EXPLOREMY LIBRARY
Movies, TV & Music
Rock and Folk

Rock and Folk 609

Le rock n’est pas mort, tous les mois Rock& Folk vous le répète, et prend la défense de vos oreilles : coups de gueule, coups de cœur, l’équipe passe les bacs en revue et met sur le grill ceux qui font l’actu rock. Confiez vos oreilles à Philippe Manœuvre et constituez-vous LA discothèque idéale. Avec Rock & Folk, vivez en rock !

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Editions Lariviere SAS
Frequency:
Monthly
Read More
BUY ISSUE
₹ 477.05
SUBSCRIBE
₹ 4,575.56
12 Issues

in this issue

2 min.
balance ton corps

Agnès B le rappelle, le rock fut longtemps une danse. Des danses, même. Les hippies, béats et souvent défoncés, le kiffaient immobiles, entrant dans la musique. Ou alors de manière possédée, nus en sandalettes, les yeux révulsés. Les punks, se balançant, eux, les uns contre les autres. La danse country, en ligne et en santiags dans des gymnases. La techno fut une transe plus personnelle. Un tête-à-tête contre les enceintes, les pieds dans la boue ou trempé de champagne à Ibiza, selon que l’on parle techno ou electro, bien sûr. Tous les styles ont été dansés. Passons sur le headbanging, le mashed potatoes, le jerk et le twist, vite embarrassant. Embarrassants comme ces quadras pompettes tentant des postures gangsta. Quoi? Certains s’essayent encore au moonwalk? Le slow est définitivement obsolète……

10 min.
courrier des lecteurs

Passémisme Bonjour, j’ai acheté deux albums grâce à vous. “Starcrawler” du groupe éponyme ainsi que “From The Fires”, l’EP plein de jeunesse de Greta Van Fleet. Loin d’être déçu, je n’ai de cesse de chanter les louanges de ces deux groupes aux accents très seventies. Toutefois, c’est là que le bât blesse. Comment se fait-il que le rock n’ait pas évolué depuis les années 70 et que nombreux sont ceux qui s’en inspirent? Qu’est-ce qui fait que les jeunes groupes ne cherchent pas une identité propre à eux-mêmes? Une identité en accord avec leur époque. Le rock restera-t-il bloqué dans une boucle temporelle infinie? VALENTIN THERRIAT Réponse : Bravo pour cette maîtrise parfaite du mot éponyme. Quel bon U2? Pour rebondir sur le courrier d’Yves dans l’avant-dernier numéro “On n’arrête pas le prog rock”, je…

5 min.
télégrammes

“David Byrne, je l’ai rencontré en 1981. A cette époque j’ai déjà mélangé le rock’n’roll et la salsa. A partir de là, je lui explique que c’est quand même bizarre qu’il n’aille pas faire un tour du côté de ces musiques. A l’arrivée, il l’a fait et on connaît le résultat”BERNARD LAVILLIERS ARCTIC MONKEYS Le quatuor de Sheffield revient avec un sixième album, “Tranquility Base Hotel & Casino”, le 11 mai prochain. Il a été enregistré entre Los Angeles, Paris et Londres, et produit par James Ford et Alex Turner. Le groupe sera les 29 et 30 mai au Zénith (Paris). COURTNEY BARNETT La gauchère australienne livrera le 18 mai prochain son troisième opus, “Tell Me How You Really Feel” et jouera le 9 juin au Bataclan. BEAU FESTIVAL Deerhoof, Ulrika Spacek, First Hate seront au…

13 min.
agnes b

“Une vodka?” On ne pouvait pas mieux tomber. C’est rue Dieu, à Paris, que la conversation s’engage avec Agnès B. Dieu, autre nom de code de ces idoles du siècle passé, dont la naissance fut aussi celle de la jeunesse musicale, au milieu des années 50. Agnès B — Troublé pour l’état civil — est un électron libre doublé d’une fan pur-sang au flow euphorisant, une sorte de version femme de Warhol, avec sa Factory bohème inondée de musique, rue du Jour. Depuis le milieu des seventies, elle n’aura pas seulement renvoyé la mode à son vain aristocratisme, mais aussi, et littéralement, taillé des costards à ces corps troublants de la pop : David Bowie, Patti Smith, Marianne Faithfull, Alan Vega, Alain Bashung, Brian Molko, ou, récemment, Baxter Dury. Habillés, filmés,…

3 min.
volage

Assis de travers En 2014, un groupe originaire de Le Blanc, en plein centre de la France, sortait un premier album dont la pochette laissait voir un bouquet de fleurs fanées. Le packaging idéal pour une musique fragile et mélancolique. Puis, Volage a continué son chemin, sorti un EP acoustique et s’est remis à travailler dur pendant deux ans afin de livrer un deuxième disque, “Sittin’ Sideways”. Cela valait le coup. L’art de la feinte La silhouette de Paul Rannaud hante le paysage depuis quelques années. On le croise dans les rues, les épiceries, les salles de concert, dans le public ou sur scène, notamment au côté de Marietta, le projet solo du chanteur des Feeling Of Love. Partout où il passe, il y a de la musique dans l’air. Bien avant de…

4 min.
frank zappa

Dépasser la lettre pour célébrer l’esprit Encore Frank Zappa? Votre serviteur, qui n’en est pas à sa première tentative de rendre compte de l’oeuvre pléthorique de l’artiste, n’a-t-il pas épuisé le peu qu’il savait ou pouvait dire sur la question? Vingt cinq ans après sa disparition, la force de sa musique pulvérise heureusement toutes les réticences à commencer par la crainte de lasser : à peine s’est-on plongé dans l’écoute de “The Roxy Performances” que l’on a été emporté par le flot intarissable de thèmes inouïs et d’inventions musicales, par la virtuosité des interprètes qui, pour jouer la partition au demi soupir près, savent aussi dépasser la lettre pour célébrer l’esprit. Dépassement permanent Un esprit fantasque et extravagant, croisant doowop, rhythm’n’blues, rock’n’roll et rythmes irréguliers de Stravinski, et incarné par le maître tissant…