L'Express No.3638

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

国家:
France
语言:
French
出版商:
Groupe Express Roularta
出版周期:
Weekly
HK$42.46
HK$346.52
26 期号

本期

4
courrier

Cafouillage au sein de l’UE Anne Hagemann, Erdeven (Morbihan) Brillant « papier » de Marion Van Renterghem, « Le grand ratage de l’Europe » (L’Express du 11 mars), concis et cependant complet. Il a le mérite de la franchise et de la clarté après un an de contradictions en tout genre qui, hélas ! continuent de noircir les étoiles du drapeau européen. Puisse-t-elle un jour, cette Union, « marcher » unie… et constituer de fait une véritable puissance européenne. L’utopie du front républicain Christian Landes, Albi (Tarn) Considérer, comme le fait François Bazin, que l’avenir du « front républicain » résiderait dans un accord de gouvernement ou compromis démocratique entre les deux tours de la présidentielle est bien utopique (« Les vices du front républicain », L’Express du 11 mars). D’abord, parce que l’on ne…

f0006-01
1
une nouvelle récompense pour l’express

Bonne nouvelle pour L’Express, qui vient de décrocher une bourse décernée par le Centre européen de journalisme. Chaque année, ce prix soutenu par la Fondation Bill et Melinda Gates récompense des projets médiatiques portant sur des sujets de développement mondial. Durant un an, L’Express embarquera ses lecteurs dans un voyage multimédia à travers le continent africain, à la rencontre d’inventeurs et de décideurs locaux, convaincus que le ciel (via des technologies géospatiales et solaires, mais aussi des drones) détient les clefs d’un avenir meilleur pour les populations, en permettant notamment de lutter contre la pauvreté et de fournir des services de qualité en matière de santé et d’éducation. Rendez-vous à partir du mois de mai prochain pour nos premiers reportages !…

2
l’europe, dindon du protectionnisme vaccinal

L’Europe a longtemps fait du protectionnisme et de la préférence communautaire un impensé idéologique. Une arme impossible à manier même lorsqu’il s’agissait de protéger sa propre industrie. Sur le front des vaccins, comme dans beaucoup d’autres domaines, l’Union européenne (UE) a péché par naïveté. Dans les différents scénarios de sortie de pandémie, ce sont la vitesse et l’ampleur de la campagne de vaccination qui feront la différence. Encore faudra-t-il avoir suffisamment de doses… Or l’Europe se trouve confrontée à une double contrainte : la difficulté à trouver des sous-traitants sur son sol pour accompagner la montée en charge de la production des grands laboratoires, mais aussi la difficulté à s’approvisionner hors de ses frontières, alors que des mesures de restrictions aux exportations se multiplient. Ironie de l’histoire, depuis le 30 janvier,…

f0008-01
2
unef, sud : la gauche syndicale happée par le npa

L’influence ne dépend pas toujours du nombre. La preuve par le Nouveau parti anticapitaliste. Avec environ 2 000 adhérents, la formation trotskiste a réussi à imposer ses pratiques à une partie de la gauche syndicale. Si l’Unef et le syndicat SUD (voir page 32) accueillent aujourd’hui des réunions dites « en nonmixité raciale », c’est-à-dire interdites aux Blancs, on le doit notamment au modèle proposé par le parti de Philippe Poutou (1,09 % des voix à la dernière présidentielle). L’aura du NPA au sein de SUD n’étonnera pas, tant la double appartenance est fréquente : Olivier Besancenot, par exemple, milite à SUD-PTT depuis 1997. Au NPA, le débat émerge à la suite de la candidature d’Ilham Moussaïd, militante voilée, aux élections régionales de mars 2010. Au congrès de février 2011, cette…

2
contre la chine et la russie, le « faucon » joe biden entend ressouder les etats-unis

Sleepy Joe (Joe l’endormi), vraiment ? Contrairement au méchant sobriquet imaginé par Donald Trump, le 46e président américain avait l’air très éveillé en répondant aux questions de George Stephanopoulos, le 16 mars. Lorsque le journaliste de la chaîne ABC lui a demandé s’il considérait Vladimir Poutine comme un tueur, Biden a répondu « oui » sans ciller, un peu à la manière de Reagan désignant « l’empire du mal ». Deux jours plus tard, son secrétaire d’Etat, Antony Blinken, était à la manoeuvre, en Alaska cette fois. Face à son homologue chinois lors du premier sommet entre les « deux grands », le chef de la diplomatie américaine n’a pas fait de périphrases : « Pékin représente un danger pour l’équilibre du monde, en raison de son agressivité vis-à-vis de…

f0010-01
2
les géants américains du net, des entreprises comme les autres ?

Est-ce le début d’un nouveau chapitre pour les géants de la tech ? Loin de la côte californienne et de son étincelante Silicon Valley, l’Amérique et ses mastodontes du numérique ont depuis quelques jours le regard tourné vers l’Alabama. A Bessemer, commune rurale de cet Etat du sud-est des Etats-Unis, les 5 800 employés d’un centre de distribution Amazon doivent décider d’ici au 29 mars s’ils veulent rejoindre l’un des principaux syndicats de commerce de détail et de gros du pays. Pénibilité, cadences infernales, management déshumanisant… Les griefs reprochés à la filiale logistique du groupe de Jeff Bezos sont connus depuis longtemps. Jusqu’ici, ce dernier avait malgré tout réussi à contrecarrer tout projet de syndicalisation aux Etats-Unis. Le vote des salariés de Bessemer revêt un caractère politique et potentiellement historique. Joe…