ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
La Revue du Vin de France

La Revue du Vin de France No. 645

Grâce à son savoir-faire et ses experts, La Revue du Vin de France vous apporte une information riche pour connaître, choisir et déguster les bons vins, constituer votre cave et multiplier les plaisirs de la découverte.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Revue du Vin de France
Frequency:
Monthly
£5.87
£50.44
10 Issues

in this issue

2 min
les meilleures adresses du vin en france

Pour les cavistes comme pour le Landerneau du vin en général, l’année 2020 restera comme un millésime extraordinaire. Au sens premier du mot. Du jamais vu qu’on aurait préféré ne jamais voir. À partir de la mi-mars et du début du confinement, il a fallu s’adapter: baisser le rideau totalement en espérant que ça passe vite, proposer des alternatives aux clients comme la livraison, limiter drastiquement le nombre de personnes en boutique avec port du masque obligatoire… En fonction de son humeur, de sa situation géographique ou de sa clientèle, chaque caviste a opté pour une solution plus ou moins convenable, en attendant de reprendre une vie normale. Le monde du vin a donc tourné au ralenti pendant quelques semaines. Si la plupart des caves ont enduré l’épreuve sans casse…

1 min
le trublion des graves

Cépages anciens du Bordelais, francs de pied, conscience de la profondeur historique du vignoble, passion et culot… Revoici Loïc Pasquet ! Il revient avec un 2018 extraordinaire, le vin le plus fin goûté dans ce millésime de grande robustesse, fermenté et élevé dans des jarres en grès de Ligurie. Ces contenants sont parfaitement adaptés à la volonté de démonstration d’un vin patrimonial, mais aussi prospectif, à même de susciter d’intenses réflexions autour de l’encépagement et des pratiques culturales. En ce sens, il n’est pas vain de comparer cette production, anecdotique en termes de quantité, à celle des crus classés. Au-delà des grincements de dents et des annonces tarifaires sensationnelles, l’avenir se joue peut-être ici, à Landiras.…

8 min
la côte de beaune l’avenir est devant eux

100/100 DOMAINE D’AUVENAY • Criots-Bâtard-Montrachet 2018 Florale, raffiné, doté d’un fruit d’une pureté exemplaire, il se pose tout en délicatesse. Env. 6 000 € (cavistes) 100/100 DOMAINE D’AUVENAY • Meursault 1er cru Les Gouttes d’Or 2018 Issu d’une vigne de 60 ans, il bousculera bien des Grands crus. Racé et majestueux, ce très grand vin nous fait littéralement chavirer. Env. 2 500 € (cavistes) 100/100 DOMAINE DE COURCEL • Pommard 1er cru Les Rugiens 2018 Il embaume la myrtille avec une attaque tout en suavité. Plein, élégant, il défiera les Grands crus de la Côte de Nuits. Entre 130 et 160 € 100/100 MAISON CHANSON PÈRE ET FILS • Beaune 1er cru Clos des Fèves 2018 Magistrale réussite, il embaume l’orangette. Doté d’une belle maturité, il en tire des tanins d’une grande souplesse avec une texture de taffetas. Un vin plein, racé, tout en élégance,…

1 min
subjectivité du plaisir et hiérarchie

Le style, c’est l’homme… Prenons l’exemple de Pavie, si reconnaissable ; on sent en bouche un vin qui bande sa volonté, qui se confond avec celle de l’homme qui, au-delà du terroir, a voulu Pavie ainsi, Gérard Perse. Le style, c’est aussi la façon dont le dégustateur le perçoit. Les polarités en la matière sont personnelles mais certainement aussi générationnelles. Certains vins qui pour moi étaient élégants, déliés, harmonieux étaient moins bien notés par Pierre Casamayor. À l’inverse, des vins que je trouvais surextraits, surjoués, lourds pouvaient être mieux appréciés par mon vis-à-vis. Cela donne encore plus de prix aux vins sur lesquels nous nous rejoignions, et dont on peut penser justement qu’ils sont ceux qui dépassent le biais stylistique.…

2 min
la verticale du grand vin

On peut déboucher 2003 18 /20 80 % CS, 20 % M. Nez mûr, puissantes notes épicées, fruits rôtis, havane, touche balsamique. Bouche sphérique, de la chair, tanins raffinés et très veloutés, allonge sur la force épicée. Très solaire, mais bel équilibre. 2005 19 /20 63 % CS, 37 % M. Superbe nez : fraise rôtie, épices rares, notes de tabac, cèdre. Bouche ample, dense, expression aromatique très racée, suavité. Tanins polis, finale expressive déclinant toute la complexité du vin. On peut déboucher si l’on est impatient 2008 17,5 /20 85 % CS, 15 % M. Nez sur le végétal noble, menthe, poivron rouge, tabac, sous-bois, petits fruits rouges vifs ; bouche croquante, tanins architecturés, un peu pointus. Il finit long, épicé. Un Ducru d’année froide. 2009 19 /20 85 % CS, 15 % M. Nez ouvert, notes grillées,…

1 min
une institution depuis 1934 !

Institution ? Le mot n’est pas galvaudé pour cette cave fondée en 1934, dirigée depuis 2019 par Tchintchin et Stefan Schmidt, tous les deux sommeliers-cavistes. Lui a même « sévi » au Ritz pendant quatorze ans! La sélection? 700 références avec quelques faveurs pour le Bordelais, la Bourgogne, le Rhône, la Loire, Cognac et l’Écosse pour le whisky. Vins conventionnels, cuvées bio, flacons de France et d’ailleurs, le spectre de la maison est large, avec des coups de coeur pour le champagne Billecart-Salmon, pour les vins de Julie Karsten dans le Gard, les barolos signés Cantine Povero, les vieux calvados de chez Fournier ou le gin de la distillerie d’Hautefeuille. 206 bis, rue de Courcelles, 75017 Paris. Tél. : 01 47 64 97 79…