DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Presse Masculine
Vogue HommesVogue Hommes

Vogue Hommes

Printemps Ete 2019

Le magazine des tendances au masculin pour les hommes de 35 ans passionnés par tout ce qui est à la mode. Le magazine des hommes vu comme nulle part ailleurs.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Les Publications Conde Nast SA
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
4,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
7,99 €(TVA Incluse)
2 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time3 min.
parker van noord

Il est en couverture de Vogue Hommes pour la première fois. Et exhale l’aura des super models génération nineties. Rien d’étonnant à cela, Parker van Noord est le fils d’Andre van Noord, félin de papier glacé à la trajectoire en or disparu l’année dernière. Visage sans fautes sur une plastique irréprochable de 1,88 m, sourire coup de soleil et grâce classique, le jeune homme, aperçu sur les podiums d’Emporio Armani et Ralph Lauren, plébiscité par Alasdair McLellan ou Inez &Vinoodh, est sur rampe de lancement. VOGUE HOMMES Qu’est–ce qui te plaît le plus dans la vie de mannequin ? PARKER VAN NOORD Être mannequin m’ouvre sur le monde, à tous les niveaux. Je me fais de nouveaux amis, je rencontre des gens inspirants et je n’arrête pas de voyager. VOGUE HOMMES Que vois–tu…

access_time2 min.
édito

Comme le soulignent l’accroche « hors la loi » qui claque sur un manteau d’hiver Dior en couverture de ce numéro d’été et le jaune dissident du logo, la mode masculine vit l’une de ses révolutions les plus marquantes. Et les plus inspirantes. Depuis les années 1960–1970, jamais les cloisons (entre les genres, les saisons, les styles, les goûts soi–disant « bon » ou « mauvais »…) n’ont à ce point volé en éclats, les tabous et les idées reçues autant valsé. Et Vogue Hommes s’en réjouit. Le parti–pris de ce nouveau numéro est d’oser, de se laisser aller à être soi, de ne se conformer qu’à sa personnalité. De ne se fier qu’à son désir. Les codes, les règles et la bipolarité masculin /féminin sont dépassés. Rien de tel pour ne…

access_time2 min.
69 année folle

Le tube 69 année érotique, enregistré en duo par le couple Gainsbourg–Birkin, est resté comme l’hymne indolent chuchoté sur les braises bouillonnantes de l’année de toutes les révoltes. 1969, cinquante ans plus tard, refait parler d’elle, ne serait–ce que par les rumeurs les plus folles qui entourent le nouveau film de Quentin Tarantino. Se déroulant à Los Angeles, Once Upon a Time in Hollywood revient sur l’atroce assassinat de la comédienne Sharon Tate par une escouade de cinglés aux ordres du psycho–killer Charles Manson, avec un casting rassemblant Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie, Al Pacino, Tim Roth… Cette année–là, Jack Kerouac, Brian Jones, Boris Karloff quittent définitivement la scène tandis que les bébés Cate Blanchett, Wes Anderson ou Jay–Z entrevoient les premières lueurs d’une existence prometteuse. Les Beatles à Londres…

access_time2 min.
les vogue hommanies

GENDER FLUID C’est toujours un défi pour les hommes de dégoter le bon sac de jour. Souvent, c’est d’ailleurs un sac de week–end qui fait l’affaire. Forte de ce constat, Miuccia Prada a eu l’ingénieuse idée de muter un de ses best–sellers pour femmes, le Prada Galleria, en totem masculin. Taille maximisée, anse sport, écorce en cuir déclinée dans un subtil spectre chromatique (noir, rouge, camel, chocolat, blanc), le pari est gagné. Et les hommes comblés. CHICISBACK (on vous l’avait dit) La dernière édition de Vogue Hommes, consacrée au « retour du chic », le pressentait : cette saison tord le cou au sportswear et réhabilite avec énergie et modernité l’art du tailoring le plus exigeant. La palme de cette tendance réjouissante revient à Virgil Abloh pour Louis Vuitton, qui a cogité des…

access_time2 min.
miseànu

On l’appelle « squelette ». Pas ou peu de cadran, une platine et des ponts ajourés et voilà de quoi plonger le regard par–delà les aiguilles jusqu’à l’ossature même de la montre. D’où son nom, pourtant si impropre. Squelette : comme si on allait découvrir une vertèbre, un humérus, une clavicule… Ce qui transparaît derrière le verre saphir, c’est le coeur battant du garde–temps, c’est son âme, toute l’individualité de son esthétique et les savoir–faire propres à chaque maison. Aussi distinctif qu’un cadran ou un boîtier, le mécanisme devient un acteur fort de la personnalité de la montre. Il n’est pas seulement visible, il est exalté. Les lignes de gravure si particulières de la Master Ultra Thin de Jaeger–LeCoultre paraissent, dans leur effet visuel, vouloir retenir les aiguilles dans leur course.…

access_time5 min.
miwa lézard plastique

À quoi pensait le public japonais lorsqu’il se pressa en masse dans les salles en 1968 pour admirer Le Lézard noir? Voulait–il célébrer, en toute innocence, la détermination violente d’une fille voyou semant la terreur partout où elle passe ? Venait–il voir le Lézard Miwa, créature ambiguë, ou bien retrouver Shingo Maruyama, ce gentil chanteur de variétés à la taille minuscule et aux yeux de biche, qui chantait dix ans auparavant Mé qué mé qué, un air de Gilbert Bécaud réadapté en japonais ? Un refrain qui l’avait rendu célèbre au Gin Paris, un café du quartier de Ginza, à Tokyo. Au faîte de sa gloire, un journaliste lui demanda son avis sur les femmes, et Shingo lui répondit sans mentir : « Je les aime, mais comme amies. Je…

help