L'Express No.3665

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

国家:
France
语言:
French
出版商:
Groupe Express Roularta
出版周期:
Weekly
HK$42.58
HK$347.44
26 期号

本期

3
courrier

Le vrai temps de travail des enseignants Fabien Mysliwiec, Sierentz (Haut-Rhin) Je souhaite réagir à l’article de Bernard Toulemonde concernant le salaire des enseignants, et notamment à sa comparaison subjective avec l’Allemagne (« Pourquoi on ne peut pas comparer avec l’Allemagne », sur Lexpress.fr). Les affirmations sur le temps de présence des enseignants au sein des établissements témoignent d’une méconnaissance du métier, ou alors d’une certaine mauvaise foi. Si elles ne sont pas réglementées en France, ces périodes de travail sont systématiquement plus importantes que les temps de service, et ce afin de remplir des obligations qui sont les mêmes que celles des professeurs d’outre-Rhin (je cite: « suivi des élèves, relations avec les parents, concertation entre collègues » et réunions multiples). L’enseignant français ne s’évapore pas de l’établissement dès la fin…

f0008-01
1
« réussir ensemble »

La nouvelle signature de L’Express, présentée à la presse le 23 septembre, résume l’ambition de modernisation du magazine. Alain Weill, son propriétaire depuis 2019, a rappelé la transformation complète de l’entreprise en moins de deux ans, avec un retour à l’équilibre financier prévu en 2022. Il a également affiché l’objectif de doubler le nombre d’abonnés d’ici à 2023, date du 70e anniversaire du journal créé par Jean-Jacques Servan-Schreiber. Pour y parvenir, Alain Weill compte s’appuyer sur une rédaction très largement renouvelée depuis deux ans et sur la mise en place d’une équipe numérique représentant un tiers des effectifs, afin de faire de L’Express une vraie marque multimédia: magazine papier et digital, podcast, vidéo (MasterClass, documentaires…) et autres événements.…

2
si la gifle australienne pouvait servir à quelque chose

C’est un vieux grognard du secteur pétrolier qui le dit: s’il fallait établir un classement des coups bas infligés par ses concurrents tout au long de sa carrière, il placerait sans hésiter les manoeuvres orchestrées par les Etats-Unis en tête de liste. « Une guerre sans fin, et sans limite. » Plus sournoise que les intrigues chinoises; moins frontale que les offensives russes. Dans le monde des affaires, on sait depuis toujours qu’il n’y a pas de véritables amis. On a surtout fini par comprendre que le moins fiable d’entre eux était peut-être notre « allié » américain. Voilà pourquoi le torpillage en règle des 12 sous-marins que Naval Group était censé livrer à l’Australie a moins surpris les industriels que les décideurs politiques ou les diplomates. Pour les entreprises de…

f0010-01
1
en allemagne, les libéraux et les verts ont su parler aux jeunes

Le chef des libéraux (FPD) Christian Lindner pouvait parader au soir des élections législatives du 26 septembre. En plus d’avoir amélioré son résultat (11,5 %), son parti termine en tête des suffrages des primo-votants, au même niveau que les Verts (23 %), selon l’institut Infratest Dimap. C’est une tendance lourde: les jeunes tournent le dos aux partis traditionnels. Le SPD n’a obtenu que 15 % de leurs suffrages, et les conservateurs à peine 10 %. FPD et les Verts incarnent le vent du changement. Cela peut surprendre en ce qui concerne les libéraux, attachés à une certaine austérité fiscale. Mais ils ont profité du dynamisme de leur leader de 42 ans, physique élancé et parole maîtrisée. Et partagent avec les Verts des objectifs de modernisation du pays en matière de…

4
requiem pour la « décence ordinaire »

Le mutisme me guette. Depuis la rentrée, je vois bien les balles passer d’un camp à l’autre, et je torticolise en pensées. Quel sujet pourrais-je avoir envie de saisir au bond? Les prénoms d’Eric Zemmour? L’Arc de Triomphe christoïsé? Les hommes violeurs d’Alice Coffin? Le grand remplacement? Aucun, je n’en saisis aucun. Je sais bien, pourtant, qu’écrire sur ces objets de discorde, qui naissent, enflamment, et repartent comme des démangeaisons, me garantirait le succès des algorithmes. J’aurais du clic. Mais la tête me tourne et l’aboulie s’installe. Non que ces sujets ne constituent des thèmes de discussion valables. Pour les reprendre dans l’ordre, les questions autour de notre modèle d’intégration, notre rapport à l’art contemporain, les évolutions du commerce entre les sexes, les angoisses quant aux changements démographiques taraudent bien…

f0012-01
2
edf, general electric et les incohérences de l’etat actionnaire

C’était une rumeur insistante ces derniers mois, cela prend un tour très concret. EDF a confirmé récemment avoir entamé des « discussions exploratoires » en vue d’un rachat des activités nucléaires de General Electric (GE). Celles-ci sont regroupées au sein de la filiale Steam Power, qui construit notamment les fameuses turbines à vapeur Arabelle destinées aux réacteurs. Le champion national de l’atome sur le point de récupérer cet actif stratégique, six ans après la vente si décriée de la branche énergie d’Alstom à GE? Voilà une jolie revanche, et l’occasion d’entonner un beau « cocorico »! Mais tout n’est pas si simple. Et le moins qu’on puisse dire est que, dans cette affaire, EDF ne manifeste pas un enthousiasme débordant. Le groupe public s’est empressé d’indiquer n’avoir « aucune certitude »…

f0014-01