L'Express No.3635

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

国家:
France
语言:
French
出版商:
Groupe Express Roularta
出版周期:
Weekly
HK$42.46
HK$346.52
26 期号

本期

3
courrier

Eric Zemmour, ses admirateurs… Jacques Liget Je découvre les audiences de CNews dans votre enquête sur « la tentation présidentielle » d’Eric Zemmour (L’Express du 11 février). Ce succès ne m’étonne pas: on ressort de cette émission plus cultivé ou bien on y a entendu un point de vue différent de ce qu’on lit partout. Quelle finesse d’analyse! Zemmour parle à l’intelligence du spectateur tout en l’instruisant. … et ses contempteurs René Andron, Marseille (Bouches-du-Rhône) Eric Zemmour est un polémiste qui n’accepte pas le débat, sauf pour apporter la démonstration de sa supériorité intellectuelle, un idéologue figé dans ses obsessions, fussent-elles en décalage avec la réalité. Certes, son audience témoigne du fait que son discours fait écho à certaines préoccupations, mais cela ne suffit pas pour ambitionner la fonction présidentielle. La réponse de la rédaction: L’Express…

f0008-01
1
nouvelles pages dans l’express

L’exercice de l’Etat – C’est le nom de la chronique mensuelle (page 32) que tiendra Chloé Morin dans notre rubrique Politique. A seulement 33 ans, cette spécialiste de l’opinion étonne par la profondeur de son analyse sur les politiques publiques et la force de gouverner. Chloé Morin, passée par le cabinet de deux Premiers ministres (Jean-Marc Ayrault, puis Manuel Valls), a déjà écrit plusieurs ouvrages remarqués. Votre Argent – Entièrement repensées pour mieux refléter la diversité des stratégies de placement et des enjeux patrimoniaux, enrichies du regard de nombreux experts, ces trois pages hebdomadaires (pages 74 à 76) sont coordonnées par Mireille Weinberg, journaliste reconnue dans le monde de la finance. Au programme: les valeurs de demain, les thématiques d’investissement les plus porteuses, mais aussi l’agenda des salles des ventes……

4
les kidnappeurs du progressisme

Les polémiques à la mode sont à quelques égards comme les températures par météo venteuse: il ne faut pas confondre le ressenti avec le réel. Ainsi de l’imprégnation véritable dans la société de certains concepts comme « privilège blanc », « masculinité toxique » ou encore « racisme systémique ». Importance ressentie sur les réseaux sociaux, dans certains médias et podcasts: énorme. Percolation réelle: pas grand-chose. C’est en tout cas ce que montre l’enquête réalisée par l’Ifop pour L’Express portant sur une douzaine de notions issues des nouvelles luttes sociétales. La grande majorité des Français n’en a pour l’instant jamais entendu parler (voir page 21). Ainsi, cet intimidant vocabulaire semble-t-il encore en grande part relever de ce que certains chercheurs nomment les « croyances de luxe »: des concepts qui…

f0010-01
2
sarkozy: c’est un chêne qu’on abat, celui de saint louis

Les mots claquent: « corruption », « prison ferme ». S’ils visent un homme, Nicolas Sarkozy (qui a fait appel), ils atteignent un ancien président de la République. Là se situe la nature du séisme de ce 1er mars. Le mal est fait, qui ébranle nos institutions: faut-il ne plus avoir confiance dans la politique parce que la justice la renvoie dans les bas-fonds de l’amoralité? Faut-il ne plus avoir confiance dans la justice parce que la politique s’y est introduite au point de faire peser de lourds soupçons sur son impartialité? Le seul fait que ces questions se posent témoigne de la gravité de la situation. Face à une décision de justice, chacun devrait donc choisir son camp en fonction de ses convictions? C’est un chêne qu’on abat, celui…

f0012-01
1
crise du covid: la double peine pour les femmes

C’est un faisceau de signes inquiétants. La pandémie pourrait bien avoir fait faire un véritable bond en arrière à la parité. Dès juin 2020, l’Organisation internationale du travail tirait la sonnette d’alarme. Avec le Covid-19, « le risque existe de perdre certains acquis de ces dernières décennies et d’aggraver les inégalités entre hommes et femmes sur le marché du travail. [Leurs emplois] sont beaucoup plus menacés que ceux des hommes, en particulier en raison de la crise que traverse le secteur des services », pouvait-on lire dans une note de l’agence onusienne. Est-ce le cas en France? Les femmes sont-elles plus touchées par l’activité partielle? Leurs revenus ont-ils davantage diminué? Beaucoup le pensent. Les secteurs sinistrés, comme l’hôtellerie ou la restauration, sont très féminisés, entend-on. Impossible cependant d’avoir une photographie claire…

4
ces pays qui commencent à lever les restrictions sanitaires

ÉTATS-UNIS New York se réveille enfin « La ville qui ne dort jamais » avait en 2020 des airs de belle endormie. Mais New York retrouve des loisirs oubliés. Les restaurants ont rouvert – au quart de leur capacité – depuis la Saint-Valentin, suivis, le 5 mars, des cinémas. Les collégiens ont rejoint les bancs de l’école après trois mois de cours à distance. Dans Big Apple comme à l’échelle nationale, les contaminations au coronavirus baissent depuis début janvier. La tendance devrait se confirmer grâce à la vaccination, « le seul domaine où la stratégie américaine face au Covid-19 semble fonctionner », note The Atlantic. ISLANDE Le bon élève de l’Europe Avec le plus faible taux d’incidence d’Europe, l’Islande fait figure de premier de la classe. Depuis cinq semaines, la Terre de glace est le…

f0014-01