ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
AD France

AD France Best Of N. 3

Le magazine haut de gamme des tendances de la déco, du design, de l'art et de l'architecture. Le magazine qui suscite l'imaginaire, rend le beau accessible au plus grand nombre, qui s'adresse aux esthètes professionnels et amateurs.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Les Publications Conde Nast SA
Frequency:
Bimonthly
£4.19
£16.81
6 Issues

in this issue

3 min
le bauhaus version mauresque

Voilà bien comment sont les stars ! Ricardo Legorreta, l’une des figures majeures de l’architecture internationale, a fait littéralement tourner ses clients en bourrique avant que ceux-ci ne réussissent à le rencontrer. Dix fois, il a modifié les rendez-vous : après leur avoir demandé de venir à Bilbao, puis à Barcelone, il a fallu qu’ils le rejoignent à Los Angeles. Rien que ça ! Les nerfs à vif, le couple a failli abandonner… avant que la rencontre ait lieu, à Francfort cette fois : l’architecte mexicain s’y révèle un interlocuteur très sympathique et, dès le lendemain matin, surprise ! présente une maquette en bois d’une telle perfection que son projet est aussitôt accepté Madame, conseillère en couleur réputée, et Monsieur, professeur d’économie, savent depuis longtemps ce qu’ils veulent : « Une…

3 min
manifeste moderniste

C’est à La Chaux-de-Fonds, où son père est président du club de ski et possède une petite fabrique d’émaillage de montres, que celui qui allait devenir Le Corbusier installe son premier bureau d’architecte en 1912. La Chaux-de-Fonds est une petite ville suisse au plan rectiligne, entourée de grandioses forêts de sapins. Le contraste entre la symétrie des lieux et le panorama alpin grandiose marquera le jeune architecte. Toute sa vie, il chantera les louanges des angles droits et revendiquera du soleil, de l’air et du repos pour tout le monde. Il a déjà voyagé, effectué des stages chez Behrens à Berlin et chez les frères Perret à Paris. Il a visité l’Italie, les Balkans et la Turquie – lors de son « voyage en Orient ». Cette première commande arrive à…

3 min
le navire immobile

Les stars de l’architecture ont toutes dans leurs cartons des projets qui n’ont jamais dépassé le stade de la conception. Même Frank Lloyd Wright (1867-1959), le génie américain qui a conçu environ huit cents projets. La moitié a été bâtie mais l’autre n’a pas dépassé le stade de visions, symphonies inachevées, composées et jamais jouées. Une dizaine d’entre eux ont été réalisés à titre posthume – comme cette maison. En 1950, l’homme d’affaires iranien Ahmed Chahroudi qui, un an plus tôt, avait acheté Petra Island sur le lac Mahopac, situé à une centaine de kilomètres au nord de Manhattan, demande au maître, alors âgé de plus de 80 ans, d’imaginer sa demeure. Avec son sens aigu de l’intégration au paysage, tel un sourcier cherchant le lieu optimal, celui-ci décide de planter la…

3 min
entre orient et occident

Son nom, qui joue les clins d’œil avec « iceberg », parle aussi, entre anglais et allemand, de bois et de colline. La Wood/Berg est pourtant une maison de ville avec, depuis son toit en terrasse, Tokyo à perte de vue. Ce pourrait être sa silhouette haut perchée dans le quartier qui a incité son architecte à la nommer « colline ». Quant au choix du bois, faut-il l’argumenter tant celui-ci est présent, des claustras de cèdre au mobilier, des plafonds aux salles de bains, baignoire-bassin et lavabos inclus ? Blond, roux, il est partout, chaleureux, naturel et intemporel. Car il y a une notion d’intemporalité ici. Et d’universalité. Quoi de plus normal quand on marie, comme l’ont fait le décorateur Tino Zervudachi et l’architecte Kengo Kuma, tradition et modernité, Occident et…

3 min
ondulation de verre

L’Integral House cache bien ses complexités depuis la rue. Cette maison contemporaine a été commanditée par James Stewart, un professeur de mathématiques qui écrit des livres scolaires tout en étant un violoniste accompli. Après avoir mis au point avec un professeur d’architecture cet espace de vie et de travail doublé d’un lieu de spectacle à l’acoustique perfectionniste, James Stewart a confié le projet à l’agence Shim-Sutcliffe Architects. Le duo d’architectes a placé le bâtiment au bord d’une ravine, de façon à faire descendre trois des cinq étages le long de sa pente escarpée. Ce qui donne à la maison l’esprit d’un arbre, racines bien plantées dans le sol, ramure tendue vers le ciel. Le rez-de-chaussée est d’ailleurs revêtu de panneaux de chêne, alors que le niveau supérieur est tout de verre,…

3 min
la caverne aux trésors

« Pour vous, je ferai mon chef-d’œuvre », confiait Jacques Couëlle, alors âgé de 86 ans, à Patrice Trigano concernant le chantier de sa dernière réalisation, baptisée les Pierres levées. Commandée en 1988 par le galeriste, cette maison de famille conçue par cet architecte hors norme et visionnaire n’a vu le jour qu’après six années d’une permanente remise en question. « La complexité de ce projet émanait d’une demande très précise de ma part, raconte Patrice Trigano. Lorsque je suis allé trouver Jacques Couëlle, j’ai jeté un pavé dans la mare. Collectionneur et marchand d’art, je voulais pouvoir accrocher les œuvres de ma collection sur les murs de la maison. Lui qui n’avait jusque-là travaillé que sur les courbes et les formes organiques ne pouvait se résoudre à créer des murs…