EXPLOREMY LIBRARY
Movies, TV & Music
Rock and Folk

Rock and Folk 601

Le rock n’est pas mort, tous les mois Rock& Folk vous le répète, et prend la défense de vos oreilles : coups de gueule, coups de cœur, l’équipe passe les bacs en revue et met sur le grill ceux qui font l’actu rock. Confiez vos oreilles à Philippe Manœuvre et constituez-vous LA discothèque idéale. Avec Rock & Folk, vivez en rock !

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Editions Lariviere SAS
Frequency:
Monthly
Read More
BUY ISSUE
₹ 477.05
SUBSCRIBE
₹ 4,575.56
12 Issues

in this issue

2 min.
elvis, roi josh, homme

Le 16 août 1977, Elvis Presley ne quittait pas seulement le building, il quittait la vie. A 42 ans. Epuisé et en surpoids. On pense ici à ceux qui durent porter son cercueil. En plein été. Au moment où son image semble quelque peu s’effacer, ne plus dire grand-chose à la génération Y et encore moins à la Z, comment alors expliquer en 2017, ce jeune homme si beau et si sauvage devenu, en finalement peu de temps, une vingtaine d’années, ce bonhomme bouffi aux médicaments, habillé en catcheur mexicain ? Incarnant les deux décennies traversées. Les inventant ou s’y adaptant mais n’y survivant pas. Comment expliquer ces photos en noir et blanc, sur lesquelles le jeune homme pose en costume ample et mocassins deux-tons devant des Cadillac qu’on imagine rose…

5 min.
courrier des lecteurs

Jerry Garcia Experience En réponse au lecteur Steve Lipiarski (Rock&Folk 600), pas de censure dans “Woodstock” : ce n’est pas Hendrix qui brandit son pétard mais Jerry Garcia. Et coïncidence, quel plaisir de retrouver celui-ci dans ce “Cornell 77”. PA Festival Beatles Pas d’accord avec Basile Farkas : “Revolver” est meilleur que “Rubber Soul” (meilleures chansons, production plus riche et originale) et “Good Morning Good Morning” est une chanson de John et non de Paul (pas terrible d’ailleurs). Faites savoir à tous les fans des Beatles que le samedi 16 septembre aura lieu à Salon De Provence le dixième festival international de musique Beatles, de dix heures à minuit avec quinze groupes tribute dont certains professionnels internationaux. IC Les vers de terre One, two, three, four, et c’est parti pour la musique... non, non, stop ! Problème…

4 min.
télégrammes

CAROLE EPINETTE Notre photographe célèbre 20 ans d’images rock. Au programme de son exposition “Rock Is Dead” des centaines de clichés d’artistes rencontrés à travers un parcours riche (Lemmy, David Bowie, Amy Winehouse, Iggy Pop, Rolling Stones...). Du 31 août au 30 septembre à la Galerie Stardust (37 rue de Stalingrad 93310 Le-Pré-Saint-Gervais). Vernissage le 7 septembre, en présence de l’artiste. ARTHUR H Le fils de son père sera en résidence à la Maison de la Poésie en attendant son album début 2018. Il présentera des chansons, textes de voyage et récits, accompagné de son ami Nicolas Repac, les 20 septembre et 24 octobre. AMADOU & MARIAM Les griots malvoyants du Mali reviennent avec un nouveau disque “La Confusion” le 22 septembre. Ils passeront d’abord à la Cigale le 8, et poursuivront leur tournée en…

10 min.
helena noguerra

Rendez-vous est pris au domicile parisien d’Helena Noguerra à la faveur de la sortie d’un roman, “Ciao Amore”, renouvelant élégamment les affres des jeux de l’amour et du hasard, sport national s’il en est. Ouvrage parfaitement pop dans son contenu (les références musicales y sont permanentes) et ses déclinaisons (un beau site permettant d’accompagner la lecture par des images et du son a été créé, ciaoamore.fr) il permet à la chanteuse/ comédienne d’affiner son oeuvre, celle d’une esthète légèrement dilettante mais toujours indépendante dans sa démarche. Elle nous ouvre, sourire aux lèvres, tel le chat du Cheshire. Profitant de l’incontournable shooting et contournant des fauteuils crapaud rouges, nous inspectons les divers meubles où s’entassent CD et vinyles appétissants (notamment un rarissime 45 tours de Gainsbourg, “L’Eau A La Bouche” dans…

3 min.
jaïs elalouf

On le sait, 2017 marque le demi-siècle du mouvement psychédélique et du fameux été de l’amour, qui a vu converger des milliers de hippies vers San Francisco, des fleurs dans les cheveux, pour former des communautés dans le quartier de Haight-Ashbury. La révolution ne fut pas que musicale, mais artistique, donnant lieu à une véritable explosion picturale aujourd’hui célébrée via une réjouissante exposition. Lumière noire C’est donc une célébration de l’art psychédélique qui est proposée cet été à Paris, sous la houlette de Jaïs Elalouf, passionné du genre et dont la collection compte quelques quatre mille oeuvres. Il nous en narre la genèse : “J’ai commencé véritablement la collection d’art en 2003. J’avais déjà plusieurs milliers de vinyles et CD. Je suis venu à collectionner par la musique. Ado, dans les années…

3 min.
declan mckenna

Une des choses appréciables avec les Anglais est que dès qu’ils racontent leur enfance cela sonne aussitôt comme une chanson des Kinks : “J’ai grandi au nord de Londres, dans le Hertfordshire. Mon enfance était assez banale. J’ai 5 frères et soeurs. J’ai vécu dans une banlieue pas tellement intéressante, Cheshunt, où l’on trouve de petites boutiques et pas grand-chose d’autre. Pas beaucoup de musique, beaucoup de normalité et de gens qui aiment le sport.” Projets isolés L’interview de Declan McKenna se déroule à Paris, chez un disquaire qui fait aussi bar (et inversement). Le jeune homme de 18 ans est tout guilleret : il vient de faire l’acquisition d’un 33 tours (de Planetarium, le supergroupe de Sufjan Stevens). “J’écoute des albums de temps en temps, j’en possède quelques uns, même si…