Actualité et politiques
Valeurs Actuelles

Valeurs Actuelles No.4348

Retrouvez chaque semaine, dans Valeurs Actuelles, l'essentiel de l'information politique et financière.Sous le double signe de la réflexion et du sérieux de l'information, Valeurs Actuelles vous donne un point de vue unique, sans conformisme, sur l'actualité.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Valmonde et Cie
Lire plus
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
89,99 €(TVA Incluse)
52 Numéros

dans ce numéro

3 min.
l’ennemi invisible

Changeons de continent. On sait d’où le virus nous est venu. Où il s’est arrêté. Où il se développe maintenant: aux États-Unis. C’est un bon exemple, les États-Unis, parce que c’est la première puissance du monde, dans cette crise comme ailleurs. Auprès de Donald Trump, un chercheur courageux, l’un des plus cotés de la planète médicale, diplômé de l’Université Cornell, membre de l’Académie des sciences de son pays et pourtant inconnu de nous: il s’appelle Anthony Fauci, il a 79 ans et dirige l’Institut national américain des allergies et des maladies infectieuses depuis trente-six ans! À ce titre, il conseille le président des États-Unis ; il le fait depuis Ronald Reagan, en 1984. Six présidents jusqu’à Donald Trump compris. Aucun d’entre eux, ni démocrate ni républicain, n’a été tenté de s’en…

2 min.
abad : “si buzyn dit vrai, c’est à un tsunami politique qu’il faudra faire face”

À chaque crise sa commission d’enquête parlementaire. Comme lors de l’affaire Benalla, l’opposition compte bien faire entendre sa voix et exiger vérité et transparence sur les dysfonctionnements et défaillances manifestes que révèle cette crise sanitaire inédite au plus haut sommet de l’État. Après avoir consulté son groupe par audioconférence la semaine dernière, confinement oblige, Damien Abad, le président des Républicains au Palais-Bourbon, a pris la décision de mettre en place une commission d’enquête parlementaire à l’automne. Une même initiative pourrait également être prise au Sénat. « L’heure est à l’unité nationale et à la gestion de la crise, pas question d’être à charge pour le moment, mais il faudra que l’exécutif réponde aux questions légitimes que se posent les Français », explique Abad. Plusieurs interrogations ont déclenché la riposte de…

1 min.
en hausse

Tesson Dans une magnifique interview accordée au Figaro, l’écrivain analyse la fragilité de notre monde ultramondialisé ébranlé par un minuscule virus et invite, en ce temps de confinement, au réveil de la sensibilité par la littérature. Bachelot Accusée d’avoir surévalué le danger de la grippe H1N1 il y a dix ans notamment par la commande d’un important stock de masques, l’ancienne ministre de la Santé de Sarkozy se voit réhabilitée face à leur pénurie. Bonte Le président d’Auchan a été l’un des premiers patrons français à accorder une prime défiscalisée de 1 000 euros à ses 65 000 salariés mobilisés pour nourrir les Français.…

1 min.
en baisse

Rossignol La sénatrice socialiste et ancienne ministre de Hollande a profité de la crise du Covid-19 pour tenter d’allonger de deux semaines les délais légaux d’IVG et supprimer l’obligation d’une seconde consultation pour les mineurs. Ndiaye Pour tenter de déminer la polémique sur la pénurie de masques, la porte-parole du gouvernement a indiqué que porter cette protection pouvait s’avérer contre-productif et qu’ellemême ne savait pas l’utiliser. Koba LaD Récemment déprogrammé de plusieurs festivals pour des propos homophobes, le rappeur cède une fois de plus à la provocation, mettant les forces de l’ordre au défi de le contraindre aux mesures de confinement. PHOTOS : SADAKA EDMOND/SIPA - CHARLES PLATIAU/POOL/EPA/MAXPPP - ZIHNIOGLU KAMIL/SIPA - ERIC PIERMONT/AFP - LE SEGRETAIN/GETTY IMAGES/AFP - MEYER/LEEXTRA VIA LEEMAGE…

2 min.
coulisses politiques

La chloroquine, de “fake news” à potion magique Début février, alors que la Chine est en pleine lutte contre le coronavirus, deux chercheurs de l’université chinoise de Qingdao confirment l’efficacité de la chloroquine contre l’infection. Le Pr Didier Raoult, une sommité mondiale dans le domaine des maladies infectieuses, relaye avec enthousiasme l’information et commence à traiter ses propres patients au sein de son Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection à Marseille avec cette molécule peu onéreuse et en vente libre depuis sa création, en 1949. Loin de faire l’unanimité, le professeur, relégué au rang de Dr Maboul, voit son expérimentation positive sur une vingtaine de patients balayée par la communauté scientifique. Membre du comité scientifique constitué par Emmanuel Macron dans le cadre de la lutte contre le virus, il peine à s’y faire…

1 min.
en vue

Devant toutes les chaînes d’information, Jérôme Salomon égrène, tous les soirs, la litanie des contaminations et des victimes du Covid-19. Un exercice qui vaut à ce docteur en épidémiologie le surnom de “François Molins du coronavirus”, en référence aux points presse postattentats du procureur de Paris. Si l’expertise de cet infectiologue aguerri et auteur d’un livre sur le H1N1 ne fait aucun doute, son changement de discours concernant la nécessité des masques et d’un dépistage systématique, sitôt leur pénurie révélée, interroge. En bon soldat, il semble cacher les ratés logistiques de l’État sous couvert d’arguments scientifiques. Reste que les stocks stratégiques de masques ont commencé à fondre dès 2013, date à laquelle il était nommé conseiller chargé de la sécurité sanitaire auprès de la ministre de la Santé, Marisol Touraine.…