ZINIO logo
EXPLOREMY LIBRARY
Movies, TV & Music
Rock and Folk

Rock and Folk Octobre 2015

Le rock n’est pas mort, tous les mois Rock& Folk vous le répète, et prend la défense de vos oreilles : coups de gueule, coups de cœur, l’équipe passe les bacs en revue et met sur le grill ceux qui font l’actu rock. Confiez vos oreilles à Philippe Manœuvre et constituez-vous LA discothèque idéale. Avec Rock & Folk, vivez en rock !

Read More
Country:
France
Language:
French
Publisher:
Editions Lariviere SAS
Frequency:
Monthly
SPECIAL: Économisez 20% sur votre abonnement!
BUY ISSUE
₹ 490.84
SUBSCRIBE
₹ 4,707.77₹ 3,766.22
12 Issues

in this issue

2 min.
edito

Au bout du fil Depuis 1990, Rock&Folk a inventé la réflexion discographique. La rubrique Mes Disques à Moi, en 25 ans d’existence, a déblayé un sacré terrain en ce domaine. Voilà pourquoi nous devrions nous sentir fiers et heureux de la voir copiée et plagiée chaque semaine dans le journal Libération, qui a tout repris, le concept et les invités, sans demander ni dire merci, une rude leçon de communication dans le fion, embellie par un titre fort (“Casque T’Ecoutes ?”). Parlons plutôt de trucs qui font plaisir. Car, sans blague, voilà qu’il se passe quelque chose du côté du rock tricolore... Avez-vous entendu la rumeur ? Téléphone putain de revient... Dans les bacs à disques déjà, puisque Warner nous annonce la réédition/ remasterisation des cinq albums studio du groupe de Aubert…

8 min.
courrier des lecteurs

Faiblesse Six euros trente, soit à peu près le prix d’un 33 tours à la grande époque. Est-ce justifié ? Je n’en sais foutre rien. Cela dit, j’apprécie plus que beaucoup la reliure carrée qui permet de mieux visualiser les numéros classés sans passer une heure à les retrouver... Je suis né en 1966, quelle belle année ! Et ma lecture de Rock&Folk commence dix ans plus tard, à l’époque où le magazine était essentiellement des écrits parsemés de quelques photos. Soit le contraire de la presse actuelle où la qualité des plumes se fait rare. Dans le dernier numéro en date, R&F 577 avec Lemmy en couverture, pages 40 à 44, j’ai été bluffé par le style de, comment s’appelle-t-il, Thomas E. Florin, à propos du bouquin sur Elvis 56.…

4 min.
télégrammes

ANIMAL COLLECTIVE Panda Bear, Geologist & Cie sortent un album live, “Live At 9:30”, qui a été capté dans le club du même nom, en 2013 à Washington. BRIAN JONESTOWN MASSACRE Anton Newcombe retrouvera ses troupes à l’automne pour une tournée australienne célébrant le 25 anniversaire du groupe. Passages en France attendus dans la foulée. BLACK SABBATH Le groupe de Toni Iommi, sans son batteur Bill Ward, annonce une tournée d’adieux aux Etats-Unis. Début en janvier à Omaha et fin le 25 février à New York. Avant l’ajout de dates européennes ? CIDISC La 85 CIDISC (Convention Internationale des Disques de Collection) aura lieu les 10 et 11 octobre à Paris, Espace Champerret, 10 h - 18 h 30. Entrée gratuite. DAVID BOWIE Le chanteur participe à l’élaboration de la musique d’une adaptation à Broadway du dessin animé “Bob…

11 min.
kurt vile

Voilà un chanteur qui intrigue franchement depuis quelques années. Kurt Vile : petit bonhomme caché sous une immense masse capillaire, originaire du Nord-Est ouvrier américain, Philadelphie précisément. Après s’être fait la corne avec Adam Granduciel au sein de The War On Drugs, le garçon s’est épanoui en solo pour aboutir à un style assez unique. Une manière de folk mélancolique, cotonneux, rêveur, mais pourtant traversé d’inspirations électriques constantes. La délicatesse et la franchise prolo cohabitent chez ce garçon. Alors que sort un très bon “B’lieve I’m Going Down”, sa sixième œuvre solo, l’artisan était à Paris pour en parler. Accueillant malgré son regard perpétuellement rivé au sol, il raconte ici les disques qui ont touché son cœur et ses oreilles. J’aime toujours Nirvana ROCK&FOLK : Vos premiers souvenirs musicaux ? Kurt Vile :…

3 min.
tijuana panthers

Le trio de Long Beach (Californie) décrit son mélange de surf, punk et pop comme “de la musique sur laquelle les gosses peuvent s’énerver contre leurs parents et les parents s’éclater”. Déjà, et bien malgré lui, quasi synonyme de bon goût face aux assauts de toutes les Miley Cyrus du monde, le rock sera-t-il finalement une solution au conflit de génération, profitant de la mode rétro et de la médiocrité du mainstream actuel (les Tijuana Panthers sont très durs avec Miley, qui s’en remettra, et en revanche, s’excusent d’oser dire du mal de Madonna) ? Heureusement, on n’y croit pas, et eux non plus : “les enfants comprennent le rock différemment des parents”... Phil (batterie, chant), Chad (guitare, chant) et Daniel (basse, chant) ont désormais l’âge des parents, mais se…

4 min.
the bohicas

A quoi pourrait ressembler un revival années 2000 ? Dur à dire musicalement, sachant que la décennie 00 fut pour le rock une habile vampirisation des décennies précédentes... En revanche, la candeur et la foi des jeunes Bohicas ont ce parfum évaporé que possédaient les groupes de la génération Strokes à leurs débuts. Pas de bol, le Royaume-Uni vit en ce moment une période de vache maigre. Peu de groupes décents et plus de NME en kiosque, c’est précisément maintenant que Dominic McGuinness et ses trois amis se verraient bien faire comme Franz Ferdinand avec leur musique tendue comme un string amidonné. Quoi qu’il advienne (et il est malheureusement possible que rien n’advienne), McGuinness et son compère Brendan Heaney sont contents d’être là, à Paris, pour relater l’histoire. Remonter le fil Quelques…