L'Express No.3654

Chaque semaine, vous retrouvez les grands thèmes de l’ACTUALITE politique, économique, sociale et culturelle DECRYPTES en toute indépendance par de grands EDITORIALISTES reconnus dans leur domaine d'expertise. Des grands dossiers, des enquêtes exclusives et des reportages inédits redonnent du SENS à l'actualité et vous permettent de mieux COMPRENDRE le monde actuel.

Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Groupe Express Roularta
Frequenza:
Weekly
4,99 €(VAT inclusa)
40,74 €(VAT inclusa)
26 Numeri

in questo numero

3 min
courrier

Si l’humain disparaissait… Louis Loujoz, Paris Pourquoi s’affliger d’une disparition de l’espèce humaine ? (« Espèce en voie de disparition », L’Express du 1er juillet)? Une raison pourrait être qu’elle apporte quelque chose de plus à l’Univers. Par exemple la création du beau, mais aussi la prise de conscience de la beauté préexistante de l’Univers. Ainsi la rose ne sait pas qu’elle est belle; c’est l’humain, et l’humain seul, qui le révèle. Une seconde raison, « évolutionniste », serait que l’humanité porte en germe une surhumanité à venir, dont nous ignorons tout, mais qui serait définitivement perdue pour le monde. Il y a également des raisons qu’on pourrait qualifier de second ordre, comme le sort des humains qui vivront les derniers moments de l’humanité, porteurs vraisemblablement d’une grande détresse. Cette liste n’est…

f0006-01
1 min
votre été avec l’express

Avis aux amateurs de séries, L’Express a mitonné un menu spécial, du 22 juillet au 26 août. Avec une plongée sur ces livres politiques qui ont marqué la Ve République. Un tour de France des lieux fantômes, souvenirs d’une époque révolue. On croit sortir d’une période folle? Nous vous ferons revisiter les Années folles. Des écrivains écossais, gallois ou irlandais livreront leur regard sur leur Royaume pas très uni. Et puisque 2021 est une année olympique, on reviendra sur ces Jeux qui, de Mexico à Pékin, ont été marqués par la géopolitique. Coté science, nous irons dans ces lieux où la recherche avance. Sans parler des cartes qui ont changé le monde, de l’extravagant Mr. Keynes, des écrivains journalistes, de ces polars qui font la leçon ou encore des grandes…

2 min
capitalisme brutal? capitalisme normal…

Jamais le petit monde français des affaires n’avait connu autant de turbulences. Non qu’il fût par le passé un modèle de douceur et de sérénité, mais, du feuilleton Lagardère à la saga Suez-Veolia, en passant par les épisodes Danone, Unibail, Carrefour ou TF1-M6, les opérations qui s’enchaînent depuis un an renvoient l’image d’un écosystème en ébullition. Une frénésie qui a déjà provoqué la chute de quatre patrons, en comptant celui d’Hachette en mars dernier. Plusieurs facteurs expliquent cette poussée de fièvre et la concomitance de ces deals. La sortie de crise, le rebond qui l’accompagne et les montagnes d’argent disponible favorisent évidemment les initiatives de ce type. Mais il y a aussi, tous secteurs confondus, la nécessité nouvelle de bouger, de réinventer son business model face aux défis des transformations…

f0008-01
2 min
taxe carbone aux frontières: l’europe à l’assaut des paradis polluants

Après les paradis fiscaux, sus aux paradis polluants! Le 14 juillet, Bruxelles devait dévoiler le corpus de 12 propositions pour mener l’Europe vers une baisse de 55 % de ses émissions de CO2 d’ici à 2030. Parmi elles, un dispositif porté depuis quinze ans par Paris et connu sous le nom barbare de « mécanisme d’ajustement carbone aux frontières ». En clair, une forme de taxe carbone, même si, dans les faits, il ne s’agit pas d’un impôt, qui aurait nécessité une unanimité des Vingt-Sept. Envisagé pour 2023, ce mécanisme vise à imposer aux marchandises produites hors UE la tarification carbone en vigueur sur les mêmes produits européens, de façon à compenser l’écart entre les normes de l’Union et celle des pays tiers. La recette pourrait atteindre entre 5 et…

4 min
« le vaccin, c’est pour les autres »: extension du domaine de l’égoïsme

Avec un taux de vaccination de 51,3 % (1) – c’est-à-dire des plus de 18 ans ayant reçu au moins une dose contre le Covid-19 –, la France peine à s’approcher des volumes nécessaires pour atteindre l’immunité collective. Passé l’enthousiasme des impatients qui grossissaient les files d’attente devant les centres médicaux, la campagne bute désormais sur les préventions d’une masse critique de citoyens. Le climat de défiance généralisé – notamment à l’encontre des institutions –, qui rend certains réfractaires à toute injonction venue « d’en haut », et le développement d’un complotisme parfois halluciné – qui prospère sur fond de perte de culture scientifique et de multiplication des fausses informations – sont les deux raisons les plus fréquemment évoquées pour expliquer ces résistances. Ces facteurs existent bel et bien. Mais ils…

f0010-01
4 min
périscope

ÉTATS-UNIS Biden en croisade contre les multinationales Le président démocrate s’est fait quelques ennemis au sein des grandes corporations. Promoteur d’une réforme fiscale majeure adoptée le 10 juillet au G20 à Venise, qui prévoit la création d’un impôt minimal mondial d’au moins 15 % sur les entreprises réalisant plus de 750 millions d’euros de chiffre d’affaires, Joe Biden a également signé, dans son pays, un décret contre les pratiques anti-concurrentielles, notamment chez les géants de la tech. « Tout indique que la concentration des entreprises entraîne la stagnation persistante des salaires et le déclin de la classe moyenne américaine », analyse le Washington Post. CUBA Des manifestations historiques Le scénario semblait improbable encore récemment. Mais la colère a fini par l’emporter après des mois de pénurie et le retour du Covid-19. Des centaines de Cubains…

f0012-01