Côté Paris Aout - Septembre 2016

Visites d'appartements parisiens qui font rêver, balades dans le Paris méconnu, découvertes d'adresses originales : shopping, galeries, expos, restaurants… Côté Paris vous révèle les secrets des amateurs et des initiés.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Cote Maison SAS
Frequency:
Bimonthly
£4.52
£23.01
6 Issues

in this issue

2 min
édito

D’une vérité à l’autre Le monde empile les paradoxes, les contradictions, les pensées élastiques. Et s’il est une qualité à cultiver, c’est bien l’agilité. L’art de l’étirement n’est plus le domaine réservé des salles de yoga. La vie à deux vitesses s’élance d’une vérité à l’autre, creuse la distance entre le slow et le fast, mémoire et modernité, selfie et communauté, standardisation et hand made. Il faut de tout pour faire un monde, mais il faut surtout une multiplicité de pièces et de talents uniques. L’époque se cabre, se contorsionne à trop vouloir de choses en un même temps. En cette veille de recommencement, nous préférons creuser le sillon de l’exception, du différent, du singulier. Dans les initiatives comme dans les rencontres… place à l’Original! La grande nouveauté n’est plus dans…

f0007-01
2 min
portraits àcroquer

Se faire tirer le portrait, une idée regagnée par l’air du temps. Portraitiste d’aujourd’hui, Louis Thomas réactualise le genre. Plus de cent Parisiens, croqués par lui, sont réunis dans un livre et s’exposent à la galerie Antonine Catzéflis. À cette occasion, visite de l’artiste dans son atelier. PAR CAROLINE CLAVIER. PHOTOS NICOLAS MILLET. À une époque où la représentation de soi se propage à la vitesse des réseaux sociaux, où l’on flirte allègrement avec la surexposition, où l’on est saturé d’images et d’informations en accès libre, ceci est une alternative à la vague des selfies. Le dessinateur Louis Thomas, face à cet égocentrisme exacerbé, propose plus simplement de nous tirer le portrait. Son travail mise sur le moment de vérité et le souvenir unique. L’électron libre fait son chemin autrement. Le modèle…

f0011-01
1 min
instants croisés

La rentrée infuse des initiatives, des lignes, des rendez-vous… tous estampillés du label singularité. Comme si l’authenticité était devenue une priorité, un modèle absolu. En résumé, moins de tendances et plus d’inspirations. Retour à la terre Besoin d’authenticité, de pièces uniques… En réponse à la standardisation, Merci réagit avec l’exposition “Earth, Hand & Fire”, du 25 août au 21 septembre, qui a choisi de mettre en lumière des objets du quotidien en céramique faits à la main. Et que l’on rallume les fours des grands centres de poterie de Bourgogne, du Berry, d’Alsace et de Provence… L’art du feu devrait connaître une nouvelle ère. Cette sélection de choix sera complétée par des pièces d’exception, des années 1940 à 1980, exposées pendant dix jours et vendues le 15 septembre par la maison de…

f0017-01
3 min
projets, expériences… la créativité donne de la voix

Mode oblique Claude Parent (1923-2016), père de l’architecture oblique, est décédé cette année. Galerie Azzedine Alaïa, on découvre que celui qui dessina, entre autres, la maison Drusch à Versailles (1963-1966) et le théâtre Montfort de Paris (1989) avait un penchant pour la haute couture. L’architecte avait fait son service militaire avec un certain André Courrèges. Avec lui, il s’était trouvé beaucoup de points communs dans la quête de nouveaux volumes et l’amour de la diagonale. Plus tard, il noue une amitié avec Azzedine Alaïa, virtuose absolu de la coupe. De l’été 2015 à février 2016, Claude Parent dessine, à l’encre, des robes à la façon du couturier : vivantes. Marquées d’une ligne oblique d’argent, ces dessins deviennent des objets raffinés, à l’orée de l’architecture, des arts plastiques et des arts décoratifs.…

f0018-01
3 min
de l’or, des symboles… et des moments forts

Versailles version Ducasse Ore en latin désigne la bouche. Au château de Versailles ce sera le nom de l’élégant café contemporain qu’Alain Ducasse dédie aux plaisirs de la table, au premier étage du Pavillon Dufour. Là, où la cohérence architecturale et la magnificence vont de soi, les interprétations contemporaines des thèmes décoratifs imaginés par Gaëlle Lauriot-Prévost sont splendides. Dans cet écrin, le défi d’Alain Ducasse est celui d’une table généreuse avec des classiques de la cuisine française où – naturalité oblige – une place de choix est réservée aux légumes, mais aussi des assiettes légères et des pâtisseries fines. C. V. Restaurant Ore-Ducasse. Place d’Armes, 78000 Versailles. ducasse-chateauversailles.com La Russie revue par Wilmotte Depuis l’été 2014, une cathédrale orthodoxe, mais aussi une école et un centre culturel russes, dessinés par Jean-Michel Wilmotte…

f0020-01
3 min
vezzoni et le corbusier architectes de l’année

Corinne Vezzoni a reçu le prix Femmes Architectes en janvier dernier. Son agence marseillaise est située dans la Cité Radieuse comme un hommage à Le Corbusier dont l’oeuvre est désormais classée au Patrimoine de l’Unesco. PARCAROLINEGUIOL. Première architecte en région distinguée par l’ARVHA (l’Association pour la recherche sur la ville et l’habitat prône le rôle des femmes dans le monde de l’architecture et du bâtiment), la lauréate partage d’abord ce prix avec ses indissociables compagnons de route, Pascal Laporte et Maxime Claude, au sein de son agence marseillaise. Installé depuis l’année 2000 dans l’inspirante Unité d’Habitation de Le Corbusier, son cabinet se concentre essentiellement sur les concours publics régionaux et nationaux, tout en jouant désormais avec succès la transversalité Sud-Nord. Pour preuve, l’attribution des marchés de maîtrise d’oeuvre de la ligne…

f0022-01