ZINIO logo

Le fana de l'aviation No. 623

Le Fana de l'Aviation fait partie du petit cercle des grandes revues d'histoire de l'aviation dans le monde. Née en 1969, c'est aujourd'hui une revue de référence à travers le monde, grâce à ses textes et à son iconographie. L'aviation est un sujet technique ? Le Fana de l'Aviation emploie un langage simple et clair pour s'adresser à un public très large, du passionné d’histoire au professionnel de l’aviation. Le Fana de l'Aviation publie chaque mois des monographies, des reportages sur les collections d'avions anciens, les musées, les restaurations. Il s’attache également à suivre l’actualité des avions de collection qui volent toujours, et bien sûr des meetings aériens à travers le monde. Les analyses historiques s’appuient sur la collaboration des meilleurs historiens spécialisés dans de nombreux pays, tant en France qu’à l’étranger.

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Editions Lariviere SAS
Frequency:
Monthly
₹534.64
₹2,724.84
6 Issues

in this issue

1 min
un grand bol d’air frais

Les circonstances ont fait que deux grands meetings aériens se sont tenus fin août et début septembre pour votre plus grand plaisir. Le temps des Hélices et le Paris-Villaroche Air Legend furent deux belles occasions de retrouver les amis et les avions dans le ciel. Nous étions tous heureux d’assister aux présentations en vol. Arrière, nuages noirs entraînés par la pandémie et autres confinements! Les pilotes retrouvaient leurs manches à balai et les réflexes pour accomplir des vols parfaits. La bonne ambiance fut au rendez-vous, la grande communauté de l’aviation se retrouva et montra que rien ne vaut des yeux grands ouverts, captivés par un trio de “Corsair”, la grâce du “Spifire” ou la puissance d’un “Rafale”. Quel grand et bon bol d’air frais! Je vous souhaite une bonne lecture. Le Fana Rejoignez…

f0003-01
3 min
l’historique escadron de transport béarn reprend du service

Le 9 septembre, l’escadron de transport (ET) Béarn est sorti de quatre ans de sommeil. Précédemment sur “Transall” sur la base aérienne 105 d’Évreux, l’historique Béarn a repris vie en changeant de numéro d’escadron, de localisation et de type d’avion. Il porte désormais la double numérotation 4/61. Il est installé sur la base aérienne 123 d’Orléans, équipé d’A400M “Atlas”. En prévision de cet événement, l’atelier sérigraphie de la division Sécurité Sauvetage Survie de l’atelier industriel de l’aéronautique du détachement Air 278 d’Ambérieu-en-Bugey a produit les visuels, conçus par Régis Rocca et la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy. Entre la phase préparatoire, la réalisation des sérigraphies et le conditionnement pour l’expédition, une semaine de travail et environ 100 m2 de matière vinyle ont été nécessaires pour fabriquer le taureau de 13 m de…

f0004-01
1 min
le “transall” r223 désormais exposé sur la base d’évreux

Le 19 août dernier, le C-160 “Transall” R223 a été positionné sur son emplacement final à l’entrée de la base d’Évreux, aux côtés du Breguet “Deux Ponts”. Sa mise en place a été assurée grâce à l’action conjointe des mécaniciens de l’Esta (escadron de soutien technique aéronautique), du personnel de l’Usid (unité de soutien de l’infrastructure de la Défense) et de l’entreprise locale Verleyen Terrassement. Le “Transall” R223 avait effectué son dernier largage de parachutistes au profit du 35e régiment d’artillerie parachutiste en mars 2020 sur la zone de Ger Azet. Le C-160 “Transall” a été depuis plus de 50 ans l’avion phare de la base aérienne 105. Le type sera retiré du service de l’armée de l’Air et de l’Espace à la fin de cette année. C. RAMELOT/ARMÉE DE L’AIR…

f0005-01
1 min
le c-160 “transall” 50+66 de la luftwaffe sera préservé à rotenburg

Le C-160 “Transall” codé 50+66 de la Lufttransportgeschwader (LTG) 63 est désormais exposé sur l’aérodrome de Rotenburg (Wümme), en Allemagne. La LTG 63 de Hohn, dans le Schleswig-Holstein, sera dissoute à la fin de l’année en même temps que la luftwaffe retirera du service ses derniers “Transall”. Le 50+66 a servi avec la LTG 61 à Landsberg am Lech, la LTG 62 à Wunstorf, et enfin avec la LTG 63 à Hohn. Au total, il a accumulé environ 13 000 heures de vol, notamment lors de missions en Afrique du Nord-Ouest, en Éthiopie, lors du pont aérien de Sarajevo, au Soudan, ainsi que pour la mission ISAF (International Security Assistance Force) en Afghanistan et dans le cadre de la mission Minusma au Mali. La préservation de ce “Transall” est due…

f0005-02
1 min
en bref

Le Beech 18 F-AZEJ est sorti de piste durant le meeting Paris-Villaroche Air Legend Samedi 11 septembre, le Beech 18 immatriculé F-AZEJ de l’Amicale Jean-Baptiste Salis est sorti de piste alors qu’il s’élançait pour décoller de l’aérodrome de Melun-Villaroche dans le cadre du spectacle aérien Paris-Villaroche Air Legend. Après une impressionnante embardée, il a terminé sa course dans un champ, une jambe du train d’atterrissage fauchée. Le pilote n’a été que légèrement blessé, le copilote s’en est tiré indemne. Le dernier des Doolittle Raiders inhumé avec les honneurs Les cendres de l’Américain Dick Cole ont été inhumées au cimetière de Fort Sam Houston, près de San Antonio, au Texas, le 7 septembre dernier. Le lieutenant-colonel à la retraite de l’US Air Force Robert “Dick” E. Cole avait été copilote de bombardier B-25 “Mitchell”…

f0005-03
2 min
une réplique du tout premier junkers exposée dans le musée de dessau

Le Technikmuseum Hugo Junker, à Dessau en Allemagne, expose désormais, à côté du célèbre Junkers 52, une reproduction du Ju J1, le premier avion entièrement métallique de l’histoire. À première vue, il ressemble à un Fokker E.III avec un moteur en ligne. Mais quand on y regarde de près, l’avion n’est pas constitué d’une structure en bois recouverte de toiles et ses ailes ne sont pas rigidifiées par des tendeurs. Le Ju J1, premier avion entièrement métallique de l’histoire, a fait son premier vol en décembre 1915. Au lieu de la tôle ondulée en duralumin, qui fut ensuite utilisée par Junkers, la peau extérieure du J1 était en tôle d’acier de 0,1 à 0,2 mm d’épaisseur, recouvrant une structure portante également en acier. Le Junkers J1 original fut donné au Deutsches…

f0006-01