DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Forme et Santé
Top Santé

Top Santé No. 358

Des solutions efficaces pour mieux gérer la santé de toute la famille au quotidien

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Reworld Media Magazines
Fréquence:
Monthly
Lire plus
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: DIGITAL40
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
1,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
21,99 €(TVA Incluse)
12 Numéros

dans ce numéro

2 min.
à vos masques, prêts, sortez !

55 jours ! Oui, nous les avons comptés, et chacun a été déterminant dans cette lutte contre l’épidémie. À l’heure du déconfinement, il est intéressant de se poser la question : que retenons-nous de cette « expérience » ? Les avis sont partagés. Et dépendent en grande partie des conditions dans lesquelles nous avons vécu ces 8 semaines (moins un jour) retirés des autres. Il y a ceux pour qui rester chez soi fut une épreuve due à l’enfermement, l’isolement, le désœuvrement ou la promiscuité ; ceux qui s’en sont accommodés tant bien que mal et ont attendu que ça se passe ; et ceux qui y ont découvert les conditions d’un réel épanouissement, empreint de calme intérieur, d’activités enrichissantes ou de prises de conscience fondatrices d’un futur prometteur. Ça,…

1 min.
le comité scientifique de top santé

médecine DRE MARTINE PEREZ médecin-conseil de Top Santé. DR FRANCK AMOYEL chirurgien-dentiste, diplômé de parodontie, d’implantologie et d’esthétique dentaire. DRE CATHERINE SOLANO médecin sexologue et andrologue. DRE BÉRENGÈRE ARNAL gynécologue, obstétricienne et phytothérapeute. DRE NINA ROOS dermatologue, spécialisée en esthétique et cosmétologie. DRE ANNE-LAURE TARRERIAS gastro-entérologue, attachée à l’hôpital Foch (Suresnes). médecines douces CAROLE SERRAT coach de vie, sophrologue à la maternité des Lilas et à la clinique de La Muette (Paris). DRE PASCALE GÉLIS-IMBERT pharmacienne, spécialisée en phytothérapie et aromathérapie. nutrition et bien-être DR LAURENT CHEVALLIER nutritionniste, attaché des hôpitaux de Montpellier. BÉATRICE BENAVENT MARCO diététicienne nutritionniste. RAPHAËL GRUMAN nutritionniste, diététique intégrative. ÉLODIE SILLARO coach sportive et professeur de Pilates.…

1 min.
top!

La consommation de café diminue le risque de cancer du sein chez la femme postménopausée Les femmes ménopausées buvant régulièrement du café voient leurs risques de cancer du sein diminuer de plus de 50 %, selon des chercheurs espagnols qui ont fait ce constat au sein de la cohorte prospective SUN (Seguimiento universidad de Navarra) démarrée en 1999. L’effet protecteur observé est dû à la présence de certaines molécules identifiées dans cette boisson (polyphénols : acides hydroxycinnamique et chlorogénique).…

1 min.
flop

Le résorcinol, un perturbateur endocrinien Le résorcinol impacte la fonction thyroïdienne, entraînant, dans certaines conditions, l’apparition d’effets délétères (hypothyroïdies), notamment chez la femme enceinte. C’est pourquoi l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail propose de l’identifier comme perturbateur endocrinien avéré, ce qui pourrait, à terme, engendrer un contrôle plus strict de son utilisation en Europe, notamment dans l’industrie (fabrication de pneus, de produits dérivés du caoutchouc…), dans certains cosmétiques et soins d’hygiène ainsi que certains médicaments (antiseptiques).…

1 min.
covid-19 : attention aux compléments alimentaires à base de plantes

Certains compléments alimentaires sont composés de plantes (saule, reine-des-prés, bouleau…) aux propriétés anti-inflammatoires, susceptibles d’agir comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Celles-ci peuvent perturber les défenses naturelles de l’organisme en interférant notamment avec les mécanismes de défense inflammatoires utiles à la lutte contre les infections et, en particulier, contre le Covid-19. C’est pourquoi l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail recommande aux personnes utilisant ces compléments alimentaires dans un but préventif d’arrêter leur consommation dès les premiers symptômes du Covid-19.…

1 min.
sommeil : gare aux écrans le soir

Les Français dorment 6 h 41 en semaine et 7 h 33 le week-end, soit 1 heure de moins qu’il y a 30 ans. En effet, près de 45 % des adultes consultent des écrans le soir au lit, dans un tiers des cas tous les jours ou presque, et durant plus d’1 h 30 pour un quart des utilisateurs. La majorité des Français (56 %) jugent que les écrans n’ont aucun impact sur la qualité de sommeil. Seuls 44 % des parents déclarent ne pas les autoriser au lit et 3 sur 10 ne donnent aucune consigne à leurs enfants sur leur utilisation. Tels sont les résultats de l’enquête INSV (Institut national du sommeil et de la vigilance)/MGEN 2020.…