ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Vogue Paris

Vogue Paris 992

Le magazine des tendances de ce qui fait la mode des femmes. Le magazine qui réinvente de manière chic, élégante créative, passionnée, extraordinaire les tendances d'aujourd'hui et de demain.

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Les Publications Conde Nast SA
Frequency:
Monthly
£3.36
£16.81
10 Issues

in this issue

3 min
éclat de saison

«REVENIR AUX FONDAMENTAUX, CET HIVER, après des saisons de make-up overdosé, plébiscité par les réseaux sociaux, s’impose comme une bouffée de fraîcheur et de liberté», explique Terry de Gunzburg, fondatrice de By Terry. Un mouvement qui va de pair avec une féminité libérée qui balaie les diktats du teint zéro défaut: afficher une mine éclatante semble désormais plus important que d’avoir un grain de peau parfait. L’effet escompté? Un teint légèrement matifié, avec des points de lumière sur les zones stratégiques: «Un visage glowy en été est tout à fait naturel, mais en hiver, on dirait qu’on a de la fièvre. Mieux vaut miser sur des mats légers et transparents appliqués par petites touches», précise la maquilleuse Ellis Faas. Pour maîtriser le résultat, Erin Parsons, make-up artist Maybelline New York,…

1 min
rêves de cristal

2 min
guy bourdin

1978, Claude François meurt électrocuté, Chaban-Delmas succède à Giscard, les télés passent les premiers reportages sur le phénomène des «cités-dortoirs». Nous, on porte des foulards mauves empestant le patchouli, des Kickers vert pomme, des T-shirts Fruit of the Loom et du gloss à la fraise: on est «baba cool», un terme pas encore péjoratif. Toute notre garde-robe est aux couleurs de la nature, et pendant que certains adultes s’exilent en Ardèche pour élever des chèvres, nos jolies profs branchées portent les robes indiennes de chez Anastasia, rue Saint-André-des-Arts. Mais 1978, c’est aussi l’ouverture du Palace, où le disco et le punk vont nous ringardiser en imposant l’artifice du «look» contre le naturel du «cool». En 1978, cette photo de Guy Bourdin paraît dans Vogue, et c’est comme les deux tendances d’une…

1 min
pépites

1 . BILLES D’OR La collection «Perlée», qu’on ne présente plus, s’enrichit de nouveaux modèles tout en rondeur. Cette fois-ci, Van Cleef & Arpels livre une esthétique inédite: l’or se métamorphose en micro-perles reprises une à une à la main et assemblées en un jonc où cabochon de malachite et diamants s’opposent. Un clin d’oeil réussi aux bagues «Entre les doigts» chères à la maison, avec lesquelles ce bracelet se combinera à merveille… 2 . GRAIN D’OR Caractéristique du savoir-faire Chaumet depuis des générations, l’épi de blé n’a eu de cesse de se renouveler et se retrouve aujourd’hui au coeur d’une collection qui porte son nom. L’idée? Recréer l’aspect du blé au plus proche du réel. Pour cela, l’or jaune a été brossé et poli, et chaque épi assemblé minutieusement l’un après l’autre,…

1 min
un week-end de filature

Balade en mer incognito Escapade clandestine Rendez-vous discret Sortie officielle à l’hippodrome Moments complices sur le sable…

8 min
la wellness cosméto

Dans nos vies survoltées, ultra-connectées, nous avons vraiment besoin de nous recentrer et de nous régénérer via des activités de bien-être. C’est également le cas de la peau, qui reprend des forces au contact de ces nouveaux soins wellness. Wellness nouvelle ère Exit le bien-être des années 70, centré sur soi-même, lorsque le sentiment d’accomplissement passait uniquement par la découverte et le remodelage exclusif de son corps. L’environnement actuel, ultra-digitalisé, nous propulse plus loin dans la libération de soi, avec une idée forte: le wellness se veut socialisant, privilégiant les activités de groupe. Stéphane Hugon, sociologue et fondateur d’Eranos, explique: «Le digital a clairement apporté une nouvelle forme de transcendance. Le bien-être ne consiste plus seulement à sculpter son corps ou à apaiser son mental. Aujourd’hui, l’état d’équilibre individuel passe obligatoirement par…