EXPLOREMY LIBRARY
News & Politics
L'Express

L'Express Thema Avril 2016

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Groupe Express Roularta
Frequency:
Weekly
Read More
BUY ISSUE
£4.29
SUBSCRIBE
£34.99
26 Issues

in this issue

2 min.
la ville qui aimante

Si proche, et pourtant toujours aussi surprenante, excitante, Londres ne lasse jamais. Et pour cause : c’est une ville où l’extravagance la plus folle côtoie le conservatisme le plus pur. Ou les délires de l’argent n’ont d’égal que la richesse de la création. Une ville en perpétuel mouvement dont la soif de nouveauté peut épuiser même les chasseurs de tendances les plus aguerris. Une ville-monde qui attire autant les milliardaires que les réfugiés, un aimant irrésistible aux mille promesses. « Je lâcherais tout, même la proie, pour Londres », plaisantait, à demi, Alphonse Allais au siècle dernier. Que l’on soit touriste ou expatrié, fortuné ou pauvre, Londres fascine. Et vous saisit. Avec sa monarchie inébranlable, sa City capable de résister à toutes les tempêtes financières, elle rassure.Avec son culte de la…

10 min.
peter ackroyd « une ville vorace »

Comment décrire une métropole aussi tentaculaire, qui n’a cessé de grandir et de surprendre ses propres habitants au fil des siècles ? Londres a trouvé un biographe à sa hauteur en la personne de Peter Ackroyd, historien, auteur dramatique, poète et romancier prolifique. Quinze ans après sa parution au Royaume-Uni, son portrait de la cité, récompensé par de nombreux prix et republié cette année en France (1), demeure un ouvrage de référence. A la 878page, votre somme consacrée à la capitale du Royaume-Uni s’achève par ces mots : « Londres transcende toutes les limites, toutes les conventions […] Londres est illimitable. Londres est infini ». Comment est né ce projet fou d’une histoire « totale » de Londres ? Mon ouvrage a été publié en 2001 au Royaume-Uni. Je venais de terminer…

6 min.
une scène et son génie

Londres Lorsque Shakespeare s’établit à Londres, ville où il ne cessera de déménager, oubliant parfois au passage de payer ses impôts, la capitale est brusquement passée des quelque cinquante mille âmes qu’elle comptait sous Henri VIII à plus de deux cent mille habitants sous le règne d’Elisabeth I . Elle est marquée par l’insalubrité, car le surpeuplement dû à l’afflux du monde rural n’a pas été compensé par la construction de nouveaux logements ni par la rénovation des infrastructures urbaines.A l’époque, la capitale se limitait à la City, bordée au sud par la Tamise et circonscrite par des murs en demi-cercle qui allaient de Fleet Ditch, à l’ouest, et à la Tour de Londres, à l’est. A l’intérieur de l’enceinte, le labyrinthe de ruelles était coupé par deux artères principales, l’une…

7 min.
un mythe littéraire

«Longtemps, la littérature anglaise eut pour décor la campagne, la “bonne société” ne venant à Londres que pour régler ses affaires », écrit Bernard Delvaille dans Le Goût de Londres. Les écrivains anglais se sont bien rattrapés. Le « père de la poésie anglaise », Chaucer, né à Londres en 1343, fut engagé aux douanes du port. Son métier de « vérificateur » lui laissa le temps d’écrire les Contes de Canterbury. Quant à William Shakespeare, on en sait peu sur sa vie londonienne. Selon l’écrivain Bill Bryson, il « fut attiré par Shoreditch, ce quartier situé juste au nord des murs de la City. C’est là que se trouvaient le Théâtre et la Courtine. C’est là aussi que de nombreux comédiens et dramaturges vivaient, buvaient, faisaient ribote ; ils…

7 min.
un lieu d’inspiration

En 1872, Verlaine et Rimbaud se réfugient sur Howland Street En 1726, après une altercation avec le chevalier de Rohan, lieutenant général des armées,Voltaire est embastillé puis contraint à l’exil. Il choisit Londres, où l’aristocratie l’accueille avec enthousiasme. Le philosophe rencontre les gens de lettres et découvre Shakespeare. Il y restera près de trois ans. Ses Lettres anglaises (Letters Concerning the English Nation), écrites directement en anglais, rencontrent un vif succès à leur publication en Grande-Bretagne en 1733. Il y célèbre son pays d’accueil pour mieux dénoncer sa propre patrie. Rebaptisées Lettres philosophiques, elles eurent moins de chance en France : le régime ordonna qu’elles soient brûlées, contraignant Voltaire à un nouvel exil – cette fois-ci en Lorraine, puis à Cirey. « Une vilaine ville où il y a de très belles…

6 min.
et l’angleterre créa la suffragette

C’est une révolution féministe qui a émergé à la faveur de celle, industrielle, qui a traversé l’interminable règne de la reine Victoria. Dans lAngleterre très corsetée de la seconde moitié du XIX siècle, les femmes, dont certaines travaillent déjà comme les hommes pour le tiers seulement de leur salaire, s’aventurent peu à peu dans la sphère publique et ne tardent plus à revendiquer leurs droits. A l’instar des enfants, des détenus ou des fous, elles n’en ont à l’époque aucun.Traitées comme des mineures dès qu’elles sont mariées, elles ne peuvent pas même porter plainte en leur nom lorsqu’elles sont victimes d’un vol.Aussi, pendant plus de cinquante ans, ouvrières et ladies en chapeau, unies par la volonté de réformer la société résolument patriarcale de leur temps, vont se côtoyer dans cet…