EXPLOREMY LIBRARY
Celebrity & Gossip
France Dimanche

France Dimanche HS No.38

"La magazine France Dimanche vous emmène au coeur de l'actualité people en privilégiant l'émotion. Vous y trouverez chaque semaine vos rubriques préférées. France Dimanche, toutes les émotions de la vie des stars."

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Hachette Filipacchi Associes
Frequency:
Weekly
Read More
SPECIAL: Économisez 40% sur votre abonnement Zinio avec le code: DIGITAL40
SUBSCRIBE
$40.99
50 Issues

in this issue

2 min.
édito

«Je veux exister, c’est tout… Après, je rentre chez moi », disait-il face à l’objectif de Cédric Klapisch, dans la comédie dramatique Peut-être (1999). Cette réplique toute en humilité correspond bien au caractère de cet homme, sans conteste le plus grand acteur, encore vivant, du cinéma français. S’il est aujourd’hui auréolé du statut de monstre sacré de notre septième art, cela ne doit rien au hasard. Parce que Bébel, comme on aime à l’appeler, a su traverser, en soixante ans de cinéma, tous les genres, avec sa mâle élégance, avec un talent, un humour et une liberté toujours renouvelés : animal débordant de sensualité chez Jean-Luc Godard ou François Truffaut, il s’est promené avec une facilité déconcertante des films d’auteurs de la Nouvelle Vague aux productions plus populaires, aux polars, aux…

15 min.
itinéraire d’un enfant gâté

On ne choisit pas sa famille. La génétique tient de la loterie. Certains ont plus de chance que d’autres et ne se montrent pas ingrats, une fois devenus adultes, envers ceux qui les ont mis au monde. Jean-Paul Belmondo est sans le moindre doute l’un de ceux-là. Le coup de chapeau que l’acteur rend à ses parents dans son autobiographie, Mille vies valent mieux qu’une (Fayard), en témoigne : « Une enfance heureuse est le plus beau cadeau que le destin puisse réserver à un homme, écrit-il. De manière aléatoire, injuste. » Et à l’en croire, le sort a bien servi la future star, dont huit décennies plus tard, l’admiration pour les auteurs de ses jours demeure intacte. Le comédien s’estime toujours redevable envers ceux qui l’ont aidé à grandir tout…

7 min.
l’animal de la nouvelle vague

«La Nouvelle Vague, elle est tout de même plus vague que nouvelle », raillait jadis Michel Audiard, jamais avare d’un bon mot. D’ailleurs, que désigne cette appellation ? Un cinéma qui veille à s’inscrire dans son époque, l’après-guerre des baby-boomers, soucieux de coller au plus près de la réalité, filmant cette dernière avec peu d’argent et en décors naturels si possible. Soit, à quelques détails près, ce que faisaient les cinéastes de l’entre-deux-guerres, ce fameux « cinéma de papa » vomi par les jeunes critiques des Cahiers du cinéma, dans lesquels François Truffaut et Jean-Luc Godard font leurs premières armes. Jacques Lourcelles, scénariste attitré de Pascal Thomas (Le Chaud Lapin et La Dilettante), vise donc assez juste quand il affirme : « La seule originalité majeure et incontestable de la Nouvelle…

8 min.
le grand malentendu

Au fait, qu’est-ce qu’un « film d’auteur » ? Pour le défunt Éric Leguèbe, l’historique monsieur Cinéma du Parisien, il ne s’agit de rien d’autre qu’« un film qui se voulait commercial et qui s’est planté en salles ». Car tous les metteurs en scène sont, autant pour Georges Lautner que pour Éric Rohmer, des auteurs rêvant de triompher auprès du grand public. Dans “Un singe en hiver”, Gabin lui lâche : “Môme, t’es mes vingt ans!” Ce n’est pas que du cinéma. Ainsi, pour d’autres critiques cinématographiques n’ayant pas la franchise et la lucidité d’un Éric Leguèbe, la carrière de Belmondo se résumerait à de seules saynètes, faites de bons mots, de cascades, de biceps saillants, de sourires en coin et de poursuites en voitures. Il va sans dire que la…

10 min.
le cow-boy du box-office

Même s’il aime le théâtre, Bébel a besoin d’espace pour s’exprimer, et le grand écran constitue un terrain de jeu idéal pour ce comédien très physique. Durant les années soixante, l’acteur a alterné les films d’auteur, comme À bout de souffle, de Jean-Luc Godard ou Léon Morin, prêtre, œuvre atypique de Jean-Pierre Melville, avec le cinéma d’action, tête d’affiche de longs-métrages tels que Cartouche et L’Homme de Rio, tous deux réalisés par son complice, Philippe de Broca. Il ne se sent jamais aussi heureux qu’en exécutant lui-même ses cascades, au risque de se briser les os. Mais à l’époque, même lorsque Jean-Paul dégaine un flingue ou une épée, c’est presque toujours pour rire. La donne change durant la décennie suivante, quand il entre en concurrence frontale avec une star à sa…

4 min.
l’acteur qui est aussi cascadeur

En avril 1973, Bébel, qui fête ses 40 ans, tourne Le Magnifique, à Acapulco, au Mexique, sous la direction de Philippe de Broca. Lors d’une scène de poursuite, le comédien incarnant Bob Sinclar doit sauter de la Ford LTD décapotable conduite par Jacqueline Bisset, pour se réceptionner sur un tas de cartons. Mais l’actrice britannique, à qui l’on a demandé de rouler à « 50/60 », a pensé qu’il s’agissait de miles et se met à foncer à 110 km/h. Bébel, au mépris de sa vie, réalise quand même sa cascade. Résultat de la course : une cheville plâtrée et une élongation du tendon pour la star, immobilisée 15 jours. Cet accident va coûter des centaines de milliers de francs à la production, car l’ensemble du tournage est stoppé. Commentaire…