Le français dans le monde

No. 435

Tous les deux mois, l’actualité pédagogique, culturelle et sociale de la langue française et de la francophonie. À la fois magazine d’information et outil directement utilisable en classe de langue, en particulier grâce à ses fiches pédagogiques et à ses reportages audio. Depuis 50 ans, le lien entre les professeurs de français du monde entier.

国家:
France
语言:
French
出版商:
SEJER
出版周期:
Bimonthly
HK$87.81
HK$514.47
6 期号

本期

1
que vous soyez abonné(e) à la version numérique ou papier+ numérique

Pour profiter de fiches pédagogiques, des documents sonores et de leur transcription ainsi que des suppléments en ligne, ne perdez pas une minute pour créer votre Espace abonné sur le site du Français dans le monde. Suppléments en ligne et PDF des numéros L’espace « Suppléments en ligne » offre des prolongements aux articles parus dans la revue: l’accès aux clips des artistes présentés dans la rubrique « À écouter » et aux bandes-annonces des films de la rubrique « À voir », des informations complémentaires aux articles parus dans la revue, des prolongements pédagogiques au dossier… Téléchargez le PDF complet des numéros de la revue depuis 2016. Fiches pédagogiques Les fiches pédagogiques en téléchargement: des démarches d’exploitation d’articles parus dans Le français dans le monde. Cliquez sur le picto « fiche pédagogique » sur…

f0002-01
1
des défis en partage

Congrès de tous les défis pour ce XVe congrès mondial de la FIPF qui se tiendra du 9 au 14 juillet, à Nabeul-Hammamet, en Tunisie. Défi du virtuel: c’est la première fois que ce moment essentiel dans la vie de la Fédération, synonyme de retrouvailles, de convivialité et d’échanges, passera d’abord par un partage d’écrans. Une opportunité, une chance aussi d’inventer d’autres manières de réfléchir, de travailler ensemble. Défi politique: l’occasion de s’interroger sur l’avenir de l’enseignement et de l’apprentissage du français dans un monde où l’enseignement des langues recule dans les systèmes éducatifs, mais aussi de prendre en compte l’enjeu stratégique que représente le développement d’une francophonie riche de potentialités. Défi pédagogique: renouvellement des publics, éclatement de la demande, diversification extrême des modes d’apprentissage, révolution des technologies linguistiques et de l’intelligence…

1
lettre

« Toute lettre d’amour est un calligramme de l’avenir. »Camille Laurens, L’Avenir« Une foi trop ardente est le pire des alliés. Dès que l’on prend une chose à la lettre, la foi pousse cette chose à l’absurde. »Milan Kundera, Risibles Amours« La lettre écrite m’a enseigné à écouter la voix humaine. »Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien« On a beau le saisir par les yeux, un texte reste lettre morte si on ne l’entend pas. »Hubert Nyssen, Éloge de la lecture« Une lettre écrite en français, sans fautes, surprend aujourd’hui comme une chose d’autrefois. » Julien Green,La Bouteille à la mer« La musique a sept lettres, l’écriture a vingt-cinq notes. »Joseph Joubert, Pensées« Les nuages nagent comme des enveloppes géante / Comme des lettres, que s’enverraient les saisons. »Ismaïl Kadaré, Poème d’automneVoilà…

f0006-01
7
mélissalaveaux le chantdes destins oubliés

Les langues, Mélissa Laveaux est tombée dedans quand elle était petite et s’efforce depuis de les délier. Son arme de prédilection? La musique et sa capacité à servir de « baume et d’exorcisme des peines ou des frustrations », nous confie-t-elle. D’album en album, la chanteuse franco-canadienne de 36 ans convoque les imaginaires de ces langues qui la hantent: le français, l’anglais et le créole haïtien. Un triptyque dont elle fait résonner, au-delà des rythmes et des accents, une histoire trop souvent oubliée faite de luttes, d’exils et de libertés. Il était une voix Mélissa Laveaux est née à Montréal, en janvier 1985. C’est dans cette ville que ses parents se sont réfugiés alors qu’ils n’avaient que 18 ans, fuyant la terreur du régime de François Duvalier (dit Papa Doc) en Haïti.…

f0008-01
2
un long et tumultueux passé

« Tunis était une ville où les communautés cohabitaient harmonieusement, disait l’un de ses enfants, le couturier Azzedine Alaïa (1935-2017). C’était un mélange très heureux. Je ne connaissais ni le mot “racisme” ni la différence entre les religions. » Ce témoignage touchant reflète un des multiples visages de Tunis, capitale de la Tunisie, le plus petit État du Maghreb, bordé au nord et à l’est par la Méditerranée sur presque 1 600 km. Avec les agglomérations voisines, elle attire 14 % de la population totale, soit environ 11 millions d’habitants, dont près du quart a moins de 15 ans. Ici, en décembre 2010, un marchand de fruits et légumes âgé de 26 ans s’est immolé par le feu car la police avait confisqué sa marchandise. Cela a déclenché des manifestations…

f0010-01
1
un art de vivre

Les Tunisiens qui veulent se détendre sautent dans le TGM, le Tunis-Goulette-Marsa, un train qui traverse le lac puis, longeant la mer, se dirige vers le nord. Premier arrêt, La Goulette, petite cité, située face au port et renommée pour sa gastronomie, « notamment la cuisine des produits de la mer », souligne Ahmed Amine Tourki. Cette ville a connu un mélange religieux, culturel et linguistique qui retient l’attention. Catholiques venus de la Sicile voisine, juifs, musulmans s’y côtoyaient sans heurts. Le TGM dessert ensuite Carthage. Dans l’Antiquité, la ville exerçait une domination sur la Méditerranée avant d’être détruite par l’empire romain au terme d’un conflit qui a duré plus d’un siècle. Aujourd’hui, on trouve là une coquette cité résidentielle. Poursuivant son trajet, le TGM arrive à Sidi Bou Saïd,…

f0011-01