ZINIO logo
ESPLORALA MIA LIBRERIA
La Revue du Vin de France

La Revue du Vin de France

No. 650 S
Aggiungi ai preferiti

Grâce à son savoir-faire et ses experts, La Revue du Vin de France vous apporte une information riche pour connaître, choisir et déguster les bons vins, constituer votre cave et multiplier les plaisirs de la découverte.

Leggi di più
Paese:
France
Lingua:
French
Editore:
Revue du Vin de France
Frequenza:
Monthly
COMPRA NUMERO
7,11 €(VAT inclusa)
ABBONATI
61,11 €(VAT inclusa)
10 Numeri

in questo numero

3 minuti
de l’hermitage aux amoureuses

Les amoureux du vin la reconnaissent au premier coup d’œil. Plantée au sommet de la colline de l’Hermitage, frêle silhouette dominant le ruban d’argent du Rhône, voilà la chapelle de la maison Paul Jaboulet Aîné. Il y a deux ans, la mettre en couverture de La Revue du vin de France aurait semblé terriblement classique. Mais le Covid-19, les couvre-feux, les confinements sont venus rogner nos horizons, et la donne s’en trouve changée. La petite chapelle incarne soudain ce que la France possède de plus précieux, la possibilité donnée à chacun d’accéder à des paysages fantastiques, de poser ses pieds nus sur les plus grands terroirs, de déboucher un hermitage avec trois copains, perchés sur les granites et les schistes rhodaniens sculptés par le vent. Alors chers amis lecteurs, prenons ce…

13 minuti
patrice bersac « nous faisons renaître un vignoble silencieux depuis un siècle »

La nouvelle a éclairé le printemps parisien : il est enfin possible d’acheter des vins estampillés IGP Île-de-France ? Dans quelques jours, quatre domaines franciliens pourront commercialiser leurs vins sous la dénomination Île-de-France, dans le millésime 2020 : le vignoble historique de la ville de Suresnes, le domaine du Bois Brillant du pionnier Daniel Kiszel à Guérard, dans la Brie, Jean-Michel Bourgoin à Blunay, au sud de Provins, toujours en Seine-et-Marne, et enfin le domaine de Davron, près de Poissy, avec qui travaille le négoce-vinificateur La Winerie Parisienne. Soit une trentaine d’hectares de vignes au total. C’est une région viticole française silencieuse depuis plus d’un siècle qui renaît : l’aboutissement de vingt ans d’efforts. Vous ne comptez pas vous en tenir là, n’est-ce pas ? Au plus tard d’ici à la fin de…

4 minuti
en bourgogne, évoquer l’après-pinot noir n’est plus un sujet tabou

«Lors des dernières vendanges nous avons récolté nos savagnins une bonne quinzaine de jours plus tard que les chardonnays. Et ils titraient seulement 11,5° quand les chardonnays étaient à plus de 13° potentiels. » Contrairement aux apparences, le vigneron qui fait ce constat n’est pas un viticulteur jurassien. Il est bourguignon et même d’une partie de la Bourgogne où le chardonnay règne quasiment sans partage : le Mâconnais. Il s’agit de Nicolas Maillet, du domaine éponyme à Verzé. Amateur des vins blancs du Jura, il a décidé il y a cinq ans de planter chez lui le cépage franc-comtois. Il n’est pas le seul. Deux de ses amis en ont fait autant : Frantz Chagnoleau à Pierreclos et Sébastien Boisseau à Bray : « Nous avons planté un demi-hectare de savagnin…

2 minuti
rivesaltes : la cave coop se mutine contre la prison

Les 220 coopérateurs de la cave Arnaud de Villeneuve à Rivesaltes devront-ils vendanger demain en traversant les parloirs sauvages de familles communiquant avec les détenus de la future prison ? Depuis novembre et ce projet de maison d’arrêt qui barre l’avenir de la coopérative, le monde vigneron est en émoi. Selon l’Agence publique pour l’immobilier de la justice (APIJ), le bâtiment doit être construit en 2023 dans la zone d’activité du mas de la Garrigue, sur une parcelle mitoyenne de la cave (3,5 millions de bouteilles). « Mi-novembre, on nous a annoncé la construction d’un petit village de 500 détenus collé à notre site. Pour les autorités, tout est déjà décidé », s’indigne son président, Brice Cassagnes. Ce « petit village » est en réalité une cité de 14 hectares, ceinte d’un…

2 minuti
les lycées “viti” veulent mieux vendre leurs vins

Qui n’a pas goûté un jour un vin produit… par des élèves de lycées viticoles ? Château Dillon (Médoc), domaine de Lacoste (Cahors), domaine des Poncetys (Mâconnais), château Bel-Air (Beaujolais), domaine de la Gabillière (Touraine)… vingt-cinq exploitations disséminées dans tout le pays sont le terrain d’expérimentation des lycées “viti-œno”. Problème : le manque de notoriété. « La viticulture fait encore rêver, mais nous ne remplissons pas toutes les classes », admet Corinne Reulet, responsable des trois lycées du Bordelais. Un paradoxe alors que la filière, qui forme des chefs de culture et maîtres de chai, affiche le taux mirobolant de 95 % d’embauche à la sortie. UN “BAGAGE ÉCOLO” Les lycées veulent donc mieux vendre leurs bacs spécialisés, d’autant que la pandémie a liquidé les journées “portes ouvertes”. À la rentrée sera…

1 minuti
steven spurrier, gentleman dégustateur

Steven Spurrier est décédé le 9 mars, à la veille de ses 80 ans, dans sa propriété du Dorset, où il avait créé en 2008 le vignoble Bride Valley. Les plus anciens lecteurs de La RVF se souviennent des commentaires sur les grands vins des années 1970 et 1980 de cet éminent membre du comité de dégustation et créateur de l’Académie du Vin, première école de dégustation française. En 1976, il avait chahuté la planète vin avec “Le Jugement de Paris”, dégustation qui vit le succès des vins de jeunes domaines américains face à l’élite bourguignonne et bordelaise. Caviste, consultant, expert, journaliste et auteur, il était une personnalité du vin à l’échelle mondiale. Auteur d’une délicieuse autobiographie, Wine, A Way of Life, en 2018, il venait de relancer l’Académie du…