探索我的图书馆
searchclose
shopping_cart_outlined
exit_to_app
category_outlined / 新闻与政治
Le PointLe Point

Le Point 2 mai 2019

L'hebdomadaire français d'information de référence.Avec rigueur, conviction et ouverture, Le Point analyse et prolonge en toute indépendance l'actualité politique, économique, sociale et culturelle en France et dans le monde.

国家:
France
语言:
French
出版商:
SEBDO
阅读更多keyboard_arrow_down
优惠 Économisez 50% sur votre abonnement !
购买期刊
HK$34.16
订阅
HK$513.31HK$256.65
26 期号

本期

access_time4
le grand bêtisier de l’islamo-gauchiste

Voici un livre dont les médias ne parleront pas. La raison: il les met face à quarante ans de fadaises et de lâchetés sur l’islamisme qu’ils ont souvent présenté depuis la fin des années 1970 comme la septième merveille du monde. Nul doute que la haute autorité de la bien-pensance et de l’antistigmatisation ordonnera à ses innombrables sbires d’organiser le boycott de ce livre. Mais elle n’a rien à craindre: l’ouvrage contient une telle charge explosive que la presse se comporte déjà avec lui comme la foule d’un aéroport à la vue d’une valise suspecte pendant une alerte à la bombe: elle n’écoute que son courage, qui lui dit de se carapater. Brisons donc le complot du silence: même si l’on peut contester ses partis pris ou sa tendance à mettre dans…

access_time3
la dette qui ne fait pleurer personne

La sentence était sévère: « Vous dites que vous aimez vos enfants par-dessus tout et pourtant vous volez leur futur devant leurs yeux. » Qui a dit cela? Un économiste épris de rigueur financière? Un entrepreneur vitupérant contre l’irresponsabilité des Etats? Un éditorialiste du Point? Non. Il s’agit de l’enfant-évangéliste de l’écologie, Greta Thunberg. Cet argument de l’héritage, récurrent chez elle, coïncide d’ailleurs avec le succès de l’expression « dette écologique » – ou « dette climatique » –, y compris chez nous, dans la campagne des européennes. L’idée selon laquelle il est indécent de laisser aux générations suivantes une planète aussi dégradée fait son chemin, et c’est heureux. A cet égard, il est surprenant de constater que le même mot « dette » et la même préoccupation – l’avenir des…

access_time3
football et racisme

Footballeur: un des rares métiers, avec éboueur, où l’employeur se soucie peu de la couleur de votre peau. Et c’est beaucoup mieux payé. Salaires mensuels brut des joueurs d’origine africaine ou arabe évoluant en Ligue 1: 1 730 000 euros (Mbappé), 670000 euros (Kimpembe), 500 000 euros (Balotelli), 400 000 euros (Ben Arfa), 360 000 euros (Mandanda), 300000 euros (Dembélé), 300 000 euros (Fekir), 300 000 euros (Rami), 290 000 (Traoré). Un supporteur raciste ne tolérerait pas d’acheter un billet pour aller regarder des Noirs et des Arabes qui gagneront en un mois ce qu’il lui faudra entre un et dix ans pour toucher. Le Toulousain raciste se précipiterait-il au Stadium pour voir jouer l’Ivoirien Max-Alain Gradel (190 000 euros) quand un Cahuzac, dans le même club, plafonne à 60000…

access_time4
macron, l’adieu au libéralisme

«Tout ça pour ça. » On a beaucoup entendu cette phrase à l’issue de la conférence de presse que le président de la République a tenue pour clore le grand débat. Pourtant, ce n’est pas seulement un changement de méthode dans l’exercice du pouvoir qu’Emmanuel Macron a annoncé, mais aussi, contrairement à ce qui a été dit et ce que lui-même a pu affirmer, un changement de cap dans la politique économique du quinquennat. Il paraît même à peine exagéré de parler d’un véritable « tournant», malheureusement pas dans le sens qu’on pouvait espérer: sous la pression des gilets jaunes, le chef de l’Etat a plus que donné le sentiment de tourner le dos à la politique de l’offre, en faveur des entreprises et de l’appareil productif, qui avait dominé les…

access_time6
guerre des droits

Le droit a joué un rôle déterminant dans l’invention de l’Etat moderne puis de la démocratie, avec la reconnaissance des droits politiques au XVIII siècle, économiques au XIX siècle et sociaux au XX siècle. L’Etat de droit fut décisif dans l’affirmation du principe d’égalité propre à la société démocratique ainsi que dans l’affrontement avec les totalitarismes. Il se trouve aujourd’hui au cœur de la reconfiguration de la mondialisation et de la crise de la démocratie. Charles Péguy soulignait à juste titre que « le droit ne fait pas la paix, il fait la guerre ». Près de trente ans après la fin de la guerre froide, la liberté économique et la liberté politique divergent. La confrontation ouverte entre les Etats-Unis et la Chine se traduit par une nouvelle bipolarisation du monde…

access_time3
a l’école, petit déjeuner pour tous

Dans le cadre de sa stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, le gouvernement lance une expérimentation autour du petit déjeuner. Ce premier repas pourra désormais être organisé dans quelques écoles de huit académies tests. Nombre d’enseignants rapportent des faits troublants. Des enfants arrivent le matin le ventre vide ou trop plein de chips et de soda. Sous-alimentation et malnutrition constituent deux fléaux qui pèsent à la fois sur le quotidien et sur l’avenir de ces jeunes enfants. Alors, le petit déjeuner à l’école, pourquoi pas? Les contrearguments jaillissent. L’innovation renforcerait la déresponsabilisation de parents défaillants. Elle incarnerait le projet totalitaire d’un régime politique paternaliste se substituant aux parents. Elle coûterait cher pour pas grand-chose. Tous les économistes savent qu’il n’existe pas de déjeuner (petit ou non) gratuit.…

help