L'Express No.3637

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

国家:
France
语言:
French
出版商:
Groupe Express Roularta
出版周期:
Weekly
HK$42.46
HK$346.52
26 期号

本期

3
courrier

Lettre à Claire, 18 ans, qui veut « pouvoir sortir après 18 heures » Josiane Joly, Metz (Moselle) Je m’appelle Josiane, j’ai 69 ans, vous pourriez être la petite-fille que j’aimerais voir grandir. Mais, en cette période de crise sanitaire, je n’aimerais pas rencontrer sur mon chemin des pré-adultes comme vous (courrier des lecteurs de L’Express du 11 mars). Connaissez-vous des grands-parents qui sont décédés de cette maladie après avoir serré dans leurs bras leurs petits-enfants? Avez-vous entendu parler des personnes qui souffrent de dépression car elles culpabilisent d’avoir transmis le Covid à leurs parents qui en sont décédés? Pensez à ceux qui ont disparu et à ceux qui sont ou ont été très malades! Le judaïsme, une histoire grandiose Claude Tripette, Void-Vacon (Meuse) Le judaïsme est une histoire grandiose, c’est juste (« Pierre Nora…

f0006-01
1
l’express récompensé pour une enquête exclusive

L’Express s’est vu décerner le prestigieux prix de la Fondation Varenne dans la catégorie « Presse magazine nationale » pour son enquête sur le Centre de don des corps de l’université Paris-Descartes, intitulée « Un charnier au coeur de Paris » et publiée le 26 novembre 2019. Toutes nos félicitations à notre consoeur Anne Jouan pour son travail. Au lendemain de ces révélations, le centre a fermé, une enquête judiciaire a été ouverte et les familles des donneurs se sont constituées partie civile. L’horreur décrite dans cet article existait depuis au moins trente ans. Mais personne n’osait réagir. Fidèles à la doctrine du fondateur de L’Express, Jean-Jacques Servan-Schreiber – « Dire la vérité telle que nous la voyons » –, nous continuerons notre travail d’enquête.…

2
sortir de l’enfer bureaucratique

« J’aurais aimé vous y voir! » On n’a aucune peine à imaginer le dépit d’un agent du ministère de la Santé ou d’une agence régionale de santé à la découverte du grand dossier que L’Express consacre cette semaine au naufrage bureaucratique français. Oui, sur le terrain et au jour le jour, les fonctionnaires au coeur de la gestion du Covid se décarcassent pour sauver des vies, trouver des solutions, débrouiller des sacs de noeuds administratifs. Qu’on ne l’oublie pas. Reste que s’interdire de porter un regard plus analytique sur la réponse à la crise n’aiderait finalement personne. Et le bilan global en matière de réactivité s’avère catastrophique. De nombreux hauts responsables, dont François Bayrou, qui nous accorde un long entretien, en conviennent. L’Etat a tardé à tester, a échoué…

f0008-01
2
cette fois-ci, les « rassuristes » étaient à l’elysée

Comment ne pas être frappé par le parallèle entre la période actuelle et celle que nous avons vécue à l’automne dernier? Dans les deux cas, le président du conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, a sonné l’alerte très tôt, appelant à prendre des mesures strictes pour prévenir la dégradation de la situation sanitaire. En septembre comme en janvier, épidémiologistes et modélisateurs sérieux tenaient le même discours. Chaque fois, ces experts n’ont pas su faire entendre leur voix. Il existe toutefois une différence majeure entre ces périodes. En septembre, les « rassuristes » étaient sur tous les plateaux TV, niant la moindre possibilité de « deuxième vague » et semant le doute dans l’esprit des Français. Les politiques ont pu s’appuyer sur ce doute pour retarder l’inéluctable échéance d’un nouveau confinement. Cette fois-ci, nul…

2
quand la défense du climat rejoint l’intérêt économique

« Make our planet great again! » Quatre ans après avoir été prononcée par Emmanuel Macron au lendemain du retrait américain de l’accord de Paris, la « punchline » du président français a fini par prendre tout son sens. La semaine dernière, le représentant spécial de Joe Biden pour le climat, John Kerry, est venu dire au locataire de l’Elysée que, sur ce sujet, il le considérait comme un interlocuteur privilégié. Il n’est pas anodin que la première visite à l’étranger d’un membre de la nouvelle administration passe par Paris (et non par Berlin), après avoir fait escale à Londres et à Bruxelles où le francophone John Kerry a annoncé la réévaluation des ambitions environnementales de Washington. Tout aussi significatif, l’entretien d’une heure à l’Elysée a porté exclusivement sur le réchauffement…

f0010-01
2
compensation carbone: le faux pas européen

Pas de deux à la sauce bruxelloise. Le Parlement européen s’est largement positionné en faveur de l’instauration d’un mécanisme de compensation carbone aux frontières, un des projets phares du Green Deal. L’objectif de ce nouvel outil, qui devrait être formalisé en juin par la Commission et entrer en vigueur le 1er janvier 2023? Imposer les produits issus de pays tiers à la hauteur de leur empreinte carbone afin, notamment, d’atteindre les ambitieux objectifs climatiques que se sont fixés les Vingt-Sept, et de rétablir une concurrence équitable alors que nos industriels se doivent, eux, de respecter des normes environnementales élevées. Un insupportable dumping qui a contribué à la désindustrialisation du Vieux Continent. C’est donc un grand pas en avant que va faire l’Europe. Concrètement, ce nouvel outil reprendrait l’actuel système d’échange…