine allopathique entachée, ces dernières années, par de nombreux scandales sanitaires. D’autres encore l’utilisent en complément des outils conventionnels pour leur action sur le terrain, leurs propriétés antalgiques ou pour mieux supporter leurs traitements.Ainsi de nombreux patients recourent-ils à l’acupuncture et à l’homéopathie en soins de support de leur traitement de chimiothérapie. Avec souvent – et idéalement – l’aval de leur médecin. Les médecines douces ont en effet fait leur entrée à…

access_time25 min.
aromathérapie

001. Qu’est-ce que l’aromathérapie ? C’est une approche thérapeutique qui utilise les huiles essentielles (HE) dans un but de prévention, de confort ou curatif. Si l’usage des plantes aromatiques est aussi ancien que la médecine, les premières études ont été menées à la fin du XIX siècle. Le mot « aromathérapie » a été inventé par le chimiste et parfumeur René-Maurice Gattefossé. Il découvrit le pouvoir des huiles essentielles presque par accident : victime d’une explosion dans son laboratoire, il plongea sa main blessée dans une bassine remplie d’huile essentielle de lavande, et le soulagement fut immédiat. Sa curiosité le poussera à poursuivre ses investigations, et c’est lui qui ouvrira la voie aux pratiques actuelles… UN PEU D’HISTOIRE • Les Égyptiens employaient les huiles essentielles (HE) pour embaumer leurs morts 4 000 ans…

access_time24 min.
phytothérapie

022. QU’APPELLE-T-ON PHYTOTHÉRAPIE ? C’est une médecine naturelle fondée sur l’utilisation d’extraits de plantes et leurs principes actifs. On trouve la première trace de cet usage sur un morceau de papyrus égyptien, daté de 1 500 av. J.-C., qui listait plusieurs centaines de plantes médicinales (myrte, saule, thym…). Au fil du temps, les médecins de l’Antiquité ont constitué une pharmacopée relativement développée : le livre de remèdes « De materia medica », du médecin grec Dioscoride, recensait environ 600 plantes actives, et il est resté l’une des principales références en Europe jusqu’à la fin du XVII siècle. Au Moyen Âge, on resta fidèle à l’usage des plantes, la preuve de l’utilisation d’extraits de plantes comme le pavot ou le chanvre indien pour lutter contre la douleur ayant été apportée lors de…

access_time24 min.
homéopathie

040. QUELLES SONT LES BASES DE L’HOMÉOPATHIE ? Elle fut inventée par le médecin allemand Samuel Hahnemann, à la fin du XVIII siècle. Il eut l’idée de « soigner le mal par le mal » en remarquant que l’écorce de quinquina, prescrite à l’époque pour soigner les fièvres et les tremblements, était aussi susceptible de provoquer les mêmes symptômes chez un sujet sain. Ce sera le premier fondement de l’homéopathie : le principe de similitude. Aussitôt assorti d’une seconde règle, l’infinitésimalité. Pour ne pas rendre le patient encore plus malade, mais juste provoquer une réaction de défense de l’organisme et mobiliser ses possibilités d’autoguérison, la substance capable de déclencher les symptômes doit être absorbée en quantités infimes. Samuel Hahnemann a ainsi soulagé un patient atteint de paludisme en lui donnant une…

access_time17 min.
enfin reconnues

058. Quel est l’avis de l’OMS sur les médecines naturelles ? Parce qu’elles sont utilisées dans le monde entier et que leur usage ne cesse de croître, l’Organisation mondiale de la Santé souhaite soutenir la pratique des médecines traditionnelles et des médecines non conventionnelles (MT/MC) et leur développement, tout en essayant de l’encadrer au maximum pour éviter les dérives. C’est dans cette optique que, en 2002, l’organisation a rédigé un premier rapport , renforcé par deux résolutions européennes . Suivi en 2013, d’un second rapport réévaluant la stratégie à adopter dans la décennie à venir. « Beaucoup de choses ont changé depuis la publication de la dernière stratégie mondiale, publiée en 2002. Les pays sont de plus en plus nombreux à accepter progressivement la contribution que la MT/MC peut apporter à…

access_time19 min.
thérapies manuelles

072.QU’APPELLE-T-ON THÉRAPIES MANUELLES ? Les thérapies manuelles utilisent les mains comme moyen essentiel de prise en charge d’une affection, aussi bien pour soigner (manipulations) que diagnostiquer (palpation). Celles-ci vont agir sur les différents tissus du corps : articulations, viscères, ligaments, muscles, peau… Ces thérapies traitent avant tout les perturbations mécaniques ou dégénératives (arthrose) des articulations, des muscles et de la colonne vertébrale. Mais elles peuvent aussi avoir une action sur des perturbations fonctionnelles d’un organe, comme la constipation, en l’absence de maladie nécessitant une prise en charge par la médecine conventionnelle. Dans leur démarche, les différentes médecines manuelles s’attachent toujours à rechercher la cause primaire de la pathologie, chacune suivant sa conception propre du corps et de l’origine de la douleur. UN PEU D’HISTOIRE « Rebouteux », « renoueur », « rhabilleur »…

help