EXPLOREMY LIBRARY
Movies, TV & Music
Rock and Folk

Rock and Folk 605

Le rock n’est pas mort, tous les mois Rock& Folk vous le répète, et prend la défense de vos oreilles : coups de gueule, coups de cœur, l’équipe passe les bacs en revue et met sur le grill ceux qui font l’actu rock. Confiez vos oreilles à Philippe Manœuvre et constituez-vous LA discothèque idéale. Avec Rock & Folk, vivez en rock !

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Editions Lariviere SAS
Frequency:
Monthly
Read More
BUY ISSUE
₹ 477.05
SUBSCRIBE
₹ 4,575.56
12 Issues

in this issue

3 min.
la dernière idole

Bientôt Noël. Et le passage à l’année suivante. Ce moment durant lequel on écoute des chansons qui racontent des histoires de clochettes, de bonhomme de neige, des histoires de Noël bleu ou blanc, de renne à nez rouge, de monde de guimauve et de joie sur le monde. A quelle autre période trouverait-on ça normal? Il n’existe pas de disques de Toussaint et très peu de Pâques. Magie de Noël? Incontestablement. Et la magie des morts survenues un jour du bouclage? Nous avions prévu de passer Noël en noir, avec les Stranglers en couverture. Nos habits étaient prêts mais ils ne serviront pas à honorer les hommes de Burnel... Nous les porterons plus tôt que prévu à la mémoire du chanteur Johnny Hallyday. Le jour où est mort Johnny, une déferlante…

9 min.
courrier des lecteurs

Câlins d’homme Musicothérapie 2 (presque le retour). Merci. Je tiens avant tout à remercier... Non mais ça va pas, j’ai gagné une Victoire de la musique moi! A peine peut-être un prix de la survivance comme tous mes frères et soeurs du 13. S’il y en a bien qui devraient avoir une Victoire de la musique (et reconductible à vie) ce sont les associations Life For Paris et 13onze15. Victoire de la musique au sens littéral du terme bien entendu! Deux ans se sont écoulés et heureusement, comme on pouvait s’en douter, la musique et l’Amour sont en train de mettre la pâté aux déjections humaines qui voulaient nous empêcher de vivre. Deux ans où nous avons été poussés, consolés, épaulés, accompagnés... et le tout en musique bien entendu. musique forte,…

5 min.
télégrammes

“J’entretiens une très bonne relation avec l’actualité musicale, je n’écoute rien”BAXTER DURY BARDO POND Les shoegazers de Philadelphie, plébiscités naguère par Lou Reed, reviennent avec un onzième album, le mal-nommé “Volume 8”, disponible le 2 février. BELLE AND SEBASTIAN Le groupe écossais se produira le 7 février prochain à la salle Pleyel. Le 8 décembre est paru le premier volume du tryptique “How To Solve Our Human Problems”, série de EP enregistrés à la maison par Stuart Murdoch et sa bande. BORN BAD Pour terminer en apothéose l’année des 10 ans du label, Frustration, Forever Pavot et François Virot seront à l’honneur pour la réouverture du Confort Moderne, à Poitiers, le 18 décembre. Par ailleurs, “Mauvaises Graines”, un documentaire retraçant cette épopée discographique, est disponible depuis le 4 décembre. CALEXICO La bande de Tucson a dévoilé “Voices In…

8 min.
charlotte gainsbourg

“Quand j’étais petite, j’adorais le pire titre de mon père, ‘L’Ami Caouette’” Rendez-vous pris dans un hôtel cossu du septième arrondissement situé non loin de la légendaire rue de Verneuil, où Charlotte Gainsbourg nous accueille face à une tasse de thé agrémentée d’un nuage de lait (de soja). Par conscience professionnelle, et parce qu’il semble immédiatement évident que l’exercice lui tienne à coeur, la comédienne-chanteuse montre, en signe de bienvenue, des notes virevoltantes noircissant (ou rougissant, en l’occurrence) un cahier d’écolière. En échange, nous la félicitons pour l’excellente tenue de son dernier album “Rest”, produit par Sebastian et dans lequel elle s’essaie, avec discernement, au français. Cet album nous intéresse d’autant plus qu’il recèle de dizaines de références musicales, qui ont elles aussi fait l’objet de prises de notes. Mais de…

3 min.
pete international airport

“Ces riffs qui n’intéressaient pas Courtney” Portland n’est plus cette perle rare, cette petite ville bizarre qui se voulait tellement différente. Le show “Portlandia” a tout changé. Les gens viennent par milliers s’y installer et l’embourgeoisement guette : les loyers explosent, les artistes s’en vont. Les Dandy Warhols sont toujours en ville, mais eux aussi ont changé. Finies les tournées interminables. Désormais, ils ne joueront que quelques concerts çà et là. Courtney Taylor est un oenologue averti, Brent DeBoer vit en Australie, Zia McCabe est agente immobilière et Peter Holmström vend des guitares et profite de cette accalmie pour relancer son groupe, Pete International Airport. D’un commerce toujours extrêmement cool, le guitariste reçoit chez lui et indique immédiatement la cave où se trouve son studio, pour une écoute, à fort volume,…

13 min.
c’etait comment 2017?

Tout le monde en parle. Ou presque Le millésime 7 des sixties surclasserait-il le 7 des autres décennies, dans les gazettes et sur scène? Le bruit et la fureur de 1977? Presque rien. “Appetite For Destruction” en 1987, “OK Computer” en 1997, “Neon Bible” en 2007? Très peu. “Sgt. Pepper” écrase tout. Et pendant qu’on se shoote à la crème au beurre, sous les gâteaux d’anniversaire grouille un fretin de rockers plus ou moins jeunes, condamnés à regarder passer les corbillards. Autre chose. Se souvient-on que Trump était le gourou de Patrick Bateman, le yuppie sanglant d’ “American Psycho”? Missiles et propagande 20 janvier 2017, Donald John Trump est investi sur les marches du Capitole. Au fil des interviews, Rock&Folk consacre la schtroumpfette anabolisée, pia-pia majeur du rock... à la faveur de quelques…