L'Express No.3642

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

国家:
France
语言:
French
出版商:
Groupe Express Roularta
出版周期:
Weekly
HK$42.46
HK$346.52
26 期号

本期

3
courrier

Une Europe pas si maladroite Michel Favier, Hyères (Var) Votre titre « Vaccins, une défaite européenne » (L’Express du 8 avril) me paraît injuste. Je pense au contraire que l’Europe des Vingt-Sept, qui a montré trop souvent sa désunion, a manifesté une unité qui paraissait bien improbable il y a peu. Elle s’est mise d’accord en quelques semaines sur un problème gravissime: la santé. Elle a choisi l’attitude la plus équitable possible pour que chaque pays reçoive au même prix la quantité de vaccins correspondant à sa population, sans considération de richesse ou de puissance économique. J’apprécie que vous ayez permis à M. Bourlanges d’affirmer que les dysfonctionnements de l’Europe sur ce sujet ne correspondaient pas entièrement à la réalité. Le christianisme avant les Lumières Claude Beauducel, Hénonville (Oise) Je réagis à « L’oeil »…

f0006-01
1
thomas pesquet sur les écrans de lexpress.fr

Avant de partir le 22 avril pour un deuxième séjour à bord de la Station spatiale internationale (ISS), Thomas Pesquet avait promis d’accorder une longue interview à L’Express. Le Français a tenu parole: l’entretien, pandémie de Covid-19 et préparation intense obligent, a été réalisé par vidéos interposées. Thomas Pesquet répond aux questions de notre journaliste Bruno D. Cot et commente les objectifs et les conditions de cette mission. Il confie aussi son espoir de poser un jour le pied sur la Lune. Lexpress.fr diffuse (en accès libre), depuis le 18 avril, cet échange sous la forme d’une vidéo découpée en sept épisodes quotidiens. Une façon de vous faire partager la simplicité et l’enthousiasme de celui qui s’impose comme le « Petit prince de l’espace ». Chaque semaine, L’Express donne la parole…

2
houston, nous avons un problème

L’anecdote remonte à 2016. En marge d’un entretien avec l’un des principaux dirigeants de la filière spatiale européenne, la conversation avait naturellement dérivé sur les géants américains de la tech et leurs ambitions stellaires, qui commençaient à se préciser. Le plus sereinement du monde, notre interlocuteur avait alors lâché cette sentence: « J’ai du mal à prendre Elon Musk au sérieux. SpaceX, c’est d’abord un joli coup marketing, et pas mal de vent… » Cinq ans plus tard, c’est pourtant bien à bord d’un de ses engins que Thomas Pesquet s’apprête à rejoindre la Station spatiale internationale; grâce à ses fusées Falcon, SpaceX est devenu le leader mondial des lancements commerciaux, et la Nasa vient de lui attribuer un contrat crucial pour la prochaine mission sur la Lune. Un signe, parmi…

f0008-01
2
déficit, dette… la petite mort du traité de maastricht

Il y a évidemment les millions de morts du Covid. Et puis les morts symboliques. Dans cette guerre sanitaire et économique hors norme, les dogmes tombent aussi au champ de bataille. C’est le cas des fameux critères de Maastricht édictés lors de la signature du traité européen entré en vigueur en 1993. Deux chiffres, deux règles qui ont rythmé la vie de millions d’Européens pendant près de trente ans: 3 % maximum de déficit public rapporté au PIB et un plafond de dette publique fixé à 60 % de la richesse nationale. En une poignée de semaines, lors de la première vague de Covid-19, au printemps dernier, ce corset a sauté. Et il ne reverra sans doute jamais le jour. Avouons-le, les germes de ce déboulonnage « maastrichtien » étaient là…

4
tout miser sur le « front républicain », ce suicide électoral

«Un couteau sans lame auquel ne manque que le manche. » Ainsi Lichtenberg, philosophe allemand du xviiie siècle, jouait-il avec les paradoxes de l’esprit et du néant. Le même vertige existentiel semble étreindre la conversation publique quand il s’agit de traiter du Rassemblement national, parti politique au corpus renouvelé et dont on a changé jusqu’à l’appellation. Que reste-t-il aujourd’hui du Front national antirépublicain, pro-OAS, racialiste, antisémite et ultralibéral de Jean-Marie Le Pen dans le RN de Marine Le Pen ? La question n’est pas insensée. Elle n’a pas forcément la même réponse, au reste, selon qu’on analyse le discours de l’actuelle leader ou que l’on enquête sur les arrière-boutiques militantes et les fidélités de l’ombre qui perpétuent un héritage, malgré le parricide le plus spectaculaire des dernières décennies. Mais pendant…

f0010-01
4
périscope

ÉTATS-UNIS Le périlleux retrait d’Afghanistan Fidèle à sa promesse de campagne, Joe Biden a annoncé le rapatriement de ses troupes d’Afghanistan d’ici au 11 septembre 2021. Soit vingt ans après l’attentat du World Trade Center, déclencheur de l’engagement qui a coûté la vie à quelque 2 400 soldats américains. Le pari est risqué. Chassés en 2001, les talibans sont aux portes du pouvoir. Face au spectre de la guerre civile et d’un retour de la menace terroriste, Politico estime que « Biden devra passer rapidement d’une stratégie de terrain à un antiterrorisme à distance », fondé notamment sur des appuis au Pakistan voisin, allié stratégique des talibans. CUBA Rideau sur l’ère Castro Une page se tourne à La Havane, où, pour la première fois depuis 1959, le Parti communiste ne sera plus dirigé par un…

f0012-01