EXPLOREMY LIBRARY
Movies, TV & Music
Rock and Folk

Rock and Folk 612

Le rock n’est pas mort, tous les mois Rock& Folk vous le répète, et prend la défense de vos oreilles : coups de gueule, coups de cœur, l’équipe passe les bacs en revue et met sur le grill ceux qui font l’actu rock. Confiez vos oreilles à Philippe Manœuvre et constituez-vous LA discothèque idéale. Avec Rock & Folk, vivez en rock !

Country:
France
Language:
French
Publisher:
Editions Lariviere SAS
Frequency:
Monthly
Read More
BUY ISSUE
₹ 477.05
SUBSCRIBE
₹ 4,575.56
12 Issues

in this issue

2 min.
un pachyderme sur des stilettos de vair

Evoquer Cure provoque toujours un peu l’hystérie. Ou le rire. Ou les deux. C’est selon de quel côté l’on se situe car Cure ne divise pas seulement ceux qui s’en moquent. Cure divise aussi, et peut-être davantage, au sein même de ses supporters. Comme Laurent Wauquiez, si l’on peut dire. D’un côté, ceux pour qui tout commence avec la Trinité lampadaire/Frigidaire/aspirateur, la face sombre, introspective. A la citation camusienne, à “l’objectivité étrange” de Kafka, à la froideur, aux forêts habitées… et, de l’autre, ceux qui découvrirent Cure plus tard, en bastringue déglingué devenu mondial. Le succès, les clips, les stades. La réussite planétaire. Ces deux camps ne sont que peu compatibles alors qu’ils apprécient le même groupe. Le même groupe? Non. Le même homme, plutôt. Robert Smith. Prénom et nom d’une…

10 min.
courrier des lecteurs

La folie A voir sur une affiche d’un festival d’été le nom de Shaka Ponk annoncé trois fois plus gros que celui des Stranglers. Je pense définitivement qu’il n’y a plus aucun héros nulle part… E. T. DECONING PEOPLE Propos sortis de leur contexte Bonjour, j’ai vu le titre de l’interview de Melody Prochet “regarder la vie des autres me file le cafard”. C’est bien une petite Française, ça. En tout cas, ça me file le cafard et j’ai même pas lu son interview. Elle a l’air d’oublier que les autres ce sont ceux qui l’écoutent: pauvre petite fille! JEAN-LUC Appétit pour l’autodérision Hello Nicolas Ungemuth et Rock&Folk! Ah! Ah! Ah! Excellent cet article sur “Appetite For Destruction”… Je me souviens, à l’époque, surtout après avoir écouté quelques pirates rares de leur tournée, m’être un peu fâché…

5 min.
télégrammes

BLACK HONEY Le quartette pop de Brighton, emmené par la charismatique Izzy Baxter Phillips annonce son premier album éponyme pour le 21 septembre. BIARRITZ EN ETE Parquet Courts, Kevin Morby, Eddy de Pretto, Phoenix, The Limiñanas, Etienne Daho, etc. seront à l’affiche du festival basque les 20, 21 et 22 juillet à la Cité de l’Océan. THE CALLAS Lee Ranaldo, l’ancien guitariste de Sonic Youth, a prêté main forte au collectif post-punk d’Athens pour son prochain album, “Trouble And Desire”, attendu le 26 octobre. CULTURE CLUB Boy George réunit son groupe aux plus de 50 millions disques vendus pour une tournée internationale. Roy Hay, Mikey Craig et Jon Moss seront à ses côtés le 1 décembre à Monte-Carlo et le 2 à Paris. L’EPEE Anton Newcombe, The Limiñanas et Emmanuelle Seigner enregistrent des morceaux en français sous ce nom…

9 min.
faire rire en parlant de hard rock andrewo’neill

PEU CONNU EN FRANCE, l’Anglais Andrew O’Neill a pourtant excellente réputation dans son pays d’origine et dans tout le Commonwealth. Il faut dire que son talent d’amuseur public répondrait fingers in the nose à la question existentielle posée en son temps par Frank Zappa (“Does humor belong in music?”), par l’affirmative. En remplaçant music par metal s’entend, car son coeur de métier, quoique clivant, est bien celui-ci: faire rire en parlant de hard rock. Bon. Habituellement réservées aux spectateurs de son standup, ses analyses iconoclastes et son érudition PTDR sont désormais rassemblées dans un ouvrage, “Metal Story”, où il retrace l’évolution d’un genre souvent méprisé par les patriciens du rock mais qui, dans la grande tabula rasa du 21ème siècle, demeure le seul encore capable d’attirer les foules binaires en…

3 min.
make-overs

C’est un duo, donc. A la batterie, Martinique. A la guitare et au micro, Andreas. Les deux viennent d’Afrique du Sud, Pretoria, et doivent vraiment moins aux White Stripes, à qui tous les paresseux de la terre les comparent déjà, qu’au garage insoumis, au rock’n’roll crasseux, au punk incendiaire. Make-Overs est inconnu en Europe. Il ne vient pourtant pas de nulle part. Quasiment déjà dix albums et des EP à la pelle. Ce nouvel EP, “Grip On You” propose six chansons frontales, vivantes, irréductibles, bourre-pif soniques impeccables, où, avec très peu, les deux comparses perpétuent cette tradition juvénile qui se moque des radars et des limitations de décibels. La saturation décomplexée Brute, sauvage, sans calcul, la musique de Make-Overs est le plus beau des acouphènes. Le groupe a composé la majorité de…

5 min.
paul mccartney

C’est pour bientôt, son nouvel album. On l’a lu dans le marc des réseaux sociaux. Et vu faire son Macca à Liverpool avec James Corden. Il s’appelle “Egypt Station” (et pourquoi pas?) et devrait être en bacs le 7 septembre. Greg Kurstin (Beck, The Shins, Adele) a été embauché aux manettes. Le communiqué de presse est alléchant: il y est question de kaléidoscope, d’hymnes, de paix, de bonheur, de beaux voyages et de sensibilité mélodique. Le contraire du monde. Décidément, Paul McCartney est un ovni. La preuve, ces quatre albums qu’en attendant la rentrée Universal réédite en CD et vinyle de couleur sont secs, sans bonus. Mais par hasard, les disques de l’ex-Beatle ne se suffiraient-ils pas à eux-mêmes? Une hérésie Par ordre d’entrée dans nos vies, on commence par “Thrillington” qui…