Vogue Paris

Octobre 2021

Le magazine des tendances de ce qui fait la mode des femmes. Le magazine qui réinvente de manière chic, élégante créative, passionnée, extraordinaire les tendances d'aujourd'hui et de demain.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Les Publications Conde Nast SA
Fréquence:
Monthly
4,99 €(TVA Incluse)
19,99 €(TVA Incluse)
10 Numéros

dans ce numéro

2 min
le point de vue de vogue

IL EST SURPRENANT DE RÉALISER QUE Vogue Paris a 100 ans. Il paraît si jeune, si inédit. C’est la force incroyable de ce titre qui a su se renouveler inlassablement. Vogue Paris est intemporel. Ce qui est doublement surprenant, puisqu’il traite de la plus volage des cultures: la mode. Sans doute parce que Vogue Paris aime la mode absolument, passionnément, et qu’il est un devoir pour ce magazine de la célébrer avec respect, enthousiasme, ferveur et imagination. À la création des designers, Vogue Paris a toujours répondu avec audace, voulant le meilleur pour les escorter, c’est sa plus grande responsabilité. Vogue Paris est de toutes les aurores des couturiers: et quand on parcourt les années, on peut y lire une partie de leur vie. Leur première fois, leurs débuts, leur…

f0076-01
19 min
voyage au cœur des archives

UNE LÉGENDE NAÎT DE MYSTÈRES et Vogue Paris en fabrique beaucoup. Chaque numéro est une création originale et on en compte à ce jour 1 021 sur 101 ans. Une vie, mille vies. Au fil du temps et des pages, le magazine n’a pas chômé pour enivrer son lectorat esthète, abonné aux bons mots et aux belles photos – non sans mal, croyez-le, car longtemps Vogue Paris s’est fait sans un radis. «Vous êtes des O.S. de luxe qui travaillez avec des petits moyens», disait un Guy Bourdin champion du lancer de piques aux rédactrices – lui aussi du reste! Photographes, rédactrices, mannequins, coiffeurs et maquilleurs savaient pertinemment qu’ici on travaille pour la gloire et l’Histoire, celle d’un magazine qui, quelles que soient la nature et la valeur de leurs…

f0090-01
2 min
place d’honneur

C’EST LA SIGNATURE UNIQUE de Vogue Paris, le très attendu numéro de Noël, où la rédaction donne carte blanche à un illustre invité. Bien plus que l’exercice d’une célébrité se voyant rédacteur en chef d’une fois, le Vogue Paris de fin d’année est une tribune libre qui fait honneur de toutes les façons possibles à son convive. La liberté des séances photos avec les artistes de son choix, leur rendre hommage avec les meilleures stylistes du genre, son fameux portfolio toujours sensible où se mêlent album de famille, souvenirs d’enfance, confidences ultimes, admirations avouées… C’est le terrain de jeu très prestigieux et très libre où tant de stars ont rêvé d’en être. On peut vous le dire maintenant, la liste des prétendants n’en finit pas, chacun usant de ses contacts, amitiés…

f0104-01
14 min
l’enfant du siècle

QUEL PLUS BEAU PALAIS que Galliera pour accueillir l’exposition consacrée aux 100 ans de Vogue Paris? Depuis 2014, le magazine lui permet, via la Vogue Paris Foundation, d’acquérir régulièrement des silhouettes majeures de la mode contemporaine. Entre les jolies courbes claires du musée niché près de la Seine, serti d’un square verdoyant, et les ambitions esthétiques de la plus grande revue de mode française, l’alliance est évidente, le mariage pérenne. Ainsi, l’équipe de Galliera a pu se plonger tête baissée dans les archives de Vogue à New York et à Paris, passant au crible maquettes, clichés, anciennes pages et manuscrits typographiés. Riche de ces documents, dont une grande partie est inédite, l’exposition bénéficie d’une scénographie chronologique et épurée, signée Adrien Rovero. Elle invite le visiteur dans les coulisses de la production…

f0110-01
6 min
daria et moi

Karl Lagerfeld avait dit d’elle: «Elle est bien plus qu’un mannequin, c’est une personnalité et une beauté unique, un mélange rare.» Daria Werbowy est définitivement entrée dans l’Olympe des top models. Tout d’abord, et c’est presque un pléonasme de le dire, parce que sa beauté irréelle a irradié la mode. Ce physique souple, affiné par une enfance passée sur les rives du lac Ontario où elle a appris à naviguer dès l’âge de huit ans, ou, plus étonnant encore sa pratique du rugby, voire son amour pour le basket, aussi grand que les garçons qu’elle pouvait battre. Daria n’est pas que belle, elle a du caractère. Et puis, et c’est ce qui a participé à forger son mythe, sa disparition, son effacement au monde, quittant une carrière époustouflante pour l’anonymat…

f0124-01
5 min
joaillerie sans interdit

«La première séance photo que j’ai faite avec Helmut Newton, il m’a regardée des pieds à la tête et m’a dit: “Madame, vous avez l’air d’une grande bourgeoise qui n’a pas fait l’amour depuis longtemps.” Je lui ai répondu: “Monsieur, vous avez raison sur la première partie de votre phrase, tort sur la seconde.”» À partir de là, Franceline Prat, ancienne femme d’industriel qui s’ennuyait dans sa tour d’ivoire niçoise, et le photographe berlinois devinrent les meilleurs amis du monde. Ils firent les 400 coups pour créer des images d’anthologie dont, quarante ans après, on se souvient encore. Pourtant, à la fin des années 70, les bijoux ne faisaient pas l’objet d’un traitement particulier dans les magazines de mode. La haute joaillerie était photographiée avec la haute couture et la…

f0156-01