DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
Mode
Vogue Paris

Vogue Paris

Octobre 2020

Le magazine des tendances de ce qui fait la mode des femmes. Le magazine qui réinvente de manière chic, élégante créative, passionnée, extraordinaire les tendances d'aujourd'hui et de demain.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
Les Publications Conde Nast SA
Fréquence:
Monthly
Lire plus
Offre spéciale : Économisez 40% sur votre abonnement!
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
3,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
19,99 €12 €(TVA Incluse)
10 Numéros

dans ce numéro

2 min.
le point de vue de vogue

HASARD OU COÏNCIDENCE, Rianne van Rompaey, en couverture de ce numéro, est la citation fortuite d’une pin-up iconique et familière. Jambes kilométriques, taille en amphore, crinière blond vénitien, yeux comme des lacs et insouciance rafraîchissante, cette image du top model néerlandais aurait pu naître sous le crayon de Kiraz. Pendant des décennies, enlacées aux colonnes Morris ou couchées sur papier glacé (notamment celui de Vogue), les Parisiennes du dessinateur ont fasciné autant qu’elles ont fait sourire. Et il y avait de quoi. Ultra-couture ou intégralement nues, sur le bitume de l’avenue Montaigne ou sur le sable de Saint-Tropez, ces créatures sensuelles et longilignes, sous couvert d’innocence et de légèreté, prenaient la vie côté plaisirs. Séances de shopping clope aux lèvres, bavardages seins nus, lézardage sur le deck d’un voilier, dîners…

1 min.
flash-back

décembre 1974, Vogue Paris publie une série sur les sports d’hiver. C’est la révolution: même les vêtements de ski peuvent être pop. Plus rien à voir avec les fuseaux noirs et parkas fourrées marron des décennies précédentes. Couleurs acidulées, fringues façon plastique et pose naturelle, qui se fiche d’être élégante. La femme est enfin un homme comme les autres: elle peut se casser la figure et grimacer de rage. L’Américain Mike Reinhardt excelle à réconcilier des contraires: le plus grand naturel et l’ultra-sophistication. Résultat : une femme encore moderne, implacablement vivante, qui rejoint celle d’aujourd’hui (notre cover ce mois-ci) comme une petite sœur. Cette image porte aussi en elle un certain mystère. En décembre 1974, en couverture de Vogue : Alfred Hitchcock. C’est le fameux numéro consacré au maître du…

3 min.
vogue green

L’ONU avec Stella Engagée depuis ses débuts pour une mode – et un monde – durables, Stella McCartney va plus loin pour que ses convictions profitent à tous. Sous l’égide de l’ONU, elle a mis au point une charte écologique sans précédent: baptisée UN Charter for Sustainable Fashion, cette initiative a été signée, dès sa création en marge de la COP24, par plus de 40 groupes de mode et luxe dont Adidas, Burberry, Esprit, Guess, Gap Inc., Hugo Boss, H & M Group, Inditex, Kering, Levi Strauss & Co., etc. «C’est un tournant. C’est la première fois qu’une poignée d’acteurs se rassemblent et reconnaissent l’impact négatif de l’industrie de la mode. Cette prise de conscience et de responsabilité ouvre la voie à des solutions», lance la créatrice anglaise. Et pour cause,…

5 min.
mood

TOILE DE MAITRE Les directeurs artistiques se succèdent, la toile Monogram, elle, demeure. Parce qu’il aime l’idée de perpétuer l’histoire fabuleuse de Louis Vuitton et de s’inscrire dans la généalogie de cette famille d’inventeurs passionnés de savoirfaire maroquinier, Nicolas Ghesquière, directeur des collections femme, vient de lancer «Since 1854». Sa nouvelle interprétation de la toile Monogram y ajoute l’année de fondation du malletier et joue avec son graphisme, étirant le 8 vers le signe de l’infini pour le transformer en pétale. Un clin d’œil au motif initial de fleur néo-gothique créé par Georges Vuitton en hommage à son père, qui s’insère avec un naturel fou et un charme très vintage dans le célèbre jacquard. On adore particulièrement ses déclinaisons sur le Petit Noé ou le Neverfull, et sur une sélection d’accessoires…

2 min.
jeans génies

CRÉER DE NOUVELLES PIÈCES EN JEAN peut sembler un défi ambitieux en 2020 tant ce créneau a été sursaturé ces dernières années. C’est pourtant celui que viennent de relever deux hommes qui aiment se mettre régulièrement en danger. À ma gauche, Karl Templer, né à Londres mais basé à New York, où il s’est fait connaître comme styliste avec un CV long comme le bras, notamment en tant que creative director du magazine Interview. Jusqu’en août 2019 où il est appelé avec l’un de ses complices, Fabien Baron, à rejoindre la maison italienne Ports 1961. Cette dernière, créée en 1961, comme son nom l’indique, par le Canadien Luke Tanabe, s’était jusque-là spécialisée dans un prêt-à-porter luxueux. Mais depuis l’arrivée du tandem Templer (à la création) et Baron (à l’identité visuelle),…

4 min.
un nouveau palais pour la mode

DEPUIS QUE LE MUSÉE DE LA MODE ET DU COSTUME DE LA VILLE DE PARIS s’est installé au Palais Galliera, en 1977, on a pu voir une partie de son fonds au fil des différentes expositions temporaires, mais jamais de parcours permanent n’avait été monté. L’espace est certes monumental par les volumes, mais relativement restreint au niveau de la superficie. Quelque deux cent mille objets (vêtements, accessoires, photographies, dessins, illustrations, estampes…) du XVIIIe siècle à nos jours, attendaient dans les réserves. Après un peu plus d’un an de travaux, le Palais Galliera double ses espaces d’exposition sans, que l’on se rassure, aliéner les hauteurs sous plafond ou couper les immenses baies néo-palladiennes et leurs colonnes baguées. La ruse des deux agences, l’Atelier de l’île et CIEL Architectes, dirigées par Dominique…