DÉCOUVRIRBIBLIOTHÈQUE
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / Luxe
Voyage de LuxeVoyage de Luxe

Voyage de Luxe

No. 81

Le magazine N°1 en France des amateurs d’hôtels de rêve et de destinations rares ! Adresses inédites, circuits exclusifs, spas, restaurants, shopping… Les tests et reportages réalisés par des journalistes aguerris vous donnent les clés pour voyager dans des lieux préservés où l’hospitalité est un art.

Pays:
France
Langue:
French
Éditeur:
MEDIALYD
Lire pluskeyboard_arrow_down
J'ACHÈTE CE NUMÉRO
5,99 €(TVA Incluse)
JE M'ABONNE
29,99 €(TVA Incluse)
6 Numéros

DANS CE NUMÉRO

access_time3 min.
terrasses secrètes

Barrière Le Fouquet’s Paris ENJOY AU JOY Après quatre mois de rénovation, la grande bâche qui occultait le Fouquet’s a enfin été retirée. La célèbre brasserie parisienne, quartier général des célébrités du 7e Art depuis 1930, a rouvert en fanfare à l’occasion du défilé du 14 juillet. Mais la botte secrète du Fouquet’s se niche à l’étage autour d’une cour intérieure insoupçonnée. C’est là, au milieu des tournesols et des lavandes, que le restaurant Le Joy propose un moment gourmet hors du temps, loin de l’effervescence des Champs-Élysées. La carte moderne, d’une fraîcheur irréprochable, est signée par le chef exécutif Bruno Guéret et le chef Raymond Nordin. On se délecte ainsi d’un King crabe au citron vert accompagné d’une salade de haricots verts à l’avocat, de ravioles de homard et nectarines rôties,…

access_time3 min.
la belle saison bordeaux, la réserve bordeaux

LA BELLE SAISON BORDEAUX BIO ET LOCAVORE Nouveau restaurant hype de Bordeaux, la Belle Saison a plus d’un atout pour séduire. Posé sur la rive droite de la Garonne, juste en face du quai des Chartrons, dans un vaste bâtiment planté au cœur d’un jardin, on y profite d’un coup d’œil superbe sur la capitale du vin. La déco de la salle fait la part belle à une ambiance très actuelle où l’on retrouve suspensions et meubles en rotin, bar carrelé de turquoise, tabourets et chaises d’écoliers au look 50’s. Dès les beaux jours, on s’empare du jardin : séparé du fleuve par une haie de roseaux, il offre une allure de carte postale. C’est le moment de se pencher sur la carte qui a l’astuce de répondre à la tradition, tout…

access_time2 min.
sulfureux

L’une des particularités du Sinner est d’être éclairé de bougies, comme ici au bar installé en mezzanine dans le prolongement du lobby. Une autre, c’est d’être ponctué de rouge carmin, la ligne à ne pas franchir ? Avant de rejoindre votre chambre, vous pouvez passer par le confessionnal (un business corner), ou la crypte (un concept store) couverte d’ex-voto coquins, comme « Éternelle reconnaissance pour volupté procurée ». « Oh oui, embrasse-moi », peut-on lire dans l’ascenseur tapissé de velours de mohair. On se laisse ensuite guider par la lueur mystérieuse d’une lanterne, dans le dédale des couloirs noirs ponctué de vitraux. Environ 400 œuvres d’art iconoclastes sont disséminées dans l’hôtel, à l’instar (au centre) de cette sculpture tissée suspendue de Nadine Altmayer pour le moins suggestive, trônant dans le lobby… Au 5e et…

access_time2 min.
boho chic

Morocco chic, tel est le style des chambres. Lanternes achetées à Fès, chaises à Tanger, coussins à Rabat, tapis berbères sur mesure. « Je voulais ramener le Maroc à Dakkla », précise la styliste Sonya Burger. Dans la salle de bains, le lavabo est en pierre de rivière et une échelle en bois joue les porte-serviettes. Meubles peints, comme seuls savent le faire les Marocains, et produits de toilette à base d’huile d’argan. Petit déjeuner copieux pour sportifs et autres gourmands : les crêpes marocaines ou les msemen feuilletées font un malheur. Le jus d’orange est frais, les confitures artisanales. On s’installe face au lagon… Bienvenue à Dakhla dans l’extrême sud marocain. Dans une autre vie (du temps du Sahara espagnol), ce fut Villa Cisneros, où l’Aéropostale - Joseph Kessel, Antoine de Saint-Exupéry…

access_time7 min.
restart by starck

« L’idée d’acquérir un hôtel est ancienne. L’occasion s’est présentée quand le Souleias a été mis en vente », explique Alain Weill, PDG du groupe de télécoms et de médias français Altice France et businessman au pedigree fourni : en 2000, il a racheté la radio RMC et créé le groupe NextRadio, en 2002, fait l’acquisition de BFM, en 2005, lancé BFMTV, puis BFM Business, RMC Découverte, BFM Paris, RMC Sport, RMC Story… la liste est longue. « En rachetant l’hôtel, on s’est dit qu’on allait juste lui donner une nouvelle jeunesse. Philippe Starck était une évidence. On ne se connaissait pas, mais il avait été récompensé par BFM comme l’un des Français jouant un rôle essentiel dans la représentation de la France à l’étranger. Pour m’être souvent déplacé, chaque…

access_time4 min.
quand le luxe se fait humble

L’entrée de l’InterContinental, le nouveau 5-étoiles que s’est offert Lyon après quatre ans de travaux pharaoniques, est… royale. L’hôtel offre une façade monumentale sur le Rhône – 360 mètres de longueur, rien que ça – dans une pierre calcaire de Villebois ou de Lucenay, extraite des carrières proches dans l’Ain ou le Beaujolais. Une façade qui a retrouvé tout son éclat. Le visiteur de passage y est accueilli par les statues tutélaires du roi Childebert 1er et de la reine Ultrogothe, fondateurs d’un premier hôpital lyonnais au VIe siècle. Il est difficile d’imaginer que ce bâtiment, classé aujourd’hui Monument Historique, fut chargé d’accueillir en d’autres temps toute la misère du monde, malades, pèlerins sur la route de Compostelle et pauvres errants. En effet, notre édifice abrita dès le XIIe siècle un…

help