ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
La Revue du Vin de France

La Revue du Vin de France No. 644

Grâce à son savoir-faire et ses experts, La Revue du Vin de France vous apporte une information riche pour connaître, choisir et déguster les bons vins, constituer votre cave et multiplier les plaisirs de la découverte.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Revue du Vin de France
Frequency:
Monthly
£5.87
£50.44
10 Issues

in this issue

4 min
les plus beaux rouges 2016 et 2014 de châteauneuf-du-pape

20/20 Château Rayas 2016 non sortiChâteau Rayas 2014 non sorti 19,5/20 Le Vieux Donjon 2016 35 €Pignan 2016 N. C. 19/20 Clos des Papes 2016 62 € 18,5-19/20 Clos du Mont-Olivet 2016 25 €Domaine du Banneret 2016 35 €Pignan 2014 N. C. 18,5/20 Clos du Mont-Olivet 2014 23 €Domaine du Bienheureux 2016 21 €Domaine Charvin 2016 30 €Domaine Giraud, Grenaches de Pierre 2016 55 €Domaine Giraud, Grenaches de Pierre 2014 N. C.Domaine de La Janasse, Chaupin 2016 50 €Domaine de Marcoux 2016 41 €Le Vieux Donjon 2014 30 €Mas Saint Louis 2016 26 €Mas Saint Louis 2014 25 € 18-18,5/20 Bosquet des Papes, Chante le Merle 2016 40,50 €Bosquet des Papes, Chante le Merle 2014 35 €Domaine Les Cailloux 2014 26 € 18/20 Clos des Papes 2014 56 €Domaine Jérôme Gradassi 2014 20 €Domaine de La Janasse, Chaupin 2014 56 €Domaine de Marcoux…

3 min
american fizz

«Très bon, dis-je, chardonnay de la Côte des Blancs?» Cachant la bouteille, Véronique Rivest, la sommelière canadienne, me regarde avec un grand sourire. « Pas mal, mais non, c’est de Nouvelle-Écosse », me répond-elle en découvrant un blanc de blancs 2004 du domaine Benjamin Bridge. Une première : je n’avais jamais rien goûté de cette province au large du Québec. Domaine bio créé en 1999 avec l’aide de Raphaël Brisbois, vinificateur historique de Piper Sonoma et figure clé des bulles américaines, son but est de produire des méthodes traditionnelles de terroir et de classe mondiale. Pari réussi pour ce vignoble géré par Jean-Benoit Deslauriers. Mon intuition est confirmée : l’Amérique du Nord produit maintenant des effervescents de très haute volée, aux personnalités propres. Distinguons quatre temps dans l’évolution de la relation Amérique…

1 min
ils ont choisi d’élaborer des vins identitaires

Collectif, voici comment on peut définir l’esprit de ce domaine. Alexis et Léonard Dietrich ne souhaitent pas faire la révolution, mais la réforme, pas à pas, avec sagesse. Leur credo ? Une affirmation plus accrue des différents terroirs de Dambach-la-Ville, Frankstein en tête, vignoble sur lequel sont plantés cépages nobles et pinot noir. Alexis, en charge de la vinification et des ventes, peut compter sur une matière première de choix, travaillée avec grand soin par son frère Léonard. Les 20 hectares, majoritairement plantés sur sols granitiques, sont en cours de certification bio ; des essais de biodynamie ont déjà débuté. Là aussi, ces jeunes vignerons se sont mis en tête de produire des vins identitaires, à la qualité rehaussée. Une aubaine pour ce secteur qui manque de leaders. Elle en…

1 min
domaine gonon, toujours plus haut

Dans le nord de la Vallée du Rhône, Saint-Joseph a grandi dans l’ombre de l’illustre colline de l’Hermitage qui lui fait face. Pourtant, sur la rive droite du fleuve, plusieurs appellations remportent un succès croissant auprès des amateurs. Aux côtés de Condrieu et de Cornas, Saint-Joseph est l’une d’elles. Les frères Gonon y pratiquent une viticulture certifiée bio. Ils produisent plusieurs cuvées de blanc et de rouge. Leur chasselas (étiqueté en Vin de France) avait déjà fait frémir les enchères l’année dernière (2016 : 224 €). Ces dernières semaines c’est le rare saint-joseph Vieilles vignes 2010 qui s’est envolé à 688 €. Le saint-joseph “classique” s’échangeait, lui, à 160 € la bouteille dans le millésime 2007. Un domaine à suivre, assurément.…

3 min
grande pitié de ce pauvre peuple qui s’éreinte, qui s’endette…

«Je ne parlerai plus du vin dont je n’ai pas la responsabilité. Cette année sera pire que les précédentes. On ramasse sans trier et on sucre et on fait un vin dont personne ne veut plus… Grande pitié de ce pauvre peuple qui s’éreinte, qui s’endette… » Ces lignes n’ont pas été écrites hier, au cœur d’une année chanstiquée par une épidémie de syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) due à un coronavirus qui avait fait plus de 30 000 morts en France au 31 juillet et par une suite d’événements climatiques extrêmes dans le vignoble. Elles datent du 30 septembre 1968 et ont été tracées par François Mauriac d’une écriture délicate dans Le Livre de raison qu’il tenait à Malagar, le domaine familial spécialisé dans la production d’un liquoreux produit en…

1 min
souvenirs d’une année inachevée

La première fois que j’ai entendu parler du Master de l’OIV, c’était autour d’une bouteille de vin. Olivier Ramé présentait les cuvées de Maison Ventenac, la belle aventure qu’il venait de lancer dans la méconnue appellation Cabardès, après une première vie dans un cabinet conseil. Pour raconter sa conversion, il faisait le récit d’un intrigant tour du monde… J’ai eu la chance de devenir l’un de ces Phileas Fogg bacchiques, qui ont arpenté la géographie si variée des vignobles, j’ai pu goûter des vins par centaines, échanger avec les femmes et les hommes qui le font. Je me souviens de (presque) tout, avec émotion. Des paysages grandioses du Ningxia sur les marches du désert de Gobi comme de la douceur d’un après-midi d’automne au pied du Causse du Larzac. La…